Accueil » Accident mortel d’un avion Mousquetaire dans l’Isère

Accident mortel d’un avion Mousquetaire dans l’Isère

Les circonstances de l'accident du Jodel 140 sont en cours d'investigation. © Aéroclub du Dauphiné

Un avion monomoteur Jodel 140 Mousquetaire avec cinq personnes à bord s'est écrasé à proximité des Ardrets, dans le massif de Belledonne, samedi 21 mai 2022. Il n'y a pas de survivants.

Le Jodel 140 Mousquetaire de l’aéro-club du Dauphiné basé sur l’aérodrome de Grenoble-Le Versoud, qui emportait cinq personnes, a décollé du Versoud le samedi 21 mai 2022 pour un baptême de l’air. Peu après le décollage, à 16h50, l’avion s’est écrasé dans le massif de Belledonne, près des Adrets.

Tous les occupants de l’avion, trois adultes et deux enfants originaires de Grenoble, ont été tués dans l’accident. L’avion a été retrouvé carbonisé par...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

11 commentaires

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(6060) } array(1) { [1]=> int(6060) }
  • Je suis pilote à l’ACD.
    Je ne sais pas ce qu’il s’est passé.
    Il faisait grand beau temps, chaud sans plus.
    Je ne connais pas les éléments de contexte autres.
    Alors je me tais.

    Merci de faire de même.

    Pensées attristées pour les victimes.
    Solidarité avec l’équipe dirigeante.

    Répondre
  • Le bea va enquêter. Je ne serais pas allée dans les alpes samedi. Au sol à Genève il faisait tres chaud et surtout très venteux. Un vent que je n aime pas. Surtout rn montagne. Turbulent irregulier des masses d air chaudes venant de la péninsule ibérique. Usine a degueulantes. On est resté au sol.
    Je suis désolée pour les proches qui doivent vivre avec un moment heureux qui s est terminé en tragedie.

    Répondre
  • Density Altitude au Versoud (altitude de la plate-forme 724 pieds) au moment du décollage était de 2594 pieds. A 850 metres… ou le D-140 c’est crashé la DA était d’environ 4800 pieds. Perfo de l’avion étaient forcement degradée. J’insiste que tous me élèves et ex-eleves calculent la DA a chaque vol en été. Photos de l’épave demontrent hélice tordue plus que par le ‘simple’ choc de la collision avec la planète, donc que le moteur delivraient — quoi qu’en disent certain ‘témoignages’ au sol — de la puissance. Mais l’enquête sera compliquée, surtout vu les reputations, que certains vont vouloir protéger.

    Répondre
    • Plus fort que le BEA, et sans se déplacer , grâce à
      LA photo du Dauphine Libéré.
      Bref, du grand art.
      Quand on a rien a dire, pourquoi se taire?

      C’est amusant de salir un mort?

      PS : et pour le Chine Eastern, une piste?

      Répondre
      • Lisez le rapport du BEA sur le crash (3 morts dont 2 gamins) du DR400 F-GSBS (12 Decembre 2020) de votre club dans une géographie similaire. Manque d’encadremen/selection pilotes baptême. Navrant. A mon sens, meme criminel.

        Répondre
  • par bernardbacquie

    C’est triste, mais pas étonnant. Je suis complètement d’accord avec Stanloc. Je me souviens d’un dimanche de l’été 1966. J’attendais que le moniteur m’invitât à prendre le Gardan ou l’Émeraude pour aller me balader. Il n’avait pas voulu me lâcher sur le Mousquetaire. Il le réservait pour les plus aguerris de l’aéro-club. Moi, j’étais en culotte courte ! Je vis arriver un prêtre, en soutane ! Plutôt corpulent. Il était récent au club, mais affichait, soi-disant, un carnet de vol bien rempli. Soi-disant, parce que… ensuite l’enquête ! Et donc il embarqua sur le Mousquetaire de l’Aéro-club Clément Ader de Muret, emmenant avec lui deux adultes et un enfant de sa famille. Deux frères restaient là à les attendre. Le curé alla survoler la ferme familiale, pas loin… Le plein parce qu’il devait faire deux vols, centrage arrière évident, évolutions pour mieux voir, faire coucou… et le Seigneur, qui serait au-dessus, dut voir ça et rappela ses ouailles imprudentes. Plus d’une heure après, je vis l’air inquiet des frères, qui manifestement attendaient leur tour pour un autre vol.. J’allais vers le bureau du moniteur, je l’y trouvais, la mine grave derrière ses immuables Ray-Ban, le combiné téléphonique à l’oreille. Je compris instantanément.
    Pourtant un bel avion fait par les hommes, ce Mousquetaire ! Mais en aviation il n’est pas de Dartagnan pilote !

    Répondre
  • Le Mousquetaire est bien équipé de 5 sièges. 3 adultes + 2 enfants, rien ne laisse supposer à priori que l’avion n’était pas dans son enveloppe de poids et centrage. Il est vrai qu’il faisait très chaud ce jour-là. Problème de perfos moteur ? Laissons la commission d’enquête faire son travail et attendons ses conclusions sur les causes probables de ce triste accident. Et paix aux âmes des victimes.
    Dominique de Champeaux

    Répondre
  • Est ce normal de monter à cinq personnes dans un tel avion ?
    Je pose la question car si ce n’est pas prévu je verrais là une cause de centrage arrière tout à fait catastrophique pour la qualité du vol surtout lors de certaines évolutions.
    Ces centrages arrière furent la cause de certains accidents que connurent des Robin Sicile car des utilisateurs firent monter des adultes aux places arrière de cet avion 2 + 2 places et non pas 4 places

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(6060) } array(1) { [1]=> int(6060) }

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(6060) } array(1) { [1]=> int(6060) }

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.