Accueil » Chalair démarre son nouveau secteur ATR

Chalair démarre son nouveau secteur ATR
premium

C’est de Limoges, qu’Alain Battisti, président de Chalair Aviation a annoncé le lancement du secteur ATR sous son pavillon français par la mise en liste de flotte de quatre ATR 42 au cours des 6 prochains mois. La compagnie régionale française jusque-là spécialiste du Beech 1900 passe au niveau supérieur, sans pour autant renoncer au Beech. Au contraire.

4.07.2018

D'ici la fin 2018, Chalair a besoin de 30 pilotes qualifiés sur ATR. La compagnie a déjà formé 5 commandants de bord et recruté trois copilotes. © Chalair

Le premier des quatre ATR, un ATR 42-320 de 48 sièges a, officiellement, rejoint la flotte de la compagnie le 2 juillet 2018. Il est basé à Limoges, et affecté aux lignes régulières (Limoges / Lyon) et saisonnières (Limoges / Ajaccio, Bastia, Nice) qu’il opère désormais quotidiennement. Trois autres appareils, de type ATR 42-500 de 50 sièges seront livrés entre décembre 2018 et février 2019.

9 Beech 1900 et 4 ATR 42

« Les ATR ne remplacent pas les Beech 1900. Nous continuons...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.