Accueil » Daher présente le TBM940 et sa monomanette

Daher présente le TBM940 et sa monomanette

La manomanette et le système automatique de détection du givrage associés à la suite avionique Garmin G3000 confèrent au TBM940 un niveau opérationnel encore jamais atteint par un monoturbopropulseur de moins de 5,7 tonnes. © Daher

Daher dévoile le TBM 940, une nouvelle dénomination qui souligne un saut technologique. L’ajout sur le TBM 930 de deux innovations cruciales, une automanette et un système de détection de givrage automatique, devrait changer la vie des pilotes.

C’est effectivement un saut technologique important que vient de réaliser Daher. La principale innovation introduite avec le nouveau TBM 940 est donc l’automanette, c’est-à-dire une commande moteur automatisée complètement intégrée au pilote automatique. « C’est la première fois qu’un avion à turbopropulseur de moins de 5,7 t est doté en série d’une telle commande. », insiste l’avionneur. « Ce système permet notamment de définir à l’avance et d’ajuster automatiquement la vitesse de l’avion dès que le pilote automatique est engagé durant les différentes...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

8 commentaires

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(1270) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Sympa, mais comment dire… si je compare le prix d’un Pilatus PC-12NG d’occaz, il n’y a pas photo ni de place pour les TBM.
    Les différences de perfos sont minimes, sauf en perfos de franchissement et full-stop largement à l’avantage des PC-12, avec possibilité d’employer des terrains en herbe.
    Sans compter la porte cargo.
    La barre des prix des TBM est placée très très très haut me semble-t’il.

    Répondre
    • Le PC12 est à peu près aussi beau qu’un Fiat Multipla. Pas étonnant qu’on en trouve à vil prix !

      Répondre
      • @Patex
        L’esthétique du PC-12 ne me semble pas si terrible que ce que vous décrivez.
        Ne confondez-vous pas PC-12 et PC-6 Porter par hasard?

        Les PC-12, se vendent, eux, car la clientèle et les opérateurs ont compris ses qualités en exploitation réelle (capacité d’emport, confort cabine, perfos terrains, etc…).

        Proposer une « monomanette » comme une révolution me semble au moins aussi sensé que de proposer une boite à sardines au prix d’un appareil offrant des perfos difficiles à tenir pour un pilote IFR privé si cela est la cible visée par les commerciaux de la marque.

        A mon sens, une personne ayant la surface financière compatible avec l’achat d’un TBM ne veut et ne peut certainement pas trouver le temps de gérer des plans de vols IFR pour ses déplacements professionnels.

        Cette surface financière en fait un parfait client pour l’aviation d’affaire privée, volant sur des jets avec un équipage pro, ou au surplus sur des PC-12 pour la version « cheap », là aussi en environnement de vols commerciaux avec équipage pro.

        Perso le jour où j’aurais les moyens financiers disponibles pour m’acheter un « jouet » au prix d’un TBM, je m’achèterai qqch de ludique et sympa, pas un vecteur de déplacements lambda, fusse-t’il plus « joli » qu’un PC-12.

        Répondre
    • par Pilotaillon, adepte de philosophie aérienne

      @Patek, ou pardon Patex, j’avais la tête en Hélvétie ! Et ça ne collait pas.
      Multipla, mouais, j’aimerais bien un multipla qui vole comme le PC12..
      Quitte à mettre les pieds dans les différents plats, disons le tout court : l’utilitaire haut de gamme, qui opère depuis les lieux les plus reculés (https://www.youtube.com/watch?v=ZP-9mWqFh3c) et la bête de grand tourisme qui cavale comme le cheval cabré sont des jouets pour grandes personnes aux profils différents.
      Leurs compagnons ne me démentiront pas.
      Après il y a le job, et force est de constater que le Swiss made a l’avantage…
      Alors de quoi parle-t-on : de la semaine ou du Week End ?

      Répondre
    • Je trouve que tu as une excellente vision de la chose.

      Répondre
  • Très séduisant. Mais quand même c’est un monomoteur: cela laisse en permanence un certain inconfort mental. En particulier de nuit et/ou en survol maritime.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(1270) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.