Accueil » Chalair recrute des pilotes sur Beech 1900D et désormais sur ATR aussi

Chalair recrute des pilotes sur Beech 1900D et désormais sur ATR aussi
premium

Grande spécialiste du Beech 1900D, la compagnie normande Chalair fait entrer actuellement dans sa liste de flotte, une première série de trois ATR 42-300/500. Les deux secteurs (Beech et ATR) qui se complètent, sont appelés à se développer rapidement, d'où des besoins importants en termes  de nouveaux pilotes. Même si les candidatures spontanées sont nombreuses, les recrutements se déroulent dans un contexte de plus en plus tendu du fait des besoins croissants d'Air France et de sa filiale régionale Hop !.

30.11.2017

D'ici la fin 2017, Chalair devrait avoir recruter 12 à 18 pilotes de Beech 1900D et 6 pilotes d'ATR. Pour 2018, la compagnie normande continuera à embaucher, dans des proportions plus importantes encore. © Chalair Aviation

En octobre 2017, Alain Battisti, président de Chalair depuis 2003, annonçait le grand retour de l'ATR dans la flotte de sa compagnie basée à Caen. En 1999, en effet, la compagnie normande a exploité de manière éphémère des ATR sur la ligne Orly-Cherbourg. Il aura ainsi fallu attendre près de 20 ans pour retrouver un ATR 42 aux couleurs Chalair, immatriculés en France.[note]Jusqu'à présent les ATR 42 utilisés par Chalair étaient sous-traités auprès de sa filiale portugaise Lease Fly et...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Fabrice Morlon

chez Aerobuzz.fr
Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé l'agence de communication Airia en 2013. Pilote privé, il a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Fabrice Morlon a, principalement, en charge l’aviation légère, l’avionique et les équipements.

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.