Accueil » Amerrissage US1549 :  » Great job Sully ! « 

Amerrissage US1549 :  » Great job Sully ! « 

Les 154 passagers et membres d’équipage du vol 1549 d’US Airways qui s’est posé en douceur dans l’Hudson, le 15 janvier 2009, peuvent remercier le ciel d’avoir embarqué à bord d’un avion piloté par un excellent manœuvrier. Ce n’est pourtant pas la première qualité recherchée par les compagnies aériennes lorsqu’elles recrutent des pilotes de ligne.

L’enquête du NTSB (National Transportation Safety Board) démontrera peut-être que l’Airbus A320 d’US Airways avait suffisamment d’altitude pour revenir se poser sur l’aéroport de La Guardia d’où il venait tout juste de décoller ou sur celui de Teterboro (New Jersey) et que le commandant de bord n’a pas pris la bonne décision. Chesley « Sully » Sullenberger sera alors blâmé pour ne pas avoir appliqué la procédure.

En 2004, c’est ce qui est arrivé à Robert Piché. Trois ans plus...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Un commentaire

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Je n’avais plus souvenance de cette histoire du vol 1549 du 15 janvier 2009, je ne trouve qu’un mot pour ce personnage : c’est un héros ; l’ordinateur et le robot se trompent, je trouve en ayant vu le film de Clint Eastwood qu’il retrace presque parfaitement le jugement humain. Pourquoi l’avoir harcelé à ce point alors que tous le monde est resté sain et sauf, d’autant que les amerrissages sont pratiquement voués à l’échec, et aux disparitions violentes … Mille bravos au courage de ce pilote qui s’est fié à ses calculs personnels !
    Aarine.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.