Accueil » Les boîtes noires du Rio-Paris attendues au Bourget

Les boîtes noires du Rio-Paris attendues au Bourget

Les deux enregistreurs de vol (CVR et DFR) de l’A330 d’Air France se trouvent désormais entre les mains des enquêteurs. Au Bourget, le BEA est prêt à les faire parler. Encore 10 jours de patience…

Succès total pour la phase 5 des opérations de récupération des enregistreurs de vol de l’A330 d’Air France qui s’est abîmé en mer, le 1er juin 2009, entre Rio et Paris. Après avoir localisé et identifié le module mémoire de l’enregistreur de paramètres – Flight Data Recorder (FDR) – le 1er mai au matin, l’équipe d’enquête a retrouvé l’enregistreur des échanges vocaux entre les pilotes – Cockpit Voice Recorder (CVR)- le lendemain, 2 mai 2011, en début...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

13 commentaires

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Les boîtes noires du Rio-Paris attendues au Bourget
    no comment ?
    Le journo de France Info a tout de même rajouté 60 victimes au décompte officiel.

    Répondre
  • Les boîtes noires du Rio-Paris attendues au Bourget
    Je vous invite fortement à consulter le comunniqué de presse édité par le BEA le 17/05 : [->http://www.bea.aero/fr/enquetes/vol.af.447/com17mai2011.fr.php] concernant les information « fuitées » par le Figaro avec une approche absolument dégueulasse de sensationnalisme !

    Le BEA a lu les données, à écouté les enregistrements en présence d’officiel, et pour le moment c’est tout et il est hors de question d’en tirer la moindre conclusion sans un minimum d’études et de vérifications !

    Répondre
  • Les boîtes noires du Rio-Paris attendues au Bourget
    Comme prévu la semaine passé, les enregistreurs ont déjà causé !!
    France Info ce matin mardi 17 Mai :
     » Vol Rio-Paris : la première analyse des boites noires mettrait Airbus hors de cause

    Selon le site Internet du Figaro, le premiers éléments livrés par l’une des deux boites noires du vol AF447, celle qui enregistre les données techniques du vol, disculperait Airbus, le constructeur de l’appareil.

    Il faut donc à présent déterminer ce qui s’est passé dans le cockpit, et notamment si des fautes ont été commises par l’équipage. L’analyse de la seconde boite noire devrait permettre d’en savoir plus, c’est celle qui enregistre les conversations dans le cockpit.

    Les enquêteurs du BEA prévoient de publier un rapport d’étape dans le courant de l’été.

    Le crash du vol Rio-Paris, le 1er juin 2009, avait fait 288 morts, et aucun survivant. »

    No comment…

    Répondre
  • Les boîtes noires du Rio-Paris attendues au Bourget
    Enfin, il faut arrêter de voir des complots partout…!
    Heureusement qu’il y a des gens du métier qui passent par là, et qui nous informent sur la résistance des attaches et leur but, sinon on aurait de quoi se laisser envahir par la paranoïa !
    Les phases de recherche et les opérations de remontée sont quand même filmées, il y a des équipages entiers sur ces bateaux, c’est pas comme si on modifiait un document sur photoshop dans un bureau à l’abri des regards, fichtre !

    Répondre
    • Les boîtes noires du Rio-Paris attendues au Bourget
      Bonsoir.

      A défaut d’être parano, il convient d’être vigilant voir suspicieux sur que l’on veux bien nous vendre.
      Pour les plus crédules ou tout simplement confiants dans la droiture de nos élites, relisez (ou plus probablement lisez ) le bouquin de Michel Asseline: Le pilote est-il coupable ?
      Vous verrez à quel point le plus fort à souvent raison dans notre beau monde. Nous pensons en aviateurs alors que nos patrons (et leurs actionnaires ) ne pensent qu’au fric et à leurs place tout là-haut.
      Imaginez un instant qu’il faille écrire que le 330 a foiré sur toute la ligne.
      Radar- Pitots- AP puis structure. Inconcevable.
      Comment expliquer la non émission du moindre message des PNT.
      36000 ft à dégringoler même à 10000 ft/mn ça fait tout de même plus de 3 mn pour appeler sa maman. Et croyez moi c’est pas les com qui manquent dans un avion de ligne.
      Bref tout ça ne sent pas très bon et nous sommes nombreux à parier que les collègues vont avoir le dos large.
      Ceci dit on a remarquer qu’il y avait toujours un ou des pilotes au commandes quant un avion s’écrasait. Comme quoi ils doivent bien y être pour quelque chose !!!

      Pas parano d’accord mais pas neuneux non plus.
      A suivre d’ici 15 jours car même après 2 ans par -3600m de fond, je ne doute pas un seul instants que ces enregistreurs vont raconter une histoire !!
      Bons vols à tous.

      Répondre
  • Les boîtes noires du Rio-Paris attendues au Bourget
    Stéphane, Michel:

    Les boulons de fixation des modules mémoire des enregistreurs (CSMU) sont très probablement frangibles. Ils cassent s’ils subissent une contrainte supérieure à une valeur prédéterminée. Le but est d’éviter une déformation des modules due à des efforts trop importants, ce qui compromettrait leur étanchéité.

    Répondre
    • Les boîtes noires du Rio-Paris attendues au Bourget
      Je vais aller vérifier sur un de nos Airbus A-318-319-340, je pense que les enregistreurs sont identiques.

      Effectivement, il est très probable que les boulons soient de types frangibles, pour préserver l’intégrité des enregistreurs.

      Je vais essayer de faire des photos.

      Stephane

      Répondre
  • Les boîtes noires du Rio-Paris attendues au Bourget
    Je ne suis pas du genre trés suspicieux mais retrouver les enregistreurs avec quasiment aucun débris autours, les pattes du chassis même pas tordues…. ?
    Je reste perplexe.

    Répondre
  • Les boîtes noires du Rio-Paris attendues au Bourget
    Pourvu que ces DFDR et CVR soient bien ceux de l’AF447…
    GB

    Répondre
    • Les boîtes noires du Rio-Paris attendues au Bourget
      Les enregistreurs SONT ceux du vol AF447. C’est l’une des première chose qui est vérifiée avant même la remontée grâce aux numéros de série clairement lisibles à l’extérieur des boîtes noires.

      Répondre
  • Les boîtes noires du Rio-Paris attendues au Bourget
    Personnellement je trouve quand même quelques points surprenants!

    Comment physiquement expliquer que le FDR puisse se retrouver gisant sur le fond de l’océan, séparé de son rack, les quatres boulons (M6 au moins) cassés en cisaillement sans aucune déformation apparente au niveau des pattes de fixation, avec le fil de mise à la masse et sa cosse intacts???

    Je zappe le fait que le FDR n’ait pas de sédiments au dessus, ils ont pu être « soufflés » par le robot.

    Ne connaissant pas l’A-330 dans ses détails au niveau des enregistreurs, je ne peux pas me prononcer sur le type de boulons utilisés.
    En connaisant cette information il serait facile de calculer l’effort subit par les boulons pour se rompre en cisaillement, et dès lors démontrer les dommages qu’auraient dû, selon toute vraisemblance, subir les pattes de fixation.

    Un peu curieux comme photos je trouve…

    Répondre
  • par pierre schlaifer

    Les boîtes noires du Rio-Paris attendues au Bourget
    Bonjour Monsieur Roy !

    Effectivement, comme vous l’écrivez, « La communauté aéronautique dans son ensemble attend avec impatience de savoir ce qui s’est effectivement passé, dans le cockpit de l’A330 d’Air France, cette nuit du 31 mai au 1er juin 2009 » … mais pas seulement:: les familles et les proches des victimes aussi !

    Vous avez certainement noté que, contrairement à vos écrits « à chaud », où les enregistreurs » reposaient à tout jamais au fond de l’océan » (je vous cite), les presque deux ans écoulés sont finalement relativement courts … tant mieux !

    Nous ne pouvons que nous en réjouir et espérant maintenant que les dépouillements et les analyses permettront de mieux comprendre ce drame et surtout éviter qu’un évènement semblable puisse se reproduire !

    Sans aucun esprit polémique, je me permets donc de vous rappeler qu’il faut parfois accepter de se laisser « un peu » de temps …
    cordialement,
    Pierre Schlaifer

    pilote de « petits » avions et aussi de plus gros …

    Répondre
    • Les boîtes noires du Rio-Paris attendues au Bourget
      J’ai reconnu dès l’annonce de la récente localisation des débris que je m’étais trompé en affirmant que les boîtes noires ne seraient jamais retrouvées. C’est un fait, mais cela ne m’empêchera pas, une prochaine fois, de prendre des risques, en affirmant à nouveau mes convictions.
      Dois-je attendre un communiqué officiel pour écrire ? Evidemment non. Partant de là, je dois prendre des risques et les assumer.

      Comme vous, je suis heureux de cette avancée spectaculaire dans l’enquête. Je suis également admiratif du travail effectué, à la fois par ceux qui ont localisé l’épave, et par ceux qui ont découvert et remonté à la surface les deux boîtes noires. Maintenant, je fais confiance à l’intégrité des experts du BEA pour dépouiller ces enregistreurs de vol… à condition toutefois qu’ils soient lisibles. Ce que je pense (vous remarquerez que je m’avance à nouveau…)

      J’ai conscience que les familles des victimes sont soulagées et impatientes. Mais permettez-moi de me placer dans une optique professionnelle et technique, en mettant d’abord en avant le monde aéronautique pour lequel la connaissance des faits conduira à améliorer la sécurité. Mon approche était volontairement froide et détachée…

      Gil Roy

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.