Accueil » Aviation Générale » La griffe Airbus Corporate Jets indissociable d’une maîtrise technologique

La griffe Airbus Corporate Jets indissociable d’une maîtrise technologique

Ce nouveau concept de cabine Melody présenté par Airbus Corporate Jets vise "à créer un environnement plus chaleureux, plus silencieux et mieux adapté pour recréer les qualités de son et de vision d'un home cinéma". © Airbus

  Au salon annuel de la NBAA (Orlando, 1er-3 novembre 2016), Airbus Corporate Jets a présenté son nouveau concept de cabine Melody pour sa gamme ACJ320neo. Parce que chaque modification entraine une extension de la certification, derrière le luxe des aménagements et les performances des systèmes de connexion, il y a l’expertise de l’avionneur.

Pour un client, un avion d’affaires c’est d’abord une espace confiné dans lequel il passe des heures. Le FADEC qui gère les réacteurs et la suite avionique l’intéressent moins que le confort des sièges (voire de la literie) et surtout que la fiabilité des connexions haut débit. Pour permettre à leurs clients de restés connectés, les avionneurs doivent être capables de réussir des tours de force.

Les défis des connexions haut débit

Pour le compte d’un client anonyme d’Airbus Corporate Jets,...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

7 commentaires

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Bonjour à toutes et à tous,
    Surprenant les commentaires…
    Certes, les gouts et les couleurs … sont un autre sujet de débat.
    Cela dit, sachez reconnaitre le savoir faire qui est derrière cette réalisation.
    Personnellement, je dis bravo !
    Il est largement temps que le monde de l’aviation décide de faire du beau, sans remettre en cause la sureté et la sécurité.
    Et, en plus, cela permet de faire des affaires …
    Je vous salue.
    Dominique

    Répondre
  • Bonjour,

    La critique est facile mais gagner sa vie l’est beaucoup moins…

    En tant que grand défenseur et pratiquant de l’aviation légère, comme vous je suis également très friand de « la news du jour », qui n’est qu’une partie du grand domaine.

    Les aéronefs exigus ont eu (à défaut d’en parler au présent) le mérite d’exister et ainsi participer à l’effort évolutif de l’Aérien: « Il n’y a pas d’aéronefs loupés mais seulement insuffisamment mis au point »…

    Ne pouvons-nous pas tout simplement être fiers de notre industrie, à l’heure où la transmutation du monde nous demande de plus en plus de synergie et d’agilité ???

    Merci M. GIL ROY d’avoir le mérite d’exister, de persévérer et ainsi de nous faire partager.

    Le monde ne sera jamais parfait…

    Aéronautiquement,

    Eric

    Répondre
  • Je suis tout à fait d’accord avec Claudine. (Au passage, j’adore les livres de Monsieur Clostermann !)
    Oui, cet article est nul et cet intérieur est très moche ! Je préfère largement mon salon châteaux d’ax qui a une magnifique couleur beige avec un cuir véritable ! Rien à voir avec ces couleurs vulgaires. Beurk !
    Et puis, oui, nous n’avons pas besoin de l’aviation commerciale pour faire voler nos vrais avions à hélices. Quand je pense à ces constructeurs aériens qui font des avions avec tous ces ordinateurs qui ne servent à rien ! Et ces contrôleurs aériens qui ont des salaires indécents…je suis dégoutée moi pauvre retraitée! Je ne parle même pas des grèves qui nous font subir !
    Oui, Monsieur Roy, merci de ne pas vous disperser ! Vos lecteurs veulent de vrais articles. Pourquoi pas des articles sur les constructeurs amateurs d’ULM par exemple !

    Répondre
    • par claudine clostermann

      Un grand merci, Huguette, pour votre soutien réconfortant.
      Lorsque j’écris un commentaire sur un article avec toute ma franchise, j’ai tellement le sentiment de passer pour une « has been » que je n’ai plus envie de m’exprimer.
      Cette fois-ci, j’ai écrit car effectivement, publier un article sur un « Hilton volant » avec une décoration qui, comme vous le dites est de mauvais goût, me semble un peu éloigné du contexte basique de l’aéronautique que nous fréquentons.
      Pour l’heure, Mr Gil ROY n’a pas répondu à mon intervention qui n’était pas une critique mais davantage un conseil journalistique envers une publication quotidienne payante, afin que les articles Aérobuzz puissent intéresser un certain pourcentage de lecteurs qui ne piloteront ou ne voyageront jamais sur ces appareils « haut de gamme ».
      Merci également, Huguette, pour votre admiration à l’égard de Pierre Clostermann.
      Si vous souhaitez parler davantage de ses ouvrages, voici mon mail: « claudine.clostermann@dbmail.com », ce sera très volontiers.

      Répondre
  • AéroBuzz c’est attrayant, et c’est loin d’être un Grand Cirque…

    Répondre
    • par claudine clostermann

      Merci, François,
      Nous sommes effectivement très éloignés du « Grand Cirque » de Pierre Clostermann et d’un contexte purement aérien. Je pense que si l’auteur de ce « best seller d’après guerre » était encore parmi nous, ayant été lui-même un très brillant homme d’affaires dans plusieurs entreprises aériennes, il serait profondément attristé de constater que l’aéronautique n’est plus une question de pilotage d’aéronefs mais de caisses enregistreuses !!!

      Répondre
  • par claudine clostermann

    Bonjour Mr Gil ROY

    Pour moi, cet article sur Airbus Corporate Jets est profondément inintéressant comme beaucoup d’autres concernant l’industrie, le soutien commercial et l’avenir des entreprises…etc. Aussi comme je fus dans les premiers à m’abonner à votre publication quotidienne car je la considérais bien adaptée, assez réflective et bien rédigée, je me permets de vous signaler que depuis cette fusion financière, vos articles sont sans intérêt pour l’aviation générale, commerciale ou le BEA…ce n’est que commerce aéronautique, international et budgétaire qui ne concerne que peu de vos lecteurs.
    Alors, j’ai payé un abonnement soit (et ceci je ne suis pas la première à le dire) pour recevoir des articles qui n’intéressent personne et reçoivent très peu de commentaires. Alors, par pitié pour notre monde aéronautique, tentez de faire un effort de com pour harmoniser vos articles parce-que notre passion est un domaine plus vaste et plus passionnant que le commercial et le financier !!
    Cordialement

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.