Accueil » Un court sursis pour Aigle Azur

Un court sursis pour Aigle Azur

Le tribunal de commerce d’Evry a décidé (16 septembre 2019) la liquidation de la compagnie aérienne française  Aigle Azur tout en autorisant une poursuite de l’activité jusqu’au 27 septembre 2019 afin de permettre aux repreneurs potentiels de parfaire leurs offres.

17.09.2019

La réalité des comptes d'Aigle Azur ne va pas faciliter la résolution du problème. © Aigle Azur

Bien qu’il y ait urgence, il faut respecter la procédure. Ce qui vaut pour les pilotes, le vaut aussi pour les juges. L’offre conjointe proposée par Air France et le groupe Dubreuil (Air Caraïbes et French Bee) avait l’avantage d’être pragmatique, mais elle n’entrait pas dans le cadre juridique. D’où son rejet et le nouveau délai accordé aux repreneurs déclarés. Le placement en liquidation modifie la donne et ouvre plus de possibilités.

Mais il ne faut pas se voiler la face. Ce qui intéresse les repreneurs, qu’ils soient français ou britanniques, ce ne sont pas les salariés, mais les créneaux à Orly.

D’un côté, il y a les syndicats, les juges et le gouvernement qui vont tenter de limiter la casse sociale et qui vont essayer de sauver le plus possible d’emplois parmi les 1.150 menacés. De l’autre, il y a la réalité économique et dans le contexte de ralentissement de la croissance du transport aérien, de la crainte d’une remontée des prix du carburant et de la menace de crise ouverte entre les USA et les adversaires déclarés du président Trump, Air France et le groupe Dubreuil ne prendront pas de risques inconsidérés. En d’autres temps, Air France en aurait été capable. Plus maintenant. Et aussi précieux soient les créneaux à Orly, les repreneurs potentiels crédibles ne sont pas prêts à remettre en question un équilibre fragile pour se les offrir à tout prix.

Gil Roy

 

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

10 commentaires

  • Michael

    Je viens de lire (jeudi 14.09 pacific time) sur un site americain que XL Airways vient d’annoncer via son site internet que la vente de billets est suspendue sine die. Il risque encore d’ y avoir de la casse.

  • Drissa Diakite

    J’ai pris un billet pour le mali départ était prévu au 2 novembre retour 2 janvier 2020 mais d’après ce que j’aurais appris que la compagnie Aigle azur est parti en faillite en de reprise de la compagnie par un autre compagnie ou démantèlement de la compagnie à quelle administeur devons-nous nous adresser es ce que nos billets seront rembourser oubien nous serons remis à une autre compagnie ? Oubien nous serions rembourser?

  • Daoudmejdoub

    Bonsoir MR,MME ,je suis un salarié qui gagne 1300 € parmi je suis victime par la compagnie aigle azur suite aux voyages que j’ai effectué avec ma famille en algerie ont na souffert pendant 2 semaines pour retourner ont payé 1200 € cette Somme la ont na eu 1cts pour le remboursement qui va nous rembourse esque c’est un vol qualifié ou un coup de la part des haut responsable a la fin de compte aigle azur a été autorisé jusqu’au le 27 septembre d’assurés les vol.

  • Gil Roy
    Gil Roy

    Le groupe Dubreuil a adressé à la rédaction d’Aerobuzz.fr, le communiqué de presse suivant :
    Suite à l’audience ce lundi 16 septembre du tribunal de commerce d’Evry, le Groupe Dubreuil Aéro créé une adresse email unique dédiée à l’ensemble des collaborateurs de la compagnie Aigle Azur souhaitant faire part de leur souhait de rejoindre le groupe. Les candidats intéressés et volontaires peuvent ainsi faire parvenir leur candidature via l’adresse : recrutements-prioriteaigleazur@groupedubreuilaero.com
    Dans l’attente de la décision finale du tribunal, le Groupe Dubreuil et ses compagnies n’apporteront aucun commentaire complémentaire.

  • Pif

    Et quels passagers prendront le risque de voler entre le 17 et le 27 septembre avec un compagnie « cadavre » depuis le 16 septembre ??

  • Pif

    Qui va payer les factures et avec quel argent jusqu’au 27 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.