Accueil » Ca tourne fort pour Electravia – Hélices E-Props

Ca tourne fort pour Electravia – Hélices E-Props

Le fabricant français d’hélices Electravia (Hélices E-Props) vient de décrocher une aide substantielle de l’Etat (Plan Territoires d’industries) qui lui permet de passer à la vitesse supérieure et d’accélérer ses investissements décidés avant la crise pour doubler sa capacité de production et diversifier son offre.

13.07.2021

Une de nos hélices sur un avion, ce pourrait être Un ZLIN Norden avec un moteur Rotax 915iS et une hélice quadripale développée par Electravia-eProps. © Electravia - eProps

« Notre cœur de métier, c’est le carbone », rappelle Anne Lavrand, présidente-fondatrice d’Electravia. « Nous maîtrisons les procédés de fabrication carbone. Dès lors que nous savons calculer et surtout tester les efforts, de multiples évolutions sont possibles ». Au salon de l’ULM de Blois (3 au 5 septembre 2021), Electravia présentera pour la première fois un train d’atterrissage de Super Guepard/Ninja qui offre un gain de masse de 5,5kg par rapport au train métallique. « Et en plus, il est plus souple et encaisse donc mieux. »

D’autres modèles sont à l’étude, notamment pour le Sky Ranger et le Savannah. « A terme, nous pourrons produire, un train complet par jour, en fonction de la demande ». Electravia envisage également de faire entrer dans son catalogue des haubans pour ULM à aile haute. Des tests sont en cours. A plus long terme, l’équipementier de Sisteron ne s’interdit pas de lancer un projet de recherche pour concevoir et produire des pièces en carbone pour alléger des moteurs.

Anne Lavrand, au-delà de la passion pour les hélices aéronautiques… © Electravia – eProps

Electravia mise sur l’expertise de son bureau d’études et sur ses moyens propres d’essais. A Blois, il présentera sa nouvelle hélice tripale « Glorieuse » (carbone/titane) à pas variable dotée d’un boîtier constant speed développé en interne. Cet ensemble qui pèse seulement 4 kg est destiné aux ULM équipés de moteur Rotax 912 et 912iS. Le gros du marché. Electravia garde néanmoins un œil sur le 914 et surtout le 915iS.

La capacité d’innovation est dans les gênes de l’équipe d’Electravia qui a fait parler d’elle, dans la première moitié des années 2010 en faisant voler des ULM électriques. Ce n’est toutefois pas en misant sur la transition énergétique, ni en mettant en avant des projets fumeux, que l’équipementier a décroché une subvention de 800.000 € dans le cadre du plan de relance de l’Etat. Cette aide substantielle et bienvenue entre dans le cadre Territoires d’industries.

Le projet pour lequel elle a obtenu sa subvention avait été amorcé avant la pandémie qui a mis à genoux l’économie française et qui a fait prendre conscience aux pouvoir publics de la nécessité de réindustrialiser la France. Le coup de pouce public permet d’accélérer sa réalisation.

Electravia se donne 3 ans, contre 5 auparavant, pour passer de 44, aujourd’hui, à 70 salariés, et pour passer de 45.000 à 150.000 pièces carbone par an. « En 2020, nous avons décidé de construire un nouveau bâtiment et nous avons acquis un terrain mitoyen. Le permis de construire est déposé. Le nouveau bâtiment sera construit d’ici fin 2021 », précise Anne Lavrand.

Recruter et intégrer une trentaine de salariés, c’est effectivement un défi, surtout en région de montagne. Les nouveaux comme les anciens, seront formés en interne. Les stages sont un bon moyen de recrutement. Electravia mise aussi sur l’alternance. « La notoriété que nous avons acquise fait que nous recevons des candidatures spontanées. »

La maquette de la future usine d’Electravia sur l’aérodrome de Sisteron. © Electravia – eProps

Actuellement les hélices super légères destinées aux paramoteurs constituent 72% du volume. Electravia compte 4.460 modèles différents d’hélices en fonction des moteurs, des réducteurs, des diamètres, du nombre de pales, des différentes cordes et du pas. Le marché de l’ULM compte pour 17%. Le reste est fait avec les drones et les multicopters. Electravia est systématiquement consulté par les porteurs de projets d’eVTOL. Anne Lavrand garde ses distances. Elle fait preuve de discernement. Tout ce qui vole, l’intéresse, mais sa passion va aux hélices. « C’est un équipement extrêmement technique, et on est encore loin d’avoir tout exploré pour les rendre plus performantes, plus légères et plus silencieuses… »

Gil Roy

 

 

 

 

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

14 commentaires

  • Lucien L.

    Electravia: une entreprise qui a un grand avenir devant elle, sans aucun doute. D’excellents produits, de l’innovation, des projets d’envergure, une gestion saine, une équipe soudée et compétente, l’écoute et le respect du client, soit en bref tout qui faut pour réussir!

  • CB

    Un bijou Français !

  • jean-marc

    Loin des programmes fumeux et des images 3D d’avions irréalisables, la concrétisation de projets industriels tels que celui-ci est plaisante. Donner des moyens à des vrais industriels remet l’église au milieu du village . Belle progression de cette équipe à qui on souhaite bon vent.

  • B.H.

    Félicitations à toute l’équipe ! Vous faites un boulot exceptionnel !

  • MAX

    Les hélices c’est mon truc: je les ai toutes testées depuis des années sur les ULM que j’ai eu à moi ou à mon club ou aux copains. J’ai un protocole d’essai défini pour ses tests et croyez moi il ne leur passe rien. Je peux dire que les EPROP sont les meilleures. Avec le blindage en titane qu’elles ont maintenant elles sont adapté à tous les usages. C’est la super qualité. Je regrette juste qu’ils ne fabriquent plus les mini cones en carbone. C’était léger et suffisant pour la finition sans s’embêter avec de gros cones.

  • Gilles PELTIER

    Bravo, et longue vie à Electravia
    C’est le résultat de votre ténacité, et aussi de votre grande proximité, de votre disponibilité avec vos clients.
    Ne perdez pas ce qui a fait ce que vous sommes.

  • Bernard

    Je connais cette société et ses dirigeants Anne Jérémie et Christian depuis leurs débuts à côté d’Aspres / Buech dans un petit atelier. En plus d’avoir une vraie vision sur l’aviation de loisir et de ce qu’ils peuvent humblement y apporter, ils sont passionnés et travailleurs. Jérémie conçoit et fabrique des hélices d’une qualité exceptionnelle qui s’imposent partout. Ils méritent cette aide de l’état pour construire leur nouvelle usine. Félicitations à eux et longue longue vie à Electravia !

    • Teil

      +1 longue vie à Eletravia (Pascal qui regrette leurs ébauches d’hélice bois multiplis et admire les dernières réalisations) félicitations à cette équipe de passionnés.

  • Eric

    RTM = super process pour faire des pièces en carbone légères et solides. Probablement le meilleur et en tous cas il permet d’obtenir le meilleur taux de fibres. Merci Jérémie pour les échantillons de tresse carbone : je n’utilise plus que ça pour mes pièces longues.Bravo pour cette réussite bien méritée! Je passerai bientôt te montrer mon proto.

  • loulou

    L’article m’a donner envie de visiter leur site web, wow ! C’est super riche et illustré avec des dessins pour bien comprendre et des tas de commentaires et d’essais des clients et ça donne envie de connaître mieux et même d’essayer ces hélices. Bravo à cette équipe. Il y a encore des gens qui investisse et innove dans notre pays et qui exporte. Export dans 80 pays ça claque quand même.

  • Mercier Philippe

    L’année dernière, j’ai demandé des informations chez Eprops un samedi soir. J’ai reçu une réponse technique et une cotation le lendemain matin avant 10h ! Un DIMANCHE ! J’était impressionné.
    Comme Eprops faisaient leur garantie satisfait ou remboursé pendant 6 mois j’ai commandé une hélice pour mon FK14. Je l’ai reçue sous 10 jours comme promis. Tout était parfait : légèreté, esthétique, performances. Petits cadeaux dans le colis.
    Le même samedi, j’avais fait des demandes chez d’autres fabricants. J’ai reçu leur cotation – standard et incomplete – alors que je volais déjà avec ma Eprops.
    Il y a ceux qui sont au service de leurs clients, comme Eprops, et il y a les autres. Moi je sais où va mon choix  🙂

  • Laurent H

    Avec le copropriétaire de mon ULM SAVANNAH 912S, en janvier dernier, nous avons eu le privilège de visiter l’usine actuelle de Electravia – E-Props à Sisteron lors du montage de notre hélice pour passer aux 525 kg. En plus de fabriquer leurs hélices en carbone avec le bord d’attaque en titane, ils fabriquent aussi leurs machines de production pour chaque étapes de la fabrication. Il y a une machine de finition des pièces en carbone incroyable avec des lasers ! L’équilibrage des hélices est aussi fait sur un système étonnant très précis. Nous avons été très bien reçus et nous sommes repartis enchantés. Une déjà belle usine qui va devenir encore plus grande, merci pour nous autres pilotes !
    Laurent H

  • Didier

    Que de chemin parcouru depuis « la mouette » et sa souricette!
    Bravo Madame Lavrand .

  • Boutelin Jérôme

    Les hélices eprops sont au top et le service qualité irréprochable. Je n’ai plus que cela sur mes appareils. Ravi de voir que cette société se développe, gage de pérennité pour les clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.