Accueil > Transport Aérien > Crash Germanwings : le SNPL se constitue partie civile

Transport AérienPublié le 5 janvier 2016

Crash Germanwings : le SNPL se constitue partie civile

Suite à l’accident du vol Germanwings 9525 du 24 mars 2015, le directeur du Bureau Enquête et Analyse, Remi Jouty, tenait une conférence de presse le 25 mars au soir dans laquelle il annonçait que des données utilisables de l’enregistreur de conversations du cockpit (CVR) avaient été extraites mais qu’aucune hypothèse ne pouvait, à ce stade, être fournie. Il indiquait également que l’exploitation des données audio était « un travail qui prendra(it) plusieurs semaines, voire plusieurs mois ». Contre toute attente, dans la nuit du 25 au 26 mars, le New York Times dévoilait les causes de l’accident établies sans contestation possible à partir des données extraites du CVR.

Le SNPL France ALPA avait alors exprimé son indignation quant aux fuites durant l’enquête, lesquelles avaient manifestement servi à alimenter l’auteur de cet article. Dans la foulée, le syndicat portait plainte contre X pour violation du secret professionnel. Le SNPL annonce que « cette plainte vient de faire l’objet d’un classement sans suite au motif qu’il n’a pas été possible d’identifier l’auteur de la violation du secret professionnel, les personnes ayant eu accès aux données du CVR étant trop nombreuses !  »

Le syndicat déclare ne pas pouvoir « se satisfaire de cette décision de classement sans suite qui reconnaît indéniablement l’existence d’une faute mais qui met fin aux investigations pour en découvrir l’auteur. En conséquence, afin que toute la lumière soit faite sur ce dysfonctionnement inacceptable du BEA et sur son manque d’indépendance chronique déjà dénoncé dans plusieurs enquêtes, le SNPL France ALPA a décidé de déposer plainte avec constitution de partie civile entre les mains du Doyen des Juges d’Instruction du Tribunal de Grande Instance de Paris  ».

  • MONCHABLON

    Le SNPL a bien raison de déposer plainte ,car rien n’est clair dans cette affaire .
    J’étais moi même très concerné par tout çela puisque j’étais dans un avion juste sous Germanwings 45 secondes avant son crash .
    Je semble être un élément gênant car on écarte mes dépositions et mes enregistreurs de vol n’ont même pas été dépouillés par les enquêteurs ( mais moi je les ai...)
    Il y a de grosses zones d’ombre dans cette histoire de Germanwings .....

    Signaler un abus
    Répondre

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Haut