Accueil » Les aéroports français envisagent un atterrissage dur du Brexit

Les aéroports français envisagent un atterrissage dur du Brexit

Les plus petits aéroports vont devoir pousser les murs pour faire face au renforcement des contrôles frontaliers, mais aussi réussir à faire patienter les passagers. En cas de non accord entre l’Union européenne et la Grande-Bretagne, les low cost risquent de voir leur marge fondre. Une menace pèse sur de nombreuses lignes.

18.03.2019

Le Brexit fait peser sur les plus petits aéroports un risque plus grand. © Aéroport de Bézier

Le pire n’est jamais sûr. L’Union des aéroports français (UAF) estime néanmoins qu’ « un Brexit sans accord aura des conséquences sur les droits de trafic, sur les contrôles aux frontières et donc sur les modalités de traitement des flux de passagers et de marchandises ». Des investissements seront nécessaires pour faire face à cette nouvelle donne. Mais ce que semble encore plus redouter l’UAF, c’est l’impact du Brexit dur sur la fiscalité du transport aérien. « En cas de Brexit sans accord, après le...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.
array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.