Accueil » Aviation Générale » Aero Friedrichshafen et les vélivoles, « je t’aime, moi non plus ».

Aero Friedrichshafen et les vélivoles, « je t’aime, moi non plus ».

Les relations des organisateurs du salon AERO de Friedrichshafen avec les constructeurs de planeurs allemands sont tendues depuis que le salon est passé sur un rythme annuel. © Fairnamic

Les vélivoles allemands entretiennent des relations ambivalentes avec le salon AERO de Friedrichshafen qu'ils ont pourtant contribué à créer. Pour la trentième édition (17-20 avril 2024) du plus grand rendez-vous de l'aviation générale en Europe, ils seront pourtant tous réunis.

Au départ, il s’agissait de promouvoir l’aviation non motorisée. Les vélivoles d’un côté, les amateurs de vol libre de l’autre. En marge d’un salon automobile organisé au parc d’expositions de la ville balnéaire de Friedrichshafen, au bord du Lac de Constance et dont l’aéroport fut longtemps, également, une base aérienne française, un premier salon des sports aériens rassembla une trentaine d’exposants en mars 1978.

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.