Accueil » Transport Aérien » Egyptair MS804 : Il n’y a pas que les familles qui veulent que l’Egypte s’explique

Egyptair MS804 : Il n’y a pas que les familles qui veulent que l’Egypte s’explique

La compagnie Egyptair est-elle prisonnière d'une culture du secret ou cherche-t-elle à cacher un problème ? © Airbus

  Six mois après l’accident de l’Airbus A320 d’Egyptair, en Méditerranée, l’Egypte demeure enfermée dans un total mutisme. Alors que les deux enregistreurs de vol ont été rapidement dépouillés au Bourget par le Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA) et que la plupart des corps des 66 victimes a été récupérée, les autorités égyptiennes se refusent à communiquer malgré la pression des familles. La dernière information officielle date du 16 juillet 2016…

Les familles des victimes du vol MS804 d’Egyptair ont décidé de mettre la pression sur les autorités françaises pour tenter de faire bouger l’Egypte. Six mois, jour pour jour après le crash de l’A320 (19 mai 2016) au large de Chypre, elles ont manifesté, le 19 novembre 2016, devant l’ambassade d’Egypte à Paris. Les familles souhaitent récupérer les corps de leurs proches. Elles veulent aussi savoir ce qu’il s’est passé.

Seule l’Egypte autorisée à communiquer

Il y a de fortes chances...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

3 commentaires

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Un gouvernement Egyptioen qui ne jouant pas franc-jeu à qui la France a apporté son aide militaire en lui « vendant » des rafales (dont on est en droit de se demander d’ailleurs si ils seront payés un jour…comme ne le furent jamais non plus les hélicos « vendus » à Khadafy…).

    Répondre
  • par Jean-Louis Chollet

    « La vérité qui finira par sortir risque d’être d’une consternante banalité si, par exemple, la maintenance de l’avion accidenté était mise en question… » Ou d’une accablante vérité s’il s’avère que les causes de l’accident ne sont pas techniques… Allons jusqu’au bout des hypothèses, sans compromis, mon cher Gil.

    Répondre
  • L’Egypte n’avait pas non plus été très coopérative lors du suicide du Co-pilote du vol 990 Egyptair en 1999.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.