Accueil » Donald Trump enclenche la privatisation du contrôle aérien

Donald Trump enclenche la privatisation du contrôle aérien

Les acteurs du transport aérien américain apportent leur soutien au président Trump dans son entreprise de réforme du contrôle aérien. © White House

Le nouveau président des USA annonce qu’il va transférer le contrôle aérien de la FAA au privé dans le but de réduire le budget de l’Etat. Les compagnies aériennes et les contrôleurs aériens américains approuvent. L’aviation générale redoute les conséquences, d’autant qu’il ne s’agit pas là de la seule mesure de réduction budgétaire.

Donald Trump ne fait pas dans la dentelle et c’est d’ailleurs sa marque de fabrique. Il vient de proposer un premier ensemble de mesures qui sont autant de coupes sombres pour réduire le budget de l’Etat. Parmi celles-ci, il y a la privatisation du contrôle aérien américain.

La FAA dépossédée de la mission de contrôle aérien

La volonté du président américain est de retirer la mission de contrôle aérien à la FAA (Federal Aviation Administration) et de la confier à une structure...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

16 commentaires

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • « Si vous trouvez que le service public coute trop cher, essayez l’accident…. »
    La recherche du profit (ou la diminution maladive des coûts, c’est selon) a ses limites.

    Répondre
  • L’idée selon laquelle le privé serait, par principe, économiquement plus efficient est une idée typiquement de droite mais ….fausse! C’est démontré dans le contrôle aérien où les coûts, donc les redevances, sont moins élevés en France qu’au RU, qu’en Allemagne ou en Suisse où il est privatisé. Quant à ceux qui me répondront « Grèves! », qu’ils aillent voir du côté des pilotes pour se convaincre que ce n’est pas une spécialité des fonctionnaires!
    Quant à « Monsieur » TRUMP, il n’est certainement pas le bienvenu, comme tous ses potes du KKK et des suprémacistes blancs. Ce qui ne l’empêche pas d’être un libéral de la pire espèce, ses projets de privatisation n’étant là que pour enrichir encore plus ses amis affairistes (en regardant la composition de son gouvernement et de son cabinet, on se dit qu’il y a désormais pas mal de cocus aux USA…).

    Répondre
    • En effet, il est difficile de considérer la privatisation comme la panacée aux problèmes de coûts vs qualité.

      En fait, je ne connais pas beaucoup d’exemples de privatisations bénéfiques :

      – est-ce que la privatisation du rail britannique est une réussite ?
      – est-ce que la privatisation des autoroutes en France est une réussite ?
      – est-ce que les privatisations des aéroports français sont des réussites ?

      et je ne parle pas des privatisations sauvages qui ont eu lieu dans les pays de l’Est de l’Europe, notamment l’Ukraine et la Russie, où les privatisations ont fait beaucoup plus de mal que de bien.

      Comment ne pas penser à l’accident d’Überlingen ? Même si la privatisation du contrôle aérien suisse n’est pas la raison principale de la collision.

      Alors peut-être que dans certains cas les privatisations sont une bonne chose, mais c’est un outil a manipuler avec beaucoup de précaution.

      Répondre
      • On verra Bien ce que donnera la privatisation des voitures-radar:faire du profit c’est sûr.
        La privatisation ne peux fonctionner que si elle fait un max de profit.
        Quid? Du contrôle aérien.

        Répondre
      • @Dvr Est-ce que cela veut dire qu’à terme, un service de contrôle aérien pourra imposer ses tarifs ?

        Répondre
    • Merci de laisser vos opinions politiques disons, assez partiales, à l’extérieur de ce forum dédié à l’aviation. Rien ne vous empêche de répandre vos idées dans d’autres forums plus adaptés, merci !

      Répondre
      • Je ne peux qu’approuver l’invitation de Chris Bolia.

        Répondre
      • Le problème c’est qu’une question comme la privatisation (du contrôle aérien ou d’un autre service public) est éminemment politique et que je vous avoue ignorer ce que peut-être une « opinion politique impartiale »….

        Répondre
      • par Didier Boutonnet

        Bonjour,
        Bien sur que les opinions politiques n’ont pas lieu d’être sur ce forum, en principe.
        Mais on voit bien que c’est sur une position idéologique libérale que les USA (comme d’autre avant eux) s’apprête à privatiser leur contrôle aérien, sans analyser le rapport bénéfice/coût… C’est cette idéologie ultra-libérale qui menace aussi maintenant le service rendu à l’aviation générale. Croire que privatiser coûte moins cher au contribuable est faux, cela coûte moins cher à l’Etat mais pas aux personnes…(exemple des sociétés d’autoroute en France).
        Quand un Etat se détache de ses missions régaliennes (assurer la sécurité de tous sans considérations de profit) c’est le mot même de «  »société » » qui perd de son sens.

        Répondre
  • Je ne sais sais pas si Trump a raison dans cette affaire et si la privatisation d’un secteur aussi sensible est la meilleure des solutions. Je suis passé à Chicago très récemment et j’ai vu des avions décoller en heure de pointe toutes les 45 secondes (à partir de la même piste). Preuve qu’ils font déjà mieux que nous.
    Ce qui est clair c’est qu’ici quand on parle de remise en cause, d’adaptation, de modernisation c’est tout de suite le « pied sur les freins » !
    Le changement ? Tout le monde est d’accord… surtout quand on l’applique aux autres.

    Répondre
    • C’est plus une question de réglementation et aussi de limites environnementales qui fait que les séparations en Europe ne sont pas les mêmes qu’aux USA. Le côté publique ou privé du prestataire de navigation aérienne n’y changera rien.
      Pour info à CDG c’est entre 1min et 1min30 entre deux décollages sachant qu’il y a deux pistes de départs.

      Répondre
  • Allons y Guynemer auto-détruisons nous tous entre nous, buvons la bonne parole que l’autre est forcement un nantis (toi évidemment, tu n’en es pas un: c’est évident… ou relatif comme toujours sur ce sujet).
    Tout sera réglé Guynemer quand on aura supprimé tous ceux que tu considères comme nantis – pour sûr tu payera beaucoup moins d’impôts et les caisses de l’état seront enfin pleine. Le monde sera beau, tu pourras montrer à tes enfants des photos de « vacances » – une époque révolue ou on était nous aussi improductif et un peu nantis quand même.

    Répondre
  • Si il pouvait venir en France et faire la même chose avec nos nantis de contrôleurs, quand vous voulez M. Trump, vous êtes le bienvenu

    Répondre
    • Vous savez monsieur … on est toujours le nanti de quelqu’un et parfois on a de drole s de surprises.. On ne savait méme pas qu’on l’était. Pour revenir à nos moutons, je me souviens quand Reagan a viré tout le monde , il y a eu pas mal de suicides parmi les controleurs et des compagnies se sont fait de grosses chaleurs en l’air. Eh oui c’est bien beau de virer tout le monde mais il faut former les autres et là, c’est 5 ans au bas mot. Apparemment là ils sont tous d’accord, mais il y aura d’autres problémes, je peux vous le garantir. Le national et la privatisation ont leur avantages et inconvénients mais il faut les assumer.
      A propos vous faites quoi comme boulot??

      Répondre
    • Je suis persuadé que c’est certainement le métier le plus stressant,je ne pense pas que ces personnes soient nanties.Je pense réellement au contraire qu’elles sont loin d’être rémunérées à leur juste valeur.
      Les footeux sont nantis!(les pros des gros clubs)

      Répondre
  • Nous, citoyens, ne souhaitons pas voir des aéronefs raser notre habitation en pleine nuit ! Nous souhaitons que le contrôle aérien soit sans faille!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.