Accueil » CMA CGM Air Cargo débutera ses opérations le 8 mars 2021

CMA CGM Air Cargo débutera ses opérations le 8 mars 2021
premium

Dans quelques jours, la nouvelle compagnie français de fret, CMA CGM Air Cargo va lancer ses opérations. Elle a trouvé des partenaires tant pour les opérations de vol que pour la commercialisation de la capacité de fret. Premiers vols à destination des USA.

3.03.2021

CMA CGM Air Cargo prévoit de mettre en service deux premiers A330-200F en mars 2021. Deux autres sont prévus dans la foulée. Deux autres pourraient venir s'ajouter avant fin 2021, si la demande le justifie. © CMA CGM

Le 8 mars 2021, la nouvelle compagnie française de fret CMA CGM Air Cargo effectuera son premier vol, qui la conduira de l'aéroport de Liège en Belgique à Chicago O'Hare aux États-Unis. Toutefois, la compagnie aérienne nouvellement créée n'exploitera pas elle-même ses avions, mais les confiera à Air Belgium. Le premier Airbus A330-200F de CMA CGM Air Cargo a reçu sa nouvelle livrée réalisée par International Air Coatings (IAC) à Dublin, en février 2021. La livrée est d'un blanc immaculé. Le...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Volker K. Thomalla

chez Aerobuzz.fr
Journaliste aéronautique et pilote privé, Volker K. Thomalla est spécialisé dans les questions de l’aviation d’affaires et du trafic aérien. Il a écrit une douzaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a été rédacteur en chef des magazines aéronautiques allemands Flug Revue et Aerokurier entre 1995 et 2016.

5 commentaires

  • Maricel Varon

    CMA CGM qui est le numero 3 mondial du transport maritime a toujours joue le jeu avec la France, son siege social est a Marseille et TOUS ces navires sont sous pavillon francais, s’ils ont decide de baser leur flotte aerienne en Belgique, c’est que des raisons operationelles les ont sans doute poussees a le faire.

    • mikeul

      Mon propos est la relation entre prêt garanti par l état et emploi en France.
      Si votre hypothèse est bonne ,la question serait de meilleures conditions « opérationnelles « en Belgique. Lesquelles?
      Vatry: piste de 3800m, ILS sur les 2 QFU, stockage fret disponible, réseau autoroutier mais une douane seulement ouverte 5/7 : pas suffisant pour être compétitif avec Liège? Peut être les taxes?
      OU BIEN une décision basée sur un bilan économique et c est là que nos gouvernants doivent être cohérents et bon négociateur car octroyer des aides sans contrepartie n’ est selon moi pas acceptable pour notre compétitivité et donc l emploi.

  • mikeul

    Argument supplémentaire pour étayer mon propos: la perte nette de TVA pour l état en ne faisant rien contre cette « évaporation » de traffic au Benelux: ci dessous un extrait des Échos d aujourd’hui au sujet de Vatry:
    Quote:
    « Cette année, l’aéroport ambitionne d’atteindre les 30.000 tonnes de fret expédiées, réparties à parité entre le fret général cargo, l’e-commerce et le fret express. Selon le directeur, les marges de progression sont importantes : sur les 4 millions de tonnes de fret aérien à destination de l’Hexagone, la moitié seulement transite par Roissy. Le solde est pris en charge par les aéroports du Benelux, entraînant une perte de recettes fiscales importantes pour l’Etat. Un vol e-commerce représente, en moyenne, 10.000 euros de TVA et de droits de douane  »
    Un peu de cohérence basique aiderait nos gouvernants à bien gouverner.

  • mikeul

    @patex: je partage votre constat et pense que la politique economique française vise le ridicule:
    CMA CGM a obtenu de l état un prêt de 1Millard il y a un ans garanti à 70 pour cent par l état.
    Non seulement l entreprise se développe à l étranger alors que l aéroport fret de Vatry est à 300km de Liège mais sélectionne une compagnie aérienne belge pour exploiter des avions entretenus partiellement en Irlande. Bravo la cohérence française pour favoriser l emploi chez nous et merci à la mondialisation et à des syndicats français PS et PN à la ramasse!!

  • patex

    C’est une excellente nouvelle. Voilà une entreprise qui a su s’adaper intelligemment à la mondialisation et devenir un poids lourd mondial en faisant les bons choix. Qu’Air France s’en inspire…
    Air France, qui a minutieusement sabordé sa division fret, passe une fois de plus pour l’idiot du village. Le providentiel PDG étranger (indispensable à ce stade) y changera-t-il quelque chose? Qu’a fait AF pour développer son fret au cours des 12 derniers mois?
    A noter que le groupe de transport maritime taiwanais Evergreen, et sa filiale EVA Air, (dont les équipages, pilotes compris, circulent en RER à leur arrivée en France), semblent faire des émules. Il y a de bons exemples à suivre, mais tout porte à croire qu’ils manquent chez nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.