Accueil » Transport Aérien » L’aéroport de Montpellier toujours fermé

L’aéroport de Montpellier toujours fermé

L’accident s’est produit samedi 24 septembre 2022, à 2h36. Le Boeing 737 exploité par la West Atlantic transportant du fret est sorti de piste, en phase d’atterrissage, à l’aéroport de Montpellier. © BEA

L’épave du Boeing 737 de la compagnie suédoise West qui a fini sa course à l’atterrissage dans l’étang de Mauguio, dans la nuit du 23 au 24 septembre 2022, empêche toujours la reprise du trafic. La réouverte de l’aéroport de Montpellier dépend du succès de la tentative de déplacement de l’avion, qui doit être entreprise dimanche 25 septembre 2022.

Le Boeing 737 de West Atlantic est toujours le nez dans l’étang de l’Or, en bout de la piste de l’aéroport de Montpellier-Mauguio. Sur la plateforme montpelliéraine, le trafic aérien est toujours interrompu. Une cellule de crise a été activée pour gérer la situation.

« Après différentes réunions techniques et de nombreux échanges avec l’ensemble des parties prenantes (la compagnie exploitant l’avion, les assureurs, les experts, Boeing, DGAC et les équipes de l’aéroport), une...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

2 commentaires

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Bien dit, Stanloc ! Décidément on est souvent d’accord. Effectivement, « ceux qui vont agir » (Christian Marty – je connais le monsieur ! Hum ! – et compagnie), et j’espère qu’ils ont déjà agi, ceux-là donc,, si ce sont ceux de la Préfecture qui parlent d’un avion de l’aéropostale, hé bien, moi, ça me fait déjà mal quelque part. Je savais que nos couches sociales les plus basses étaient en voie d’ignarisation (oui, je viens d’inventer le mot, et il me plaît bien !), mais alors s’il s’agit de notre élite, alors là, chapeau ! Tous aux abris ! J’aurais beaucoup à dire sur la sortie de piste, mais ce serait trop long ici. Je ne veux pas enlever le pain de la bouche des chroniqueurs d’Aerobuzz. Fly safe, et… annonce « Go around » si à 500 pieds en finale l’ils n’est pas en croix et la vitesse à la Vrf ! C’est pourtant simple. À la porte le chef instructeur de West Atlantic ! Et, euh ! question bête : qui va payer ?

    Répondre
  • « Une cellule de crise a été activée pour gérer la situation. »
    Alors tout est pour le mieux.
    Maintenant le plus dur va être que « quelqu’un » prenne la décision d’agir.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.