Accueil » Elixir Aircraft ouvre ses portes à la Rochelle

Elixir Aircraft ouvre ses portes à la Rochelle

A quelques jours de la première livraison de son biplace, Elixir Aircraft a donné, le 23 mai 2021, le coup d’envoi à une série de journées portes ouvertes dans ses locaux, sur l’aéroport de La Rochelle. L’occasion pour lui de présenter ses toutes nouvelles installations de production, son savoir-faire, mais aussi d’évoquer les projets en cours.

24.05.2021

Elixir Aircraft, 42 salariés à ce jour, prend du poids sur l’aéroport de La Rochelle où le jeune constructeur français a installé son unité de production. © Frédéric Lert / Aerobuzz.fr

Toute l’entreprise était donc sur le pont ce dimanche 23 mai 2021 pour un accueil parfaitement organisé, placé sous le signe de la proximité avec les pilotes privés et les clubs. Des avions ou morceaux d’avions dans une partie du hangar, des tables et des chaises avec un bon buffet dans l’autre et au final une convivialité digne d’un aéroclub.

Après tant de semaines de frustrations, c’était un vrai et grand bol d’air frais pour les quelque 150 personnes accueillies, venues en voiture ou en avions, avec une quarantaine d’appareils visiteurs enregistrés tout au long de la journée. Les voilures et fuselages moulés en une seule pièce firent toujours autant d’effet auprès des visiteurs qui se déplaçaient librement ou pouvaient suivre les explications données par les salariés. L’occasion pour tous de toucher du doigt la réalité d’une conception innovante, au service de la simplicité de fabrication et d’entretien.

 

Les voilures en fibre de carbone moulées d’une seule pièce (« oneshot ») font toujours leur petit effet auprès des visiteurs… © Frédéric Lert / Aerobuzz.fr

Un fuselage en vol dos au premier plan et un autre derrière recouvert de son primaire d’accrochage. Des pièces également moulées en « oneshot ». © Frédéric Lert / Aerobuzz.fr

Explications techniques dans l’atelier où sont préparés les pièces en composite. © Frédéric Lert / Aerobuzz.fr

Elixir Aircraft annonce aujourd’hui 13 commandes ferme complétées par 110 autres appareils en précommande. Les deux tiers sont destinés à des écoles et des clubs, le troisième tiers provenant de particuliers. Le premier avion de série sera remis en juin 2021 à l’aéroclub des Pertuis (La Rochelle). L’objectif est de livrer entre dix et quinze appareils en 2021, puis une trentaine en 2022 et une cinquantaine l’année suivante. Un rythme de fabrication qui dépendra notamment de la capacité des sous-traitants à livrer fuselages et voilures. La société s’est mise en ordre de bataille pour la fabrication en série et les douze pionniers de la start up d’il y a deux ans ont fait des petits : Elixir rassemble à présent 42 salariés.

Le 4ème avion Elixir produit à La Rochelle, qui sera utilisé pour les essais avec le moteur Rotax 915iS. La mise en croix est prévue en fin mai 2021 et le premier vol dans le courant de l’été 2021. © Frédéric Lert / Aerobuzz.fr

Dans un coin du hangar, Elixir Aircraft présentait également un Elixir en cours d’équipement avec un moteur Rotax 915iS (un 912iS équipé d’un turbocompresseur et développant 140 cv). « La demande est très forte pour cette motorisation » explique-t-on à La Rochelle, ce qui est tout sauf une surprise. La mise en croix du premier avion se fera en fin de mois de mai 2021 et le premier vol est attendu dans le courant de l’été, en espérant que le moteur réponde à tous les espoirs qui sont placés en lui.

Ambiance aéroclub lors de cette première journée portes ouvertes à La Rochelle. D’autres suivront dans le courant de l’été promet Elixir Aircraft. © Frédéric Lert / Aerobuzz.fr

Elixir envisage par ailleurs de développer une version pour le remorquage et une version Long Range, qui pourrait concerner les 912 également, dont l’autonomie doublée par rapport aux appareils actuels pourrait tutoyer les dix heures de vol. Le volume disponible dans l’aile, pratiquement jusqu’aux saumons, permet de loger un réservoir de plus de 200 litres et la résistance structurale se prêterait bien à l’exercice. Des essais en vol devront toutefois confirmer les qualités de vol dans cette configuration. La certification IFR de l’appareil est un autre sujet d’actualité qu’il sera possible d’évoquer tout au long de l’été avec l’équipe d’Elixir, l’avionneur prévoyant d’ores et déjà de renouveler ses opérations porte-ouvertes au rythme d’un week-end par mois.

Frédéric Lert

Elixir Aircraft se lance en force dans la phase de production

L’Elixir certifié par l’EASA

Elixir Aircraft sur tous les fronts

La britannique Airways Aviation mise sur le biplace-école d’Elixir Aircraft

Elixir Aircraft démoule l’aile de son biplace

 

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

6 commentaires

  • JoJo

    Ça fait plaisirs d’entendre des bonnes nouvelles sur des petits constructeurs !
    Et c’est un bel avion, j’aime beaucoup. Longue vie à l’elixir…

  • Alainrac

    Une intéressante visite, un savoir faire certain, une organisation pro qui tranche un peu avec l’artisanat que l’on avait l’habitude de voir, bref, un beau projet, qui fait peut-être moins rêver que certains, mais en tout cas plus realiste!

  • mac ready card

    Ils ont la maturité de faire les choses dans l’ordre. Savoir certifier un avion avant de vendre des projets élec, en supersonique ou en voltige.

    • Jean-Mi

      J’aime beaucoup ce commentaire plein de bon sens et de pragmatisme !
      Bravo !
      Finir ce que l’on a commencé (certifier l’avion), le mettre en production (c’est beaucoup de boulot), puis lancer les équipes études sur la suite.
      Bien sûr, ils ont déjà en tête des idées pour la suite, mais ce n’est pas le moment de penser à les mettre en action !
      Il sera temps ensuite d’appliquer une solution hybride par exemple, que d’autre qui ne fabriqueront jamais d’avions sont en train de développer sur le même genre d’avions et de moteurs. Ou pareil en électrique pur…
      Mais pour le moment : rester concentré sur ce qu’on l’on est en train de finir !

  • Michael

    Enfin un article sur un avion a moteur thermique. Heureusement Greta ne lit pas Aerobuzz sinon …

    • pilotaillon du dimanche

      Je serais surpris qu’ils n’aient pas commencé à envisager une version avec moteur électrique. L’un ne va plus sans l’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.