Accueil » Dorine Bourneton et Guillaume Féral franchissent le Cap

Dorine Bourneton et Guillaume Féral franchissent le Cap

Les deux pilotes paraplégiques Dorine Bourneton et Guillaume Féral ont entamé une formation voltige au sein de l'Amicale de voltige aérienne. Régis Alajouanine, président de l'AVA, a équipé un Cap 10 d'un malonnier conçu en interne.

Dorine Bourneton et Guillaume Féral ont tous les deux perdu l’usage de leurs jambes dans un accident aérien, et paradoxalement, l’aviation au sens large est devenue l’une de leurs raisons d’être. Parce qu’ils veulent vivre leur passion comme des « valides », depuis des années, ils repoussent les limites administratives et technologiques. Ces deux-là ont une telle joie de vivre la troisième dimension qu’ils ont réussi l’impossible en entraînant dans leurs projets des fonctionnaires comme des ingénieurs de...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

6 commentaires

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Dorine Bourneton et Guillaume Féral franchissent le Cap
    bravo pour notre jeunesse, c’est l’exemple même du courage, faire face!!! avec des problémes moteurs, c’est
    ce dépasser et beaucoup d’humilité!!!!!! c’est comme cela que l’on avance, avec les nouvelles technologies de
    pilotage la femme et l’homme ne font qu’un

    bien à vous et bon vol !!!!!!

    Répondre
  • Dorine Bourneton et Guillaume Féral franchissent le Cap
    Bonjour, excellente initiative
    A propos de l’hélice, une solution simple serait l’installation d’une hélice automatique AVIA V503AP, prévue pour des puissances de 160 à 250 CV et déja utilisée sur les Zlin 526.

    Répondre
  • Dorine Bourneton et Guillaume Féral franchissent le Cap
    Peut-être que l’accès à bord pourrait être facilité par une trappe latérale, façon « Spitfire »….Notre JMK national pourrait recalculer les renforts nécessaires à cette découpe. Le système de fermeture reprenant les efforts une fois cette porte verrouillée, et supportant le rail de verrière.
    Et quelques allégements permettant de compenser le gain de masse: une batterie odyssey à la place de celle d’origine, des carénages de roue en carbone, etc…

    Répondre
    • par rouletabille handicapé

      Dorine Bourneton et Guillaume Féral franchissent le Cap
      le problème de la trappe latérale , c’est se ce qui se fait actuellement dans l’ Aube sur un océanair ( ex DR400 ) qui de ce fait est un CNRA….sauf un CAP 10 , tous les autres sont des CDN….donc pas de changement, surtout à ce niveau, je me met à la place de JMK si un jour, il y avait une rupture de fuselage.
      en ce qui concerne la batterie,là ce devrait être plus facile pour mettre une LIFE PO4, pas forcément une Odyssey, il y en a d’autre qui vont très bien,et moins cher, mais je ne vois pas tellement la liaison avec l’ accès HMI.
      c’est un problème de fonctionnement général de l’ avion, et là, l’ équipe qui entreiten les avions sous la houlette de JMK fait TRES bien.

      Répondre
    • Dorine Bourneton et Guillaume Féral franchissent le Cap
      Fred,
      Tu as là une excellente idée et je te suggère de l’appliquer à ton Pitts avant entoilage.

      Amicalement, JMK

      Répondre
  • par rouletabille handicapé

    Dorine Bourneton et Guillaume Féral franchissent le Cap
    Que des félicitations aux différents intervenants, et aux deux HMI pour leur persévérance , un exemple pour les jeunes

    Pour mémoire, en ce qui concerne les volets, je rappelle que Dyn’aéro a un nouveau système de volets électriques qui semble très intéressant,et de faible conso, reste à savoir s’il peut être installé sur le CAP 10.

    Pour l’ accès à bord, certains ont utilisé le système du palan, c’est peut être un peut surprenant, mais cela est bien pratique. il évite des fatigues et contraintes inutiles sur certains membres…et peut permettre d ‘être en bonne forme pour la séance de voltige…et de récupérer plus facilement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.