Accueil » Aviation Générale » Honda Aircraft choisit l’AutoLand de Garmin pour le HondaJet Elite II

Honda Aircraft choisit l’AutoLand de Garmin pour le HondaJet Elite II

Le HondaJet Elite II sera livré aux clients au quatrième trimestre de 2022. 250 HondaJet sont actuellement en service dans le monde. © Honda Aircraft

La dernière évolution en date du biréacteur d'HondaJet est le HondaJet Elite II. Gagnant encore en distance franchissable, le jet léger sera équipé d'une automanette et du système AutoLand de Garmin.

Un peu plus d’un an après avoir présenté le HondaJet Elite S, Honda Aircraft reste fidèle à son principe d’améliorer continuellement son jet d’affaires léger. L’avionneur japonnais s’est basé sur une étude du marché et, en ajoutant des considérations géographiques, a défini les améliorations menant au HondaJet Elite II.

Les réservoirs de la nouvelle version du jet ont été élargis de manière à accueillir davantage de carburant. Le HondaJet Elite II gagne 110 nm de distance franchissable, passant à 1.547 nm (2.865 km). La vitesse maximale en croisière au FL300 atteint 422 kt, et le plafond pratique est fixé au FL430. La masse maximale au décollage est augmentée de 90 kg, passant à 5.034 kg.

Deux nouvelles options de design ont été développées pour la cabine, avec de nouveaux matériaux et de nouvelles couleurs. D’après l’avionneur, l’acoustique de la cabine a été améliorée.

Côté avionique, le jet d’affaires de Honda demeure fidèle au Garmin G3000. Une automanette ainsi que le système AutoLand de Garmin seront disponibles à partir de 2023. Avec le système d’urgence de Garmin, Honda Aircraft rejoint ainsi le Cirrus SF50 VisionJet déjà proposé avec l’AutoLand, ainsi que les Piper M600, TBM940 et TBM960.

Honda Aircraft envisage une certification aux États-Unis par la FAA dans les semaines à venir. Le HondaJet Elite II sera proposé à partir de 6,95 millions de dollars.

Fabrice Morlon

Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé l'agence de communication Airia en 2013. Pilote privé, il a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Fabrice Morlon a, principalement, en charge l’aviation légère, l’avionique et les équipements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(2) { [0]=> int(1509) [1]=> int(2) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(1509) [1]=> int(2) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.