Accueil » L’envolée du Beaujolais Nouveau 2007… en cargo !

L’envolée du Beaujolais Nouveau 2007… en cargo !

L’aéroport Lyon-Saint Exupéry, plaque tournante de l’opération Beaujolais Nouveau 2007. Huit avions-cargo ont chargé environ 800 tonnes pour que le vin primeur soit sur les tables du monde entier, à la même heure, c’est-à-dire, le jeudi 15 novembre 2007 à 0h00. Le renforcement récent de la réglementation sur la sûreté du fret a singulièrement compliqué les expéditions.

15.11.2007

Au total, près de 600 camions et 8 avions-cargo ont pris part, cette année, au transport des palettes de bouteilles de Beaujolais nouveau, au départ de Lyon-Saint Exupéry. Le total des marchandises traitées est estimé, pour l’heure, à 6000 tonnes, en repli de plus de 20% par rapport à la campagne 2006. Eric Burdin (photo ci-contre), responsable du fret à Aéroports de Lyon justifie se recul sensible par la forte baisse des ventes sur le Japon, l’un des principaux marchés à l’export du Beaujolais nouveau.

Un pont aérien sur Londres

Le fret camionné transporté par les 600 camions a voyagé sous numéro de vol à destination des hubs principaux des grandes compagnies européennes qui l’ont ensuite chargé à bord de cargos ou d’avions mixtes, à destination du monde entier. Le fret avionné est parti pour moitié à destination de l’Asie, pour moitié à destination des trois aéroports de Londres pour être ensuite chargé à bord des avions de passagers de British Airways à destination de l’Amérique du Nord.

Entre le 5 et le 8 novembre 2007, la compagnie britannique a mis en place un pont aérien entre Lyon et Londres sur lequel elle a opéré quatre 747F-400 aux couleurs de Global Supply Systems. « Nous avons acheminé un total de 300 000 bouteilles en quatre vols qui ont ensuite été dispatchées sur l’ensemble de notre réseau nord-américain : 52% à destination de la côte Est, 22% de la Floride, 10 % de la cote Ouest et 10% du Canada« , précise Stéphane Faure, directeur commercial France de British Airways.

Une première avec Cathay Pacific

Pour la première fois de l’histoire de l’aéroport lyonnais, une compagnie asiatique a opéré un vol. Il s’agit de Cathay Pacific avec un 747F-400. Il s’est envolé, le 8 novembre, vers 14h45 à destination de Tokyo, via Dubaï et Hong-Kong avec 123 t de Beaujolais Nouveau, soit plus de 80 000 bouteilles. Ce gros porteur est arrivé, le matin même de Hong Kong, les soutes pleines. « C’était une condition indispensable pour que nous envisagiions d’effectuer cette rotation« , explique Nicolas Masse, directeur marketing de la compagnie chinoise en France. « Au total, du 8 au 14 novembre, plus de 800 tonnes de Beaujolais Nouveau 2007 seront ainsi embarquées en partie sur 8 Boeing 747 tout cargo à l’aéroport de Paris-Roissy CDG, Lyon, Bruxelles, Amsterdam et Francfort. Le reste s’envolant sur les 10 vols hebdomadaires passagers de Cathay Pacific« .

Cette première lyonnaise pour la compagnie de Hong Kong pourrait préfigurer la mise en place d’une ligne régulière cargo entre Lyon et Hong Kong, comme l’a clairement affirmé Jean-Luc Py, directeur France de Cathay Pacific Cargo. Sans toutefois préciser de date. La mise en place du 747-400 dans le cadre de l’opération Beaujolais Nouveau 2007 a notamment permis de sonder le marché régional.

Les vols cargo au départ de Lyon-Saint Exupéry

|DATE|COMPAGNIE|AVION|DESTINATION|TONNAGE|
|5 nov. 07|British Airways|B747-400|Londres-Heathrow|123 t.|
|5 nov. 07|British Airways|B747-400|Londres-Stanstead|121 t.|
|5 nov. 07|British Airways|B747-400|Londres-Heathrow|123 t.|
|8 nov. 07|Atlas Air|B747-200|Tokyo|100 t.|
|8 nov. 07|Volga-Dnepr|AN-124-100|Tokyo|100 t.|
|8 nov. 07|Volga-Dnepr|AN-124-100|Osaka|100 t.|
|8 nov. 07|British Airways|B747-400|Londres-Heathrow|126 t.|
|8 nov. 07|Cathay Pacific|B747-400|Tokyo|123 t.|

La quantité totale de Beaujolais Nouveau expédié par avion est estimée entre 17 et 18 000 tonnes. L’aéroport lyonnais en capte un tiers environ selon Eric Burdin, le directeur de CargoPort. La majorité est « remontée » vers les principales plates-formes de correspondances européennes, au premier rang desquelles figurent Paris-CDG, Londres-Heathrow, Francfort, Zurich et Amsterdam. Les aéroports comme Châteauroux-Déols et Vatry sont également de redoutables concurrents pour Lyon-Saint Exupéry.

La vitrine du savoir-faire lyonnais

Chaque année, pour Aéroports de Lyon, l’opération Beaujolais Nouveau est un défi. Les services fret de l’aéroport de Lyon ont cette fois encore du faire preuve de beaucoup de persuasion pour convaincre des expéditeurs et surtout des transporteurs aériens de mettre en place des cargos à Lyon-Saint Exupéry. Même si Lyon n’est situé à qu’à une soixantaine de kilomètres du vignoble Beaujolais, compte tenu de l’organisation actuelle du transport aérien de marchandise, il n’est pas naturellement l’aéroport de référence du Beaujolais Nouveau. Pour être reconnu comme tel, il faut véritablement en exprimer la volonté et mettre les moyens qui conviennent. Comme par le passé, cette année encore, l’aéroport Lyon-Saint Exupéry a déployer les grands moyens.

Pour l’aéroport Lyon-Saint Exupéry et pour les professionnels du fret de la plate-forme lyonnaise, l’opération Beaujolais Nouveau est devenue l’occasion de démontrer leur capacité opérationnelle et de se rappeler, chaque année à la même époque, à la mémoire des chargeurs.

Une logistique sous contrôle

Depuis l’origine, c’est-à-dire depuis 1953, les expéditions du vin primeur sont réglementées par arrêté interministériel auquel il n’est pas possible de déroger. Les Douanes veillent. Les dates d’embouteillage, de départ des chais, de circulation à l’intérieur de l’Europe, puis dans le reste du monde sont définies avec précision. Cette année, le calendrier a été particulièrement serré, le troisième jeudi du mois de novembre (date immuable de coup d’envoi de la commercialisation et par voie de conséquence… de dégustation) tombant très tôt dans le mois (le 15). Pour être le jour-J sur les tables et les bistrots du monde entier, l’avion est incontournable, puisque les expéditeurs ne disposent que d’une semaine maximum.

|15 octobre|Les premières palettes de vin arrivent sur CargoPort et début de la palettisation|
|2 novembre|Libération pour le transport intra UE du Beaujolais Nouveau|
|5 novembre|Début des rotations des avions cargo à destination de l’Europe|
|8 novembre à 08h00|Libération du Beaujolais Nouveau au transport hors UE. Envol des cargos pour l’Asie|
|15 novembre|Libération à la consommation du Beaujolais Nouveau dans le monde|

Une nouvelle réglementation encore plus pénalisante

La nouvelle réglementation sur la sûreté du fret a été cette année une difficulté supplémentaire dans la phase de préparation de la campagne. Le responsable de CargoPort n’hésite pas à parler à cette occasion à parler de « jusqu’au-boutisme réglementaire français » qui ne se retrouve nulle part ailleurs. Il est convaincu que l’excès de zèle de l’administration française a détourné, cette année encore, un important tonnage vers les aéroports étrangers où les opérateurs rencontrent moins de difficultés dans leurs opérations aériennes.

Ne pas bouder son plaisir

Quant aux arômes du Beaujolais Nouveau 2007, nous vous laisserons seuls juges. Mais sachez que ce vin primeur est avant tout un prétexte à faire la fête. Et il y a peu d’événements qui soient salués ainsi au même moment sur la planète entière. Que vous le trouviez fruité ou pas, le Beaujolais Nouveau demeurera toujours le même fabuleux pari logistique !

Gil Roy. A Lyon-Saint Exupéry. Le 8 novembre 2007.

Photos : © Gil Roy

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.