Accueil » Le FNAM dans la crainte d’un « shut down » international

Le FNAM dans la crainte d’un « shut down » international

Le sauvetage du pavillon français prendra-t-il la forme d'une privatisation ? Gil Roy / Aerobuzz.fr

Alors que les compagnies aériennes françaises se mobilisent pour rapatrier les français bloqués au Maghreb, la Fédération nationale de l’aviation marchande alerte sur les menaces qui pèsent sur « le pavillon français ». Elle évoque le spectre d’un arrêt complet de l’activité du transport aérien.

Les compagnies aériennes françaises, membres de la FNAM, se mobilisent, en coordination avec la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile) et le MEAE (Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères) pour rapatrier les passagers français bloqués au Maghreb.  Plus particulièrement, Air France et Transavia proposent des solutions de rapatriement à tous les passagers français bloqués au Maghreb. Les vols partent à vide à l’aller « vols ferry » ; au retour, tous les sièges sont proposés à un prix unique...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

3 commentaires

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Bonjour,

    je ne suis pas sur que Volotea, bien que disposant de bases en France ait un AOC français. par contre des résultats positifs en 2019, oui.
    Cdlt

    Répondre
  • Le savoir faire des compagnies aériennes Françaises coyez vous ? Leurs modèles de travail et leurs resultats leur permettent t’elles de survivre simplement au delà d’une petite baisse d’activité ?
    Je ne le crois pas.
    Pratiquement toutes financent des pertes annuelles récurentes.
    Il n’y que très peu d’airlines en France, sous AoC Francais, qui publient des resultats positifs : VOLOTEA, TWIN JET, AIR CORSICA, pardon pour ceux que j’oublie ou pour lequelles je n’ai pas d’informations.
    Le modèle de travail Français n’est pas adapté aux lois du marché aérien depuis plus de deux décennies.
    C’est bien beau le modèle social et les acquis sociaux, mais ce n’est pas cela qui donne à manger dans les assiettes tous les mois.
    C’est l’emploi qui donne à manger à tous les acteurs que nous sommes.
    Il serait bien temps qu’en France nous retroussions nos manches et considérions un dirigeant d’entreprise comme un bienfaiteur plutot qu’une cible à abattre pour les chasseurs que sont les syndicalistes et les imposteurs en tous genres !

    Répondre
  • Af oui mais pas seulement! N’oubliez pas toutes ces compagnies françaises qui font tout pour survivre et qui ne verront peut-être même l’ombre d’une aide. Non nous ne sommes pas jaloux mais nous voulons aussi perdurer, aucune compagnie française ne démérite, elles représentent aussi le savoir-faire français.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.