Accueil » La concession de l’aéroport de Tahiti Faa’a confiée à Vinci Airports

La concession de l’aéroport de Tahiti Faa’a confiée à Vinci Airports

Vinci Airports prendra en main la gestion de l'aéroport de Tahiti Faa'a, au plus tard le 1er semestre 2023. © Vinci Airports

Vinci Airports a été désigné par l’Etat candidat attributaire de la concession de l’aéroport de Tahiti Faa’a (1,5 millions de passagers en 2019), en Polynésie française, pour une durée de 40 ans. 

Implanté dans le monde entier, Vinci Airports n’avait jusque-là encore aucune concession aéroportuaire dans les outre-mer. Tahiti Faa’A constitue donc une première. C’est l’état français qui l’a désigné attributaire, en soulignant au passage, « la nécessité pour le territoire polynésien de bénéficier d’un aéroport à la hauteur de ses enjeux économiques et touristiques. » Cette désignation arrive après que le tribunal administratif de Papeete a jugé irrégulière l’offre de l’attributaire initialement désigné.

La nouvelle société concessionnaire, détenue à hauteur de 51 % par Vinci Airports et 49 % par la Polynésie française, sera en charge de l’exploitation, de la promotion, du développement, de l’entretien, de la maintenance et de la mise aux normes de l’aéroport. Elle sera également chargée de concevoir, financer et réaliser un programme de travaux destiné à améliorer la qualité de service et l’efficacité opérationnelle. 

« Nous serons pleinement engagés pour faire de cette infrastructure une porte d’entrée à la hauteur des besoins et des attentes du territoire, tant en termes de qualité de service que d’ambition environnementale, pour un développement pérenne et durable de la connectivité de la Polynésie », confirme Nicolas Notebaert, directeur général de Vinci Concessions et Président de Vinci Airports. Le nouveau concessionnaire promet de mobiliser son réseau de plus de 250 compagnies aériennes partenaires. Il assure aussi qu’il « mettra en oeuvre des mesures d’efficacité énergétique et déploiera des solutions innovantes pour permettre à l’aéroport d’atteindre le Zéro Emission Nette de carbone (scopes 1 et 2). »

De son côté, le ministère des transports précise que le contrat de concession porte sur l’exploitation, l’entretien et le développement de la plateforme pour une durée de 40 ans, ainsi que sur la réalisation de travaux initiaux comprenant le réaménagement de l’aérogare et des parkings voiture, la création d’une nouvelle voie de circulation pour les avions, reliant la zone militaire à la piste, et le doublement du canal de drainage.

L’entrée en vigueur de la nouvelle concession est prévue avant la fin du 1er semestre 2023 permettant ainsi un démarrage des travaux d’investissements dans les meilleurs délais.

Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable est reconnue. Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.