Accueil » Bombardier arrête la production du Learjet

Bombardier arrête la production du Learjet

Le constructeur aéronautique canadien Bombardier a achevé en 2020 son recentrage sur la production exclusive d’avions d’affaires. Il annonce qu'il mettra fin de la production de Learjet fin 2021, pour concentrer ses activités sur les gammes Challenger et Global, jugées plus rentable.

15.02.2021

3.000 exemplaires du biréacteur léger d'affaires Learjet ont été produits depuis 1963. © Bombardier

En présentant ses résultats financiers 2020, Bombardier a annoncé que son « repositionnement stratégique » était terminé. « Nous sommes très enthousiastes à l’idée d’entreprendre notre parcours comme entreprise axée exclusivement sur les avions d’affaires », a déclaré Éric Martel, président du groupe. Cela ne signifie pas pour autant que le constructeur canadien en a fini avec sa restructuration.

En 2020, les revenus tirés de ses activités liées aux avions d’affaires ont atteint 5,6 milliards $ soit une augmentation de 3 % sur an. Cette performance est liée à la montée en puissance du modèle haut de gamme Global 7500. 16 exemplaires ont été livrés au quatrième trimestre. Au total Bombardier a livré 114 avions d’affaires en 2020 : 59  Global, 44 Challenger et 11 Learjet.

Bombardier a décidé de mettre fin à la production des Learjet pour se concentrer sur ses deux autres gammes plus rentables et accélérer l’expansion de ses activités de service à la clientèle. Plus de 3.000 biréacteurs légers ont été livrés depuis la mise en service du Learjet en 1963. Bien évidemment, Bombardier continuera d’assurer le soutien de la flotte. L’avionneur lance le programme Racer de remise à niveau des Learjet 40 et Learjet 45. Il porte sur les éléments intérieurs et extérieurs, une nouvelle avionique, une connectivité à haut débit, des améliorations des moteurs et une amélioration des coûts de maintenance des avions. Les chantiers seront exclusivement réalisés par le centre de Bombardier situé à Wichita (Kansas), là où sont produits les Learjet.

Le Learjet 75 Liberty entre en service

Wichita demeurera le principal centre d’essais en vol de Bombardier et la pièce maîtresse de son support client mondial. C’est aussi là que seront réalisées les transformations sur les avions de missions spéciales. En revanche, les finitions et les aménagements intérieurs des Global seront rapatriés à Montréal.

En 2020, Bombardier prévoit de réduire ses effectifs de 1.600 postes pour atteindre 13.000. « Les revenus tirés des activités liées aux avions d’affaires en 2021 devraient être meilleurs que ceux de 2020 sur la base d’un scénario de reprise économique progressive. », espère Bombardier.

Gil Roy

Bombardier suspend le programme Learjet 85 et licencie 1.000 salariés

Le Garmin G5000 certifié sur les Learjet

 

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

4 commentaires

  • Stephane

    Dommage que les actionnaires majeurs de Bombardier ne sont pas approcher par le government pour reprendre les reines de se fleurons ternie. Il n’existe très peu d’expertise dans la hautes direction et la CA. vive Canadair !!

  • Gėrard Weber

    68 ans de production-3000 exemplaires !
    Ce vieux Learjet a bien mérité et certainement bien rapporté à ses constructeurs!
    C’était et cela restera une superbe machine bien racée.

    • patrico

      Tout a fait , un très bel jet, qui a du faire le bonheur d hommes et femmes d affaires et, de belles grandes familles en déplacements week et Vacances.
      Mais de nouveaux jets arrivent encore plus sophistiqués comme on a vu avec les gammes GulfStream ! En attendant la new generation Falcon ! Il y aura toujours du travail ( pour ceux qui suivront les news développements)?dans ces fantastiques Jets !

  • DC

    Clap de fin d’une belle histoire. Dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.