Accueil » Le Beaujolais Nouveau n’a plus les moyens de prendre l’avion

Le Beaujolais Nouveau n’a plus les moyens de prendre l’avion

Pendant des années, les expéditions de Beaujolais nouveau par avions cargos spéciaux ont été mises en scène. La médiatisation de la logistique participait de la montée en puissance de l’événement. Aujourd’hui que le vin français se vend moins bien à l’export, les négociants beaujolais optent pour le bateau au détriment de l’avion. Ces économies pourraient leur coûter cher.

Le Beaujolais nouveau est en perte de vitesse sur ses deux marchés phares à l’export. Cette année, les Japonais vont boire 8,3 millions de bouteilles contre 11,5 millions en 2007 (-28%). Quant aux Américains, ils se conteront de 2,5 millions (-10%). Le Beaujolais nouveau est devenu un produit cher. Et même si l’envol des vagues d’avions-cargos pour l’Asie et l’Amérique du nord a fait jusqu’à présent partie du folklore, pour sa campagne 2008, le primeur a du se contenter du...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Les commentaires sont fermés.