Accueil » Airbus redéfinit la segmentation du marché des avions commerciaux

Airbus redéfinit la segmentation du marché des avions commerciaux
premium
libre

En même temps qu’il rend public ses estimations du marché des avions commerciaux pour les vingt ans à venir, Airbus introduit une nouvelle classification dictée par les performances des nouveaux modèles.

15.07.2018

Un nouveau segment de marché "Medium" crée par Airbus pour le transatlantique A321LR, et qui pourrait accueillir le futur 797(?) de Boeing. © Airbus

Selon les économistes d’Airbus, d’ici à 2037, le marché va absorber 37.400 avions neufs pour un montant total de 5.800 milliards de dollars. Si, par rapport aux précédentes études prospectives les ordres de grandeur demeurent comparables, en revanche, la nouveauté réside dans la répartition de ce volume.

Jusque-là, les analystes étaient d’accord pour parler de « Single Aisle » (A320, 737), de « Twin Aisle » (A330, A350, 787, 777) et de « Large » (747 et A380). Pour la première fois, Airbus introduit les termes de « Small », « Medium », « Large » et « Extra-Large » pour tenir compte de l’émergence des moyens porteurs longs courriers dont l’A321LR est emblématique.

La catégorie « Small » regroupe les monocouloirs d’une capacité allant de 100 à 230 sièges, dont l’autonomie maximale avoisine des 3.000 NM. La catégorie « Medium » englobe les avions jusqu’à 300 sièges et 5.000 NM. La catégorie « Large », concernent les avions jusqu’à 350 sièges et 10.000 NM, et enfin la catégorie supérieure « Extra Large », les plus de 350 sièges et jusqu’à 10.000 NM.

L’A321LR est effectivement un monocouloir, mais il est capable de traverser l’Atlantique. D’où une classe « Medium » sur-mesure pour le long courrier de la famille A320 dans laquelle pourrait également entrer le MMA pour « Mid-Market Airplane », le futur avion de Boeing que certains ont déjà baptisé 797. Il ne s’agit plus d’un monocouloir, mais d’un bicouloir de moyenne capacité (270 sièges) dont l’autonomie atteindrait 5.000 NM.

L’économie du transport aérien connaît actuellement une profonde mutation liée à un emploi détourné des modules auxquels les deux grands avionneurs n’avaient pas forcément pensé. A lui seul, le 787 bouscule les lignes. Depuis son entrée en service, il a ouvert 180 nouvelles liaisons qui n’existaient.

Gil Roy

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.