Accueil » Dyn Aéro lance le programme MCR-X d’un biplace-école certifié

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Dyn Aéro lance le programme MCR-X d’un biplace-école certifié

Dyn Aéro vise le marché de la formation des pilotes privés, d’où la nécessité de faire entrer dans sa gamme un modèle biplace certifié CS-LSA. Dans un souci d’efficacité et de rationalité, le constructeur a choisi de partir d’une feuille blanche, sans pour autant renier les points forts des MCR.

28.11.2013

Dyn Aéro fini de digérer son déménagement. Depuis mi-septembre, la page Darois est tournée. L’entreprise a pris ses marques dans ses nouvelles installations de Pau. Sur les 17 salariés bourguignons, 4 seulement ont accepté de déménager, ce qui a nécessité le recrutement de 8 professionnels, en Béarn. D’ici la fin de l’année, les trois premiers appareils finis d’assemblés dans la nouvelle unité de production seront livrés. Ils sont tous destinés à des clients étrangers. Sur les 12 appareils livrés en 2013, 7 l’ont été à l’export.

En même temps qu’il optimise les modèles existants en corrigeant des défauts repérés (nouveau dispositif de manœuvre des volets d’abord sur l’ULC et le Pick up puis sur le Sportster, nouveau système de fermeture de verrière à l’étude) et en proposant de nouvelles options (marchepied sur l’ULC, pilote automatique sur le Sportster, etc), Dyn Aéro lance le programme d’un biplace certifié CS-LSA. Pour l’heure, le nom de code est « MCR-X » et la date d’obtention de la certification annoncée, mi-2015.

Avec le sens de la mesure qui caractérise les dirigeants du groupe AK qui a pris le contrôle de Dyn Aéro début 2012, Jean-Pierre Liberos, gérant de Dyn Aéro, explique qu’après avoir fait une étude de marché pour notamment, évaluer la concurrence sur le créneau des avions écoles pour la formation en aéro-clubs, Dyn Aéro est en cours de sélection du partenaire qui va pouvoir l’aider à gérer le dossier de certification. « Nous nous sommes rapprochés de l’EASA pour identifier les meilleurs prestataires », explique Jean-Pierre Liberos. « Il faut une société de notre taille afin de créer un équilibre dans le fonctionnement. Elle doit disposer d’un DOA et avoir l’habitude de travailler avec l’EASA ». Trois candidats sont en lice.

Dyn Aéro a conscience qu’elle a besoin d’un guide pour gravir cet Everest qu’est une certification. Elle sait aussi qu’elle a tout intérêt à partir d’une feuille blanche pour définir son futur avion, plutôt que de tenter d’adapter un modèle existant aux exigences de la certification et aux attentes de clients. Le cahier des charges est en cours de finalisation. Cela n’empêchera pas le MCR-X de s’inscrire dans la lignée des actuels appareils. Le nom de code est là pour le prouver.

Gil Roy

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

8 commentaires

  • rouletabille

    Dyn Aéro lance le programme MCR-X d’un biplace-école certifié
    il ne faut pas oublier que Ch.Robin avait fait son fond de commerce en vendant principalement des KITS, dont la construction était plus ou moins aidée,
    si AUPA veut vivre uniquement de  » clés en mains  » ceci explique peut être pourquoi le nombre de ventes 2013 est relativemenr réduit, et pour une part sur l’ étranger
    Pourquoi pas relancer des stages de construction ? qui, en plus, a l’ avantage de permettre un bon suivi des appareils construits .
    Proposer un MCR4S un peu plus civilise et en Kit serait peut être une solution pour relancer les ventes sur un appareil pratiquement sans concurrence….mais il faut rester dans une fourchette de prix raisonnable.

  • antoine eddé

    Dyn Aéro lance le programme MCR-X d’un biplace-école certifié
    Partir d’une feuille blanche pour une certification mi 2015? Ce serait une première.
    Un avion école en exploitant l’héritage MCR?
    Un avion école réussi ressemble plus à une mule (C 152) qu’à un pur sang (MCR).
    Le lien avec MCR relève de la méthode Coué.
    Les tchèques, slovaques, slovènes occupent déjà le créneau visé. Ce n’est pas en faisant cocorico qu’on les en délogera.
    Il n’y a rien de viable dans cette vision. Il faut trouver mieux ou alors simplement renoncer à faire des MCR, comme… Christophe Robin.

  • rouletabille

    Dyn Aéro lance le programme MCR-X d’un biplace-école certifié
    faire simple, fonctionnel et solide, ne pas pas oublier qu’un appareil de formation est souvent un peu brutatisé…principalament au sol, sur des terrains pas toujours au top !

    centraliser dans le sud ouet n’est pas scandaleux , c’est toujours la France, n’oublions pas que l’ usine de fabrication a été implantée au Portugal bien avant le rachat par AUPA sans que personne n’ y trouve à redire !
    diminuer les frais généraux, c’est la base même de la rentabilité, bonne chance à AK

  • The Pink Panther

    Dyn Aéro lance le programme MCR-X d’un biplace-école certifié
    Ah parce que licencier la quasi-totalité du personnel de Darois vous appelez cela « sens de la mesure ».

    Ce que l’article ne dit pas c’est que sur les 4 employés qui ont suivi, 3 étaient en fait des employés du groupe installés au Pays Basque et dépêchés à Darois peu de temps avant la retraite à Pau. Et la direction de Dyn/AK de jurer corps et âmes que la boutique ne quitterait pas le bassin aéro de Dijon-Darois. J’en veux pour preuve le démenti très ferme d’AK après qu’un quotidien basque (la République des Pyrénées de mémoire) diffuse dés la mi 2012 une « fuite » sur la future délocalisation.

    Enfin bref, je souhaite beaucoup de courage à AK qui ne semble toujours pas saisir que ce sont les hommes (et les femmes bien-sûr) qui font les avions et non les structures.

    Bons vols!

  • Yves Lorella

    Support local non loin de Pau
    Dyn Aero devrait pouvoir trouver des gens tres competents pas tres loin de chez eux du cote de Tarbes afin de monter leur dossier de certification…

  • Le Moine

    Dyn Aéro lance le programme MCR-X d’un biplace-école certifié
    Excellente initiative que de viser le remplacement des anciens appareils de formation aéronautique par des productions françaises telles que celles de Dyn’aéro ou Issoire Aviation. L’export c’est encore mieux, ça améliore notre balance commerciale.

  • jean Pierre PAGO

    Dyn Aéro lance le programme MCR-X d’un biplace-école certifié
    Bonjour,

    qu’en est il des performances acoustiques de ce nouvel appareil ? Avec la classification CALIPSO qui vient de se mettre en place, dans quelle classe serait il ?
    Merci de ces précisions.
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.