Accueil » La France instaure unilatéralement une écotaxe sur les billets d’avion

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

La France instaure unilatéralement une écotaxe sur les billets d’avion

Le ministère des transports français a décidé de montrer l’exemple à ses partenaires européens en créant une taxe sur les billets d’avion. Cette "écotaxe" qui doit entrer en vigueur en 2020 est destinée à financer des infrastructures de transports plus écologiques. Premières réactions de la filière aéronautique.

9.07.2019

Le groupe Air France opposé à la décision du gouvernement français estime que cette taxe génèrerait un surcoût de plus de 60 millions d’euros par an pour le groupe Air France, "soit l’équivalent des mesures prises dans le cadre des Assises du Transport Aérien qui avaient vocation à renforcer la compétitivité du pavillon français". © Gil Roy / Aerobuzz.fr

A partir de 2020, une écotaxe de 1,50 à 18 euros sera instaurée sur les billets d’avion pour tous les vols au départ de la France, sauf vers la Corse et l’Outre-Mer et sauf vols en correspondance. Les vols en obligation de service public sont également dispensés. L’annonce a été faite mardi 9 juillet 2019 par la ministre des Transports à l’occasion du deuxième Conseil de défense écologique. La taxe sera intégrée au projet de loi de finances 2020 et s’appliquera à toutes les compagnies aériennes​.

Le montant de cette nouvelle taxe sera de 1,50 € en classe éco pour les vols intérieurs et intra-européens, de 9 € pour ces vols en classe affaires, de 3 € pour les vols en classe éco hors UE et de 18 € pour ces vols en classe affaires.

Le gouvernement français estime de cette « écocontribution » devrait rapporter 182 millions d’euros à partir de 2020, qui seront consacrés à des investissements pour des infrastructures de transports plus écologiques, notamment le ferroviaire, a précisé la ministre.

Les premiers à réagir ont été les aéroports français. « Rien dans les conclusions des Assises et dans la stratégie nationale du transport aérien 2025 ne laissait présager une telle mesure. Cette nouvelle taxe est un non-sens économique et environnemental. La mesure a pour seul but de remplir les caisses de l’AFITF et n’aidera en rien à la transition écologique du secteur. L’amélioration des performances environnementales du transport aérien doit être recherchée avant tout dans le transport aérien lui-même et non dans une fiscalité punitive », a déclaré Thomas Juin, Président de l’Union des Aéroports Français.

Pour sa part, Air France s’est déclarée « opposée » à cette décision du gouvernement qui est « d’autant plus incompréhensible que cette nouvelle taxe sur le transport aérien devrait financer des modes de transport concurrents dont le transport routier et non la transition énergétique dans le domaine aérien. »

Gil Roy

 

Réactions

Syndicat National des Pilotes de Ligne

« Depuis des années, le Syndicat National des Pilotes de Ligne (SNPL France ALPA) demande aux Gouvernements successifs la mise en place d’une stratégie nationale ambitieuse pour l’aérien et la réponse n’a cessé d’être la même : la création de nouvelles taxes affaiblissant un secteur soumis par nature à une forte concurrence internationale. Ainsi, cette nouvelle écotaxe vient s’ajouter à la longue liste des charges qui pèsent sur les compagnies aériennes et pénalisent la compétitivité du secteur : création de la taxe de l’aviation civile en 1999, mise en place de la taxe de solidarité en 2006, augmentation des redevances de navigation et des redevances aéroportuaires, accroissement des dépenses de sûreté, maintien du budget annexe « Contrôle et exploitation aériens » (BACEA) hors du champ d’application de la TVA, etc. »

Fédération Nationale de l’Aviation Marchande

« Le gouvernent veut-il la mort du transport aérien français avec toujours plus de taxes contrairement à son engagement, pris par Mme la Ministre Borne et M. le Ministre d’Etat De Rugy, en juin dernier, d’instaurer une taxation européenne afin d’éviter des distorsions de concurrence intra-européenne trop importantes ? Cette mesure inattendue souligne l’incohérence de la politique gouvernementale qui veut pourtant développer l’activité touristique et l’attractivité économique de notre pays. »

Alain Battisti, président de la FNAM (compte Facebook)

« Ce pays est simplement désespérant. La seule réponse à l’urgence climatique est un impôt de plus dont le rendement va se perdre on ne sait où. Les compagnies payent déjà 3 taxes ETS (échange carbone), CORSIA et les taxes sur le bruit. Les progrès accomplis par les avions sont simplement incroyables. Dès 2020, la hausse du trafic sera entièrement compensée par les progrès du secteur, en clair l’aérien ne produira pas un gramme de CO2 de plus tout en continuant sa croissance naturelle. Cette mesure est néfaste aux compagnies, à l’emploi, elle va pénaliser les compagnies françaises et doper les concurrents directs. A votre avis, pourquoi les turcs ont ils construit un aéroport d’une capacité de 200 millions de passagers. Voyager rend moins « con », mais visiblement cela n’est pas partagé par tous. Plantons des arbres et continuons de nous moderniser. »

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

23 commentaires

  • Hanky

    Bis repetitae… Après les surtaxes sur le diesel automobile, la taxe sur les avions ! Et on va nous faire gober que nous allons sauver la planète ! Et l’article ajoute… Pour donner l’exemple à nos amis Européens ! Et bien les Amis vont applaudir des deux mains ! Car les Français les aident à rendre leurs pavillions plus compétitifs! Ils vont même nous encourager à taxer plus…

  • Tonton Volant

    Cela va en faire des arbres, restera plus un carré de béton !
    Eazyjet, Air France, O’Leary, … tous à vos pelles et vos pioches, l’arrosoir à la main !

  • Weber gerard

    Une fois de plus, nos politiques font preuve d’un manque d’imagination, certainement conseillés par de brillants énarques qui ne semblent avoir appris qu’und seule chose pour gėrer un problème : crėons donc une nouvelle taxe!
    Personne ne conteste qu’il faut faire quelque chose pour le climat, mais comment justifier qu’un avion pour la Corse où l’outre mer ne soit pas impacté.
    Soit tout le monde, y compris le survol, soit personne.
    Pour récupérer 182 M€…..
    Cela est vraiment ridicule par rapport à l’enjeu et à l’objectif!
    Tout cela pour essayer de chasser sur les traces d’un gugus qui lui voulais tout simplement interdire les vols intérieurs….
    Pourquoi pas mettre un couvre feu et tout le monde au lit à 20h pour faire des économies d’énergie……

  • BLEUZE

    La France est le pays européen qui possède la plus grande densité d’airways .Alors messieurs les écolos avez vous pensé aux millions de survols du territoire français par des avions étrangers qui ne s’arrêtent pas en France mais nous polluent bien plus que tous nos vols nationaux ou internationaux.Qui sera pénalisé ..? Les compagnies françaises une fois de plus avec des conséquences sur l’emploi..et l’avenir du transport aérien français.

    • Gil Roy
      Gil Roy

      Cette nouvelle affaire fait un peu penser aux camions immatriculés en Pologne, Lituanie, Estonie, Roumanie, Espagne… qui traversent la France sans s’arrêter.

    • JMB

      Peut-être que si c’était des écolos à l’initiative de la mesure ils auraient pensé à tous ces avions survolant l’espace français sans s’y arrêter.

      Mais c’est une mesure prise par des politiques qui ont besoin de sous et ne savent plus comment justifier de nouvelles taxes alors qu’officiellement le Grand Chef a promis qu’il n’y aurait pas de nouveaux impôts.
      Ils font donc n’importe quoi et se disent que l’argument écolo étant à la mode et en vogue, autant se retrancher derrière ça, même (et surtout) si on n’y connaît rien et qu’on ne maîtrise pas le sujet!!!

  • PlasticPlane

    @Jabiru : cheval à pot catalytique, of course 🙂

  • Nemo

    Dame, douze mille (anciens) francs de taxe sur un billet en classe affaire, rendez-vous compte ! C’est la mort du commerce et la fin de la liberté de voyager, pas moins… Même en travaillant dans l’aéronautique et en voyageant (hélas) régulièrement en avion, je ne peux m’empêcher de trouver ridicules les réactions outrées des boutiquiers de service… Tout comme celle de certains commentateurs en ces lieux.

    La mesure est-elle à la hauteur des enjeux ? Certainement pas. Est-elle bonne à prendre ? Sûrement.

  • Aerofly13

    Soyons cohérents et rétablissons donc l’écotaxe issue du Grenelle de l’environnement, autrement plus justifiable, dont l’abandon en rase campagne a laissé semble-t-il une facture de 1,2milliards d’euros… et continuons de laisser notre transport aérien partir à l’étranger…

    • Pilotaillon

      Le Pays dont on parle ne veut pas changer… enfin ceux qui sont impactés par les réformes gesticulent ou alimentent les groupes de pressions. Cela fait parfois sortir des bonnets rouges du bois.
      Alors au motif qu’il faut maintenir l’équilibre entre les territoires certaines autoroutes sont gratuites… Au final, quand le choix est possible les transporteurs étrangers empruntent les routes françaises et l’éco-taxe est jetée aux orties.
      Etonnant non ?
      Après que toutes les nuances de pouvoirs se soient exprimées (sic), les français entretiennent les chaussées sans demander de contreparties.
      Pire, on hésite à promouvoir le ferroutage… car le fret par rail, « ça ne marche pas ». Ici encore, le pouvoir de nuisance est interne. Ne parlons pas du Lyon Turin…
      Alors les politiques s’appuient sur le poids de la rue, pensant y trouver un moyen d’opérer les réformes.
      Et nous y voici : c’est au tour de l’avion de subir le bashing, et les aéro-éco-taxes qui ont une chance de passer.
      Au pays d’Astérix, il faudrait élever le niveau de culture général et le sens de l’intérêt public. Sans quoi, tout va continuer sans véritable vision, je le crains.

    • Fbs

      Ils l’ont fait, et en catimini : à la place de l’usine à gaz de l’ecotaxe dont les portiques décorent encore nos nationales, ils suffisait de raboter un peu (ou complètement) les exonérations dont bénéficie le diesel routier. Et c’est précisément ce qu’ils ont enfin fait en même temps que cette mesure stupide sur l’aviation. Mais un coup de rabot tellement petit (2cts/l), que ça ne suffisait pas aux besoins démesurés de notre état glouton et qu’il fallait bien trouver de l’argent ailleurs ….y compris pour payer les dédits et autres indemnités nécessaires aux boites privées, généreuses donatrices de campagnes électorales , qui se sont bien gavées sur le dossier (et sur notre dos). Mais les français sont des bœufs et aiment qu’on les ponctionne : pour preuve, personne ou presque ne signe le registre pour mettre au référendum la vente d’ADP…qui permettra bientôt d’engraisser un peu plus Vinci…

  • egron

    Je suis un fana de l’aviation mais je crois qu ‘il faut en finir avec l’avion.

  • Pedrito

    Tout est dit dans les réactions et l’article. Merci monsieur Roy.
    Cela devient dingue. Ces élites, par leur comportement irresponsable, et leur incompétence notoire, prennent des décisions d’une portée qu’ils ne mesurent pas. Tellement déconnectés de la réalité et dans la réaction reptilienne à des problèmes majeurs , ils sont incapables de prendre des mesures censées et pérennes. Et le pompon, c’est que quelques mois après les assises visant à rétablir la compétitivité du pavillon aérien français, on nous pond une taxe supplémentaire. De qui se moque-t-on ?

  • Numa

    Ce pays est d’un ridicule…… Je suis bien content de l’avoir quitté. Quant aux écolos de la dernière heure, arrêtez avec vos inepties sur la grande pollution du secteur aérien et des transports en général. Je vous mets tous au défi de m’envoyer des photos de vous voyageant en charrettes ou calèches. J’attends, mais je pense que cela va prendre un très long moment.

  • Mcmanus

    Taxez, taxez, comme si les taxes étaient la solution à un changement climatique inéluctable, et dont la contribution humaine reste à démontrer. Ce gouvernement en mal d’inspiration a au moins une constante : contraindre tout le monde, toujours un peu plus. Un genre de ministres liquidateurs…

  • woodplane

    Et ainsi, en payant 1.50€ de taxe en plus, les voyageurs/touristes qui vont se faire bronzer de l’autre côté de la planète se sentent déculpabiliser de leur « pollution » de la planète avec le sentiment de voyager « écolo »!
    Je paye, donc je peux polluer!

  • Fbs

    Que n’y a t’on pas pensé plus tôt ? Une petite taxe et le problème est réglé. C’est magique les taxes. Ça règle les problèmes de pollution, ça guérit du cancer, de l’obesité, et même du réchauffement planétaire…

  • michael tolini

    Les grands aeroports europeens se frottent les mains !
    Je me souviens de la reflexion d’un agent American Airlines a Barcelone qui en souriant m’avait confie que je n’etais pas le seul a partir de Barcelone pour eviter la taxe « Chirac ».
    Et a cote de ca le gouvernement veut soutenir le pavillon francais, comique.

    • Maxdum

      Vous avez économisé la taxe Chirac, mais combien vous a coûté votre trajet pour Barcelone ?
      Cela dit, cette éco-taxe, certes homéopathique, est une réponse stupide et inefficace contre le réchauffement climatique et la pollution, nous sommes bien d’accord.

      • DAUMONT

        Tout le monde n’habite pas Paris. Un Ardennais comme moi se trouve plus proche de Bruxelles ou Charleroi voir le Luxembourg. Un peu d’imagination dans ce gouvernement ferait du bien. Un exemple. Obliger toutes les compagnies aériennes à planter des arbres en compensation du volume de carburant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.