Accueil » T&E propose une « taxation plus punitive des jets ».

T&E propose une « taxation plus punitive des jets ».

L’étude de T&E montre que la ligne la plus polluante reliant un aéroport français en 2019 était le trajet Moscou Vnukovo – Nice Côte d’Azur. Les 774 vols sur cette ligne ont engendré 17.458 tonnes de CO2. © Transports & Environnement 2022

L’ONG Transport & Environnement (T&E) plaide en faveur d’une taxation des « vols en jets privés ». Elle estime les recettes à 660 M€ pour le gouvernement français d’ici 2030. Au-delà, elle prone "l’utilisation obligatoire d’avions à neutralité carbone".

Pour l’ONG T&E, le ministre français des transports ne va pas assez loin dans ses propositions visant à encadrer l’utilisation des avions d’affaires. « L’inclusion des jets dans le mécanisme européen du marché du carbone, comme proposé par le ministre délégué Clément Beaune, ne suffira pas, car le prix incitatif n’est pas assez élevé pour décourager l’utilisation des jets privés ou encourager l’utilisation d’alternatives de transport moins polluantes. »

T&E propose de taxer « les billets et le kérosène », ce qui pourrait générer, selon ses calculs, au moins 660 M€ d’ici 2030. L’ONG estime que c’est le moyen de « tenir compte de l’impact disproportionné des jets privés sur le climat. » Le produit de ces taxes pourrait financer la décarbonation de l’aviation.

Les super riches, qui semblent inconscients de leur impact sur la planète, ont un moyen de payer une partie de leur dette environnementale envers la société. Taxons ces jets et investissons les recettes intelligemment pour diminuer au plus vite l’impact environnemental de l’aviation. Cet acte justifié verrait nos milliardaires et politiques financer l’aviation verte de demain”, explique Jo Dardenne, directrice aviation chez T&E. 

Pour Transport & Environnement, « jusqu’à présent, la régulation en France autour des jets privés a été largement insuffisante. De plus, les propositions européennes autour de la directive sur la taxation de l’énergie sont très incertaines et l’avenir de cette taxe est en question. » L’organisation estime que sans remise en question, « les jets privés continueront donc à bénéficier d’un régime fiscal injuste. »

« Il est temps pour les jet-setteurs de faire partie de la solution et non pas du problème. »

Jo Dardenne, directrice aviation T&E. 

T&E affirme que « le gouvernement français doit interdire les jets privés utilisant du kérosène après 2030. » Pour justifier cette interdiction, l’ONG mise apparemment sur la capacité de l’industrie à relever le défi de la transition énergétique, tout en sachant que les aéronefs de nouvelle génération auront des performances limitées, notamment en termes d’autonomie. De son point de vue, cela ne posera pas de problème dès lors qu’elle affirme que les « jets sont majoritairement utilisés sur des liaisons de courte durée. » 

C’est une voie à une seule issue pour les jets privés : soit ils se mettent au ‘vert’, soit ils disparaissent. Quand on voit que le trajet le plus populaire est Paris-Genève, où une alternative en train existe, on peut véritablement remettre en cause la pertinence de ces déplacements.”, conclut Jo Dardenne. 

Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable est reconnue. Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

4 commentaires

array(1) { [0]=> int(1509) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Quelles bêtises, issues seulement de la jalousie, ces bobos pensent ils aux emplois générés par ces avions, aux ingénieurs qui pensent ou fabriquent ces merveilleuses machines, déjà aux taxes générées, aux TVA perçues…
    L’écologie devient une nouvelle religion extrémiste, après la disparition du communisme, voyez l’annulation du meeting de Sainte Maxime, au nom de l’écologie, l’aviation est actuellement le bouc émissaire, après ce sera les autres sports nautiques, mécaniques etc…C’est un doigt dans l’engrenage..ATTENTION DANGER
    Une suggestion : faire à notre tour faire signer une pétition lors de l’entrée de tous les meetings de france .

    Répondre
    • Il faut arrêter de penser que l’aviation est un bouc émissaire. Il est dans le viseur au même titre que les autres secteurs. L’aviation n’est pas le nombril du monde. Chaque kilogramme de CO2 restera des centaines d’années dans l’atmosphère.
      Il y a des secteurs où on peut raisonnablement penser (et à juste titre) que les messages ne sont pas assez forts, mais il n’y a pas de raison que l’aviation, a fortiori les jets privés, échappent à l’effort. D’ailleurs, l’attitude des propriétaires est idiote : s’ils faisaient des efforts et le faisaient savoir, on leur foutrait la paix. Ce qui montre qu’ils n’ont rien à faire des problématiques actuelles et se moquent de nous (de vous). Ne comptez pas sur moi pour les défendre.
      Ce que vous n’avez pas saisi (et qui demande quelques efforts intellectuels d’information correcte), c’est l’urgence avec laquelle il faut agir. L’attitude écolo n’est cependant pas toujours la bonne ou la plus rationnelle, c’est certain.

      Répondre
  • Je serais curieux de connaitre la méthode de calcul qui amène à ce classement…
    Moscou-Nice le plus polluant et Paris-Moscou 7eme seulement ??

    Répondre
    • C’est pourtant simple : il y a bien plus de vols en jets privés sur la ligne Moscou-Nice qu’ailleurs, ce qui tord l’idée que le jet est surtout utilisé à des fins professionnelles. Il est surtout utilisé pour emmener la copine sur les lieux de villégiature. Si on pouvait interroger les pilotes de jets privés de façon anonyme (et j’en connais), on voudrait bien rire…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(1509) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(1509) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.