Accueil » Octobre 2017 sur les aéroports français

Octobre 2017 sur les aéroports français

Le 14 octobre 2017, environ 300 riverains se sont rassemblés devant l'aéroport de Nantes pour exiger son «déménagement» en Loire-Atlantique. Une manière de faire pression sur le gouvernement au moment où les trois médiateurs s'apprêtent à rendre public leur décision . © Aerobuzz.fr

Crispation à Nantes où les trois médiateurs préparent le terrain en vue de la remise de leur copie, le 1er décembre prochain. Pendant ce temps, Lyon-Saint Exupéry inaugure son nouveau terminal T1, Bordeaux s’apprête à accueillir la nouvelle base d’esayJet et Marseille celle de Volotea. Les ouvertures de lignes de multiplient sur les aéroports régionaux. Hop ! Air France est dans le tempo. [Faits marquants en octobre 2017 pour les aéroports français.]

Le trio de médiateurs n’a pas convaincu les collectivités réunies au sein du Syndicat Mixte Aéroportuaire (SMA) du Grand Ouest auxquels il a rendu compte (23 octobre) de ses travaux. « L’ensemble des élus des collectivités présentes est ressorti médusé de cette restitution. », déclare le SMA pour qui, « les médiateurs n’ont présenté que des expertises sur le réaménagement de Nantes-Atlantique ». Pour le COCETA « cette médiation n’est qu’un écran de fumée. » Cette association de « riverains en colère » a organisé, le 14 octobre, un...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(1270) [1]=> int(3) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(1270) [1]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.