Accueil » Bombardier se projette dans le futur du jet d’affaires

Bombardier se projette dans le futur du jet d’affaires

La maquette de l'ECO Jet de Bombardier dévoilée au salon EBACE 2022. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Le constructeur canadien mène des travaux de recherche destinés à explorer des pistes pour une aviation d’affaires durable. La maquette présentée au salon Ebace (Genève 23-25 mai 2022) est une application du principe BWB (Blended Wing Boby) de l'aile et du fuselage intégrés.

Le biréacteur d’affaires que présente Bombardier sous la forme d’une maquette se situe à mi-chemin entre le principe du fuselage classique doté de deux ailes et aile volante. Il est doté de deux réacteurs, implantés sur des pylônes à l’arrière du fuselage, entre les deux gouvernes de direction. Le constructeur canadien a débuté des essais en vol à l’aide d’un drone à une échelle inférieure à 1/10. Ce rapport sera progressivement augmenté. Les essais sont réalisés, au Québec, sur un site tenu secret, à l’égard des regards indiscrets… et des spotters. A ce stade, Bombardier veut faire entrer dans son programme de recherche des universitaires et des partenaires industriels.

La formule BWB peut être déclinée en différentes tailles d’avions, c’est-à-dire qu’elle est adaptée à tous les segments de marché sur lequel est présent Bombardier.

« EcoJet vise à évaluer le potentiel de mettre en marché un avion à aile-fuselage intégrés« .

Mark Masluch – Bombardier

Les chercheurs et ingénieurs envisagent de faire voler prochainement un drone à une échelle de 15% sur lequel ils vont pouvoir installer de multiples capteurs. A ce stade, l’avionneur pourra aussi faire entrer dans le programme des équipementiers partenaires. Il ne s’interdit pas de faire entrer dans ses programmes d’avions classiques, des innovations mises au point dans le programme EcoJet.

Et si les motoristes ne sont pas en phase, qu’ils ne parviennent pas à proposer des moteurs en rupture, Bombardier est convaincu qu’entre les progrès offerts par la formule aérodynamique mise en oeuvre et le recours aux carburants d’aviation durable, la nouvelle génération de jets d’affaires offrira, avec les moteurs actuels, une réduction de 50% des émissions de CO2.

Gil Roy

Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable est reconnue. Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(1509) [1]=> int(9) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(1509) [1]=> int(9) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.