Accueil » La Suède ouvre la voie au biocarburant avec Air BP

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

La Suède ouvre la voie au biocarburant avec Air BP

Braathens Regional Airlines a collaboré avec Air BP, ATR et Neste pour réaliser un vol de démonstration en Suède, entre l’aéroport de Halmstad et celui de Stockholm Bromma, avec un ATR 72-600 fonctionnant avec un mélange de biocarburant.

18.05.2019

La démonstration de la compatibilité du biocarburant aéronautique a été faite. Reste à mettre en place une filière. © Air BP

Le vol a duré une heure. Il y avait 72 passagers à bord de l’ATR 72-600 de la compagnie suédoise Braathens. Le biocarburant mélangé à 50% avec du Jet-A1 a été produit par Neste et livré par Air BP. Il est censé générer 80% d’émissions en moins sur l’ensemble de son cycle de vie comparé à un carburant aéronautique standard.

En attendant l’émergence d’avions plus électriques et de propulsions hybrides, le recours aux biocarburants est un moyen d’atteindre les objectifs que s’est fixé l’industrie aéronautique. Il s’agit de réduire de moitié les émissions de carbone par rapport à 2005 d’ici 2050, alors que, sur la période, le trafic est appelé à doubler tous les 15 ans selon IATA. A la suite des Assises nationales du transport aérien, la France a fait de la création de filière de biocarburants aéronautiques, une priorité.

A l'occasion de ce vol expérimental, ATR rappelle qu'un ATR 72-600 émet 40% de moins de CO2 qu'un jet régional. © Braathens

A l’occasion de ce vol expérimental, ATR rappelle qu’un ATR 72-600 émet 40% de moins de CO2 qu’un jet régional. © Braathens

Le vol de Braathens fait suite à une précédente expérimentation réalisée en 2017. Les compagnies aériennes ont démontré la faisabilité. Des milliers de vols ont été réalisés avec des biocarburants un peu partout dans le monde. Cela fonctionne, et même mieux. Reste maintenant à produire le biocarburant en quantité suffisante et à un prix compétitif et à mettre en place une distribution sur les aéroports. En Suède, Air BP entend montrer la voie dès 2019.

Plusieurs initiatives de recherche et développement sont actuellement en cours en Suède afin de produire des biocarburants à partir de différents types de bois. Les forêts suédoises couvrent plus de 50 % du territoire, et poussent à un rythme annuel de 120 millions de mètres cubes. Parvenir à un trafic aérien intérieur totalement exempt d’énergies fossiles nécessiterait moins de 2 % de la croissance annuelle totale des forêts du pays affirment les promoteurs du projet.

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

6 commentaires

  • Jean-Mi

    Il faudrait relire l’éditorial qu’avait écrit Jean Molveau dans sa revue « vol à voile » sur le coté écologique du vol en planeur.

    Une très belle introspection sur le coté 100% propre du planeur « pur », enfin, sur l’image qu’on en a… Car un planeur en composite de carbone bourré d’électronique dernier cri aux terres rares avec un moteur électrique et ses gros accus Lipo… Il faut retrouver et relire ça, c’est bien mieux écrit que je ne le décris ici…

  • Carbet

    Bonjour
    Je suppose que les calculs de réduction du CO2 prennent en compte toute la chaine de production de ce biocarburant miracle , la fameuse « énergie grise » étant très rarement présentée dans les comptes (contes) rendus des essais .

    En moyenne il fallait dépenser plus d’énergie pour produire des biocarburants que l’énergie que l’on pouvait en retirer , le rendement total de fabrication étant inférieur à 1 , avec au mieux de l’ordre de 0,8 .
    Sachant que l’énergie utilisée pour la fabrication de ce carburant miracle vient du gaz et du pétrole……
    Ce n’était pas brillant ! Il y a eut des avancées ???
    Salutations

    • Jean-Mi

      Toute production, ou plutôt transformation d’une source d’énergie en énergie utilisable a, par définition, un rendement inférieur à 1 !
      Transformer du pétrole en essence coute de l’énergie, en gazoil aussi.
      Transformer un barreau d’uranium pour produire de l’électricité coute de l’énergie, c’est vrai aussi avec le charbon et un barrage hydro-électrique (qu’il a fallu construire et dont les turbines ne peuvent transformer 100% de l’énergie potentielle de l’eau en électricité).
      Même une éolienne ne transforme pas 100% de l’énergie potentielle du vent en électricité, très loin de là.
      Il n’y a pas de miracle : rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme (avec des pertes à chaque fois = rendement)
      La quantité d’énergie disponible dans le monde n’est pas infinie et gratuite. Tout se paye, en l’occurrence, on appelle ça pollution.

  • Soyons Honnête

    arrêtons de laisser penser qu’un avion électrique ne polluera jamais; comme pour les biocarburants il faudrait une filière décarbonée et non polluante de production de l’électricité pour qu’un avion électrique ne pollue pas

    par ailleurs posons-nous la question de la pertinence de faire voler des accumulateurs électriques et examinons la possibilité d’utiliser un carburant de synthèse, bien plus dense en énergie, fabriquée avec de l’électricité verte

    • fildru

      Alors c’est l ‘ Hydrogène produite par énergie Houlomotrice dans des pêcheries désaffectées , en plus y aura O2 + électricité locale , tout vert !

      • Vladimir_K
        Vladimir_K

        Tupolev avait tenté l’expérience avec succès en 1988, à l’aide du TU-155 (TU-154 avec un moteur fonctionnant à l’hydrogène).

        Le projet a été abandonné faute de financement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.