Accueil » Démarrage de la base française de Volotea à Bordeaux

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Démarrage de la base française de Volotea à Bordeaux

Volotea, la compagnie low cost espagnole, a officiellement donné le coup d'envoi de sa deuxième base française, le jeudi 28 mars 2013, à Bordeaux-Mérignac où sont basés deux Boeing 717. 12 destinations sont desservies.

29.03.2013

C’est à Bordeaux que Volotea a choisi de récompenser son 2 millionième passager en présence d’Alain Juppé, le Maire de la ville. © Volotea

Moins d’un an après son démarrage, le 28 mars 2013, Volotea a officiellement donné le coup d’envoi, sur l’aéroport de Bordeaux, de sa deuxième base française après celle de Nantes. Depuis le premier vol opéré depuis Bordeaux le 25 avril 2012, la compagnie low cost annonce avoir transporté près de 100.000 passagers depuis cet aéroport vers 9 capitales régionales européennes en France, Italie, Espagne et Allemagne (depuis 2013).

Volotea base deux Boeing 717 à Bordeaux-Mérignac

Volotea base deux Boeing 717 à Bordeaux-Mérignac. © Volotea

 

Désormais, deux Boeing-717 sont basés à Bordeaux pour soutenir le développement de Volotea en France : trois nouvelles lignes cet été, Munich (à partir du 31 Mai), Florence (1 Juin) et Olbia (2 Juin), et des augmentations de fréquences sont prévues, notamment sur la Corse dont le trafic devrait être multiplié par 3 en 2013.

L'ouverture de la base Volotea à Bordeaux valait bien un gâteau…

L’ouverture de la base Volotea à Bordeaux valait bien un gâteau… © Volotea

« L’ouverture d’une base Volotea sur notre aéroport est une bonne nouvelle. Elle illustre la volonté de la compagnie de poursuivre des projets de développement sur notre plateforme« , indique Pascal Personne, Président du Directoire de l’Aéroport de Bordeaux. La création de la base a été accompagnée de la création de 50 emplois de personnels navigants (pilotes et personnels de cabine) et de personnel au sol avec le recrutement d’un chef d’escale pour coordonner toutes les activités.

Equipage commercial Volotea

Equipage commercial Volotea. © Volotea

À ce jour, Volotea opère au départ de 13 aéroports Français. La compagnie a transporté 600.000 passagers en 2012 et espère dépasser 1,3 million en 2013. Volotea opèrera une flotte de 14 Boeing 717 à l’été 2013 (9 en 2012).

La rédaction

Les 12 destinations proposées par Volotea au départ de Bordeaux

  • France : Ajaccio, Bastia, Lille, Strasbourg et Toulon
  • Italie : Venise, Florence, Palerme et Olbia
  • Espagne : Malaga et Ibiza
  • Allemagne : Munich

A propos de Aerobuzz

chez Aerobuzz.fr
L'information aéronautique au quotidien. Aerobuzz.fr fédère une communauté de plus de 120.000 professionnels et passionnés de l'aéronautique.

14 commentaires

  • michael tolini

    Démarrage de la base française de Volotea à Bordeaux
    Chrisly69 Vous avez parfaitement raison quand vous evoquez la collusion entre la DGAC/ADP/AF.
    Une arme a double tranchant qui a fini par mettre en peril AF et favoriser l’explosion des low cost en France.
    Dernier exemple en date, la liaison entre Nice et Doa via Milan. Malgre de bon resultats Quatar airways a decide de supprimer cette liaison (3 vols semaine ) au profit d’un CDG/Doa en direct.
    Raison invoquee, QR a une autorisation (DGAC ) de traffic en France de 21 liaisons semaines, jusqu’a present il y en avait 18 sur CDG et 3 sur NCE.

    C’est ADP qui se frotte les mains pour le moment, mais un jour la roue finira par tourner …

  • chrisly69

    Démarrage de la base française de Volotea à Bordeaux
    1.Quelqu’un peut-il nous délivrer l’information suivante : salaire net comparé d’un pilote chez Volotea et chez Air France, Ryanair, Easyjet, etc… pour le même genre d’avion, bien sûr, et en indiquant le nombre mensuel d’heures de vol ? Même si AF, FR, EZ, n’utilisent pas de B717, on doit pouvoir faire une comparaison intéressante et instructive pour les profanes…

    2.La concurrence est une réalité : on peut discuter de ses effets, mais il n’en reste pas moins qu’elle permet à certains aéroports de voir se créer des lignes que sa majesté Air France n’aurait jamais ouvertes… Lyon-Edimbourg par Easyjet… Bordeaux-Venise par Volotea, Marseille-Séville par Ryanair… les exemples abondent où seul le concept low-cost permet de créer des dessertes qu’une compagnie classique n’aurait jamais pu ouvrir.

    3.Aspect rarement évoqué dans les polémiques sur le low-cost, source de tant de maux, paraît-il… : tant que l’état favorisera ouvertement, et avec constance depuis des décennies, la plate-forme aéroportuaire de Paris-Roissy, avec l’aide bienveillante de la DGAC, et la soif d’expansion parisienne sans limite d’Air France, au détriment des aéroports de « province », ceux-ci iront chercher là où ils peuvent les moyens de leur expansion à l’ombre, justement, de l’ogre Roissy et de la compagnie « Air-Ile-de-France » (vu la configuration de son réseau, n’est-ce pas plutôt comme cela qu’il faudrait l’appeler ?).

  • RATEL

    Démarrage de la base française de Volotea à Bordeaux
    concernant les prix, il faut du raisonnable, mais quand on constate l’entretien d’un aéronef!!!!! surtout la sécurité à un coût, alors la logique me concernant et impérative.

  • pierre

    Démarrage de la base française de Volotea à Bordeaux
    Deja entre Ryanair et Volotea, il y a un monde… au niveau securite ca n’a pas grand chose a voir. Maintenant, comparer Ryanair et AF par ex, pourquoi pas. AF ne brille pas , mais l’irlande ne produit pas chaque semaine un compte rendu ouvert au public comme le fait le BEA, dommage, ca aurait pu etre intéressant!!!
    Maintenant, pour ma part, je ne travaille pas chez AF, et c’est bien dommage, mais voir ces commentaires de denigrement c’est pitoyable. Les difficultes financieres d’AF viennent en grande partie de la pression fiscale en France. 40% de charges sociales la ou certaines des plus grandes low-cost en paye 0. On parle de 100aines de millions d’euros par an. Et pendant qu’il n’y a plus d’argent, on donne des subventions a la premiere low-cost venue, on upgrade pour des couts faramineux d’argent public des systemes radioelectriques pour equiper des petits terrains avec des moyens disproportionnes. Mais c’est pas grave. Moi j’attends qu’une chose, qu’AF coule et que tous les gens qui critiquent payent finalement les impots des indemnites chomage et du manque a gagner des revenus fiscaux et sociaux que la boite verse de maniere colossale…sans meme parler des pertes liees a l’activite touristique en decoulant.
    AF n’a qu’a se delocaliser avec KLM aux pays bas, ca en calmera quelques uns…

    Mais le plus fabuleux dans tout ca c’est de lire les commentaires de gens qui n’ont clairement aucunes connaissances de la situation. Volotea ne s’est pas adaptee a la crise, elle s’est creee pendant la crise en exploitant a plein les vides et incompatibilites fiscales et juridiques. Vraiment extraordinaire de lire par des francais qui ont l’un des statuts les plus privilegies au monde, plebisciter des compagnies comme Volotea….Bosser comme des chiens pour une miette de pain, c’est toujours bien quand c’est les autres! Minables jaloux

  • laminr

    Démarrage de la base française de Volotea à Bordeaux
    Je ne vois pas en quoi mal payer les pilotes (je ne sais rien je repete vos dires) diminue la sécurité.

    Les salaires n’est pas une preuve de sécurité! sinon AF serait mieux classé au niveau mondiale !

    (Peu être aussi que les formations sont bien trop chère)

  • pilotman

    Démarrage de la base française de Volotea à Bordeaux
    @ Anti-médiocre : entièrement d’accord avec vous. Mais n’oubliez pas que les PNC ne sont pas une exception. D’autres métiers souffrent de ce genre de problèmes.
    La question à se poser c’est « pourquoi les PNC sont-ils exploités » : pour réduire les coùts.
    « Pourquoi faut-il réduire les coûts » : parce que toutes nos compagnies européennes font face à des difficultés financières. « Pourquoi font-elles face à des difficultés financières » : sûrement pas parce que ça leur fait plaisir !

    Donc Volotea ne fait qu’imiter les autres, sous peine de passer à la trappe.

    Air France ne veut pas le faire ? Elle passera à la trappe.

    Et du point de vue de la sécurité, comparez Ryanair et Air France, pas sûr que cette dernière gagne…

  • Fred

    Démarrage de la base française de Volotea à Bordeaux
    Sinon, il en reste, du gâteau ?

  • Anti-médiocre

    Démarrage de la base française de Volotea à Bordeaux
    @Pilotman : vous voulez comparer Air France et Volotea ?? Audacieux…
    Si on peut en effet dire qu’Air France souffre de coûts d’exploitation élevés, Volotea, comme Ryanair, surfe sur la vague du contournement de la règlementation européenne, des charges salariales, des contrats précaires pour vendre leurs billets à prix réduits !!! Belle éthique. Et cela n’augmente en rien la sécurité des vols… Allez donc voir sur les forums, les expériences des uns et des autres sur Volotea ! Catastrophique.
    A bon entendeur…

    • Yoging

      Démarrage de la base française de Volotea à Bordeaux
      @ anti médiocre: une petite recherche sur internet vous permettrait de constater que Volotea emploie ses personnels sous contrats français et paye donc les charges salariales et patronales, la retraite complémentaire des navigants ainsi que les impôts en France. De quel contournement de la réglementation européenne parlez-vous donc ??? Avant de dénoncer, il faut parler en connaissance de cause. Je rappelle que 4 compagnies ont été condamnées pour ces raisons, dont une filiale d’Air France !

  • lavidurev

    Démarrage de la base française de Volotea à Bordeaux
    Bonne chance

  • pilotman

    Démarrage de la base française de Volotea à Bordeaux
    Bon vent à Volotea. Espérons qu’Air Chance saura encore s’en sortir.
    Quels sont les résultats 2012 de Volotea ?
    Vu de loin, Volotea sent le réfléchi, le censé, l’étudié, le comparé. Air France sent le dépassé…

    • Florent

      Démarrage de la base française de Volotea à Bordeaux
      Volotea sent plutôt l’exploitation de son personnel.

      Est-il souhaitable que le CDB comme le FO aient un salaire ne permettant qu’à peine de vivre en remboursant leurs formations ?

      C’est ça l’avenir de l’aérien ?

  • Florent

    Démarrage de la base française de Volotea à Bordeaux
    Bonjour à tous,

    Je pense qu’il serait bon de parler un peu des salaires des PNT de cette « compagnie », afin que les passagers puissent choisir de l’utiliser ou non…

    Les conditions sont tout simplement honteuses !

    Il serait temps que les passagers prennent conscience que l’on ne peut pas toujours payer moins cher, que la sécurité a un coût !

    • Aero 62

      Démarrage de la base française de Volotea à Bordeaux
      Les salaires des PNT ne sont pas la préocupation première des gens, quand vous allez au resto la première chose qui vous vient à l’esprit est le salaire du serveur?
      Une initaitive est crée en France, elle crée de la valeur en région, des emplois et favorise le tourisme et le business… c’est très bien. Les salariés ne doivent pas signer leur contrat de travail avec un pistolet sur la tempe… Gagner de l’argent dans l’aérien en France est un véritable exploit, pour augmenter les salaires, il faut d’abord être rentable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.