Accueil » L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche

L'E-Fan, l'avion électrique d'Airbus, a traversé la Manche, de Lydd (Angleterre) à Calais (France) en 37 minutes. Il a volé à une moyenne de 145 km/h. Airbus a déployé d'importants moyens pour mettre en scène cette première.

10.07.2015

L'E-Fan atteint les 3.500 pieds pour voler en croisière à la moyenne de 145 km/h

Presque 106 ans jours pour jour, le 25 juillet 1909, Louis Blériot traversait la Manche dans le sens Calais-Douvres en 37 minutes à bord de son Blériot XI. Clin d’oeil de l’histoire, l’E-Fan a fait la traversée aujourd’hui, en sens inverse, mais dans le même temps.

Cette fois, l’avion démonstrateur est parti de Lydd, sur la côte anglaise, pour arriver à l’aéroport de Calais. « Il était initialement prévu de faire la traversée depuis la France vers l’Angleterre » explique Julien Lemaitte, développeur de l’aéroport de Marck, « mais les vents sont plus favorables dans ce sens ».
L'E-Fan attérit à Calais après un vol de routine
Jean Botti, d'Airbus Group, se précipite pour féliciter Didier Esteyne à son arrivée
A 10h17 heure française, l’E-Fan décolle de la piste de Lydd, en Angleterre, avec à son bord le pilote d’essai Didier Esteyne, l’un des porteurs du projet. Il prend un cap 99 dans un premier temps. La météo est radieuse, tout comme à Calais sur l’aéroport de Marck. Arrivé à 3.500 fts, le pilote constate un vent de travers de 15 nœuds environ, ce qui ne porte pas à conséquence. Un hélicoptère suit en permanence l’E-Fan. Pour la retransmission en direct des images sur Internet et à Calais sous le chapiteau installé pour l’occasion par Airbus Group, mais également pour enregistrer toutes les données de vol. Car c’est bel et bien un vol de test qu’effectue ce démonstrateur. L’E-Fan mettra 37 minutes à parcourir les 74 kilomètres qui séparent Lydd de Calais, à une vitesse moyenne de 145 km/h avec 30% de réserve encore disponible dans les batteries.
A sa arrivée à Calais, Didier Esteyne s'est exclamé
L’E-Fan se pose finalement à Calais sous un tonnerre d’applaudissements. A la sortie du cockpit, Didier Esteyne, radieux, s’exclame : « ce n’était pas plus compliqué que ça finalement!« . « On a tout imaginé« , explique Jean Botti, directeur général délégué Technologie et Innovation d’Airbus Group : panne de moteur, feu cabine… mais heureusement tout s’est passé à merveille. »
A Calais, environ 200 personnes ont pu suivre en direct le décollage de l'E-Fan à 10h17 heure française depuis Lydd
Airbus Group avait fait les choses en grand pour célébrer l’événement et a invité de nombreuses personnalités et un cortège de journalistes. L’avionneur a littéralement investi l’aéroport de Calais pour y monter un barnum géant sous lequel était retransmis en direct la traversée. Le site Internet du groupe et ses réseaux sociaux ont également été mis à contribution tout au long de l’événement.

Depuis son premier vol, l’E-Fan comptabilise une centaine de vols de tests. L’avion électrique, que certains ont pu voir évoluer au dessus du Salon du Bourget en juin dernier a subi quelques modifications en prévision de la traversée de la Manche. Les batteries au lithium-polymer originelles ont été remplacées par des batteries lithium-ion, plus lourdes de 30 kg, mais qui permettent un temps de vol supérieur, porté à 53 minutes au lieu des 30 minutes initiales. Francis Deborde, président d’Aero Composites Saintonge qui fabrique l’E-Fan à Royan, précise : “il nous a fallu modifier l’E-Fan pour gagner du poids. Nous avons ainsi gagné 38 kg, malgré des batteries plus lourdes, en allégeant les transformateurs par exemple ou en enlevant le moteur de roulette de nez.

Plus qu’un vol symbolique, qui entre dans le cadre des projets phare de la « Nouvelle France Industrielle« , Patrick Gandil, directeur de la DGAC, y voit “un tournant dans l’aéronautique avec un nouveau mode propulsion, dont l’E-Fan est la première étape”. Jean-Michel Ouzoux, président de la FFA, va dans ce sens en précisant que la Fédération travaille avec ses développeurs à l’arrivée de l’E-Fan sur le marché de l’aviation de loisir : “c’est une formidable réponse aux problèmes de nuisances sonores aux abords de nos terrains” poursuit le président de la FFA.

Mais l’E-Fan avait, pour cette traversée, quelques concurrents électriques sérieux. Pipistrel tout d’abord, qui a renoncé à sa traversée prévue le 7 juillet. Hugues Duval, quant à lui, a fait un pied de nez à Airbus Group en traversant la Manche… la veille de l’E-Fan, à bord de son Cri-Cri électrique, plus petit bimoteur au monde.
109 ans séparent leurs traversées : l'E-Fan vient saluer un Blériot XI exposé à Calais pour l'événement
Reste qu’au delà de la portée symbolique de l’événement, Airbus Group, avec sa puissance industrielle, économique et communicative, réussit à donner des ailes au projet E-Fan et à lui donner un avenir. Même si le géant européen, loin de l’aviation légère, ne voit dans l’E-Fan qu’un démonstrateur lui permettant d’imaginer un avion de ligne électrique à 100 passagers, la FFA et la DGAC ainsi que les acteurs de l’aviation légère présents ce jour-là à Calais s’accordent à dire que l’E-Fan, dans ses versions biplaces et quadriplaces, pourrait être un atout pour la formation et les vols locaux.
Pour le grand public, qui n'avait pas accès à l'événement, des maquettes des versions de l'E-Fan étaient installées sur le parking de l'aéroport de Calais
La version 2.0 de l’E-Fan, pour lequel Airbus va investir 20 million d’euros, devrait faire son premier vol en 2017. AIrbus a déjà annoncé son intention de produire un E-Fan 4.0, hybride, pouvant emporter quatre passagers. Les travaux de construction de l’usine de Pau débuteront au milieu de l’année 2016.

Fabrice Morlon

A propos de Fabrice Morlon

chez Aerobuzz.fr
Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé l'agence de communication Airia en 2013. Pilote privé, il a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Fabrice Morlon a, principalement, en charge l’aviation légère, l’avionique et les équipements.

31 commentaires

  • Guilbaud

    L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
    Oui effectivement les moyens de communication d’Airbus ne sont pas les mêmes que certaines entreprises ! Mais n’oublions pas qu’Airbus fait travailler un certain nombre de petits sous traitants français. Et c’est pourquoi j’aimerai mettre en lumière certains d’entre eux sur ce projet de l’E-FAN 1.0 : C3 Technologies, CRITT CERMATEX, l’institut PPrime ou encore ACS ont collaboré pour améliorer les performances de cet avion électrique.

  • Pierre@

    L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
    Ne soyons pas péremptoires ! Tous ceux qui sont sûrs d’eux et qui affirment aujourd’hui ne savent pas plus que ceux qui sont confiants dans ce projet ! Alors si ce n’est pas réalisable nous verrons bien, mais de grâce n’insultez pas l’avenir….Seuls ceux qui essaient ont des chances de réussir………..Où en serions-nous avec tous les autres … C’est la recherche qui fait avancer le Monde…pas les certitudes pré-établies…!! Rendez-vous dans le futur….Il pourrait y avoir des surprises… et souvenez-vous… » Tout le monde disait que c’était impossible… Alors ils l’ont fait » !

    P@+

  • rouletabille

    L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
    à Moltobalèze, pour vous répondre au sujet de ma boule de cristal qui repose uniquement sur des faits précis ,et vérifiable, je vous demande de bien vouloir cibler votre idée et demande, , vous semblez bien informé, mais je me pose la question si vos connaissances sont limitées au domaine aeronautique,
    j’ ai parlé de deux points, sur lequel voulez-vous des explications? si votre demande porte sur les deux, je me poserai des questions sur vos connaissances sur le plan général
    2 – je pense qu’ il faut se passer très rapidement de Siemens, pour ceux qui ne suivent pas l’ actualité, je precise que la ZOE de Renault vient d’ être équipé d’un moteur  » bien de chez nous  » il ne présente que des avantages…et cerise sur le gateau , il est produit en série relativement valable, de toute evidence, sur ce plan, ce sont les constructeurs automobiles qui menneront la danse dans la années à venir
    3 – pour le prix de l’heure de vol, ne rêvez pas, et sauf à vouloir du certifié, je peux indiquer des moteurs ( dont l’ un a été elu, moteur de l’ année sur le plan mondial, par plus de 100 journalistes spécialisés ) et consommerait environ 10 litres:/heure ( à comparer des 18 de Ratox ! et pour le prix vous divisez par 3 ou 4, y compris pour l’ entretien, et en prime, vous avez l’ allumage THT sur chaque bougie, l’ injection directe ( plus de givrage ) et un turbo double étage pour voler haut et vite… le tout controlé par un calculateur qui est fabriqué à plus de 1, 5million d ‘ unité par an et toujours pas de boule cristal

    • Stampe

      L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
      Bonsoir,
      c’est assez marrant tous ces gens qui croient encore pouvoir proposer un moteur de voiture dans un avion certifié…
      Les aventures de Porsche, du PRV, du diesel Thielert (Mercedes Classe A à l’origine), etc… ne vous suffisent pas pour comprendre qu’un moteur génial sur une automobile (j’ai aussi une 207 CC avec THT 1.6 de 150cv) n’a rien à faire sur un avion? Que les contraintes, demandes, conditions d’utilisation, de production, de gestion du design et des pièces détachées n »ont rien à voir…
      c’est un des problèmes de la motorisation électrique d’ailleurs: quand on va stabiliser un BMS (Battery System Management) pour assurer puissance et sécurité sur un avion dans une configuration données, comment va-t-on suivre l’évolution des logiciels en fonction des évolutions technologiques de moteur et de batterie (ne pas prendre ça à la légère: un A400 M vient d’être crashé pour ces exactes raisons…).
      Notre activité ne peut se gérer avec des YAKAFOKON.
      Quant à sortir Siemens de la boucle, c’est oublier un peu vite que le petit match qui se joue en ce moment n’est pas représentatif des technologies en développement pour le futur et qu’il faudra quelques capitaux et quelques ingénieurs pour mettre au point les système complexes hybrides du futur: Renault en a t il l’ambition? Non; Siemens? Oui.
      A bientôt sur cette fréque,ce.

  • rouletabille

    L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
    s’il n y avait pas un gros problème de sécurité, l’avenir ( proche ) serait sans doute la pile à combustible alimenté à l ‘hydrogène, seul problème , ce carburant est très explosif ( suivez mon regard ) mais une autre solution pourrait peut être voir le jours assez rapidement, c’est le bioethanol dont la production a commencé à l’ usine de Reim…;cocorico, ‘est un brevet français ! il convient très bien pour ce genre d’ utilisation, car il est pur, et les membranes de ces piles n ‘aiment pas les mélanges !
    dans un délai d ‘ au moins dix ans, mais sans doute 20 ou 25 ans, l ‘electricité sera sans doute la ( bonne) solution mais pas avec des piles qui présentent beaucoup d’ inconvénients et peu d’ avantages dans l ‘utilisation qui nous concerne
    pour l’ E-fan, il faut être réaliste, c’est un coup de pub bien géré, mais vous verrez, que l ‘ appareil final ( s’il existe un jour ) sera bien loin de ce que l’on vous a montré à Calais, à commencer par un biplace dont le PTC sera bien supérieur
    l’aviation est un rêve, continuons !

    • Moltobaleze
      Moltobaleze

      L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
      @ Rouletabille …
      Je suis intéressé par les références et l’adresse du fournisseur de votre boule de cristal.
      Elle semble si précise !

    • gerard Weber

      L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
      Merci Moltobaleze de votre réponse longue et argumentée.
      c’est vrai qu’il est très difficile de prévoir l’ avenir, les boules de cristal n’ étant pas toujours bien alimentées…..
      La seule chose de vrai est qu’il sera ce que « NOUS » en ferons……
      Amicalement à tous

  • gerard Weber

    L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
    hou là!
    je ne sais pas si c’est dû à la chaleur, mais la zône Manche semble très électrique en ce moment!!!!!
    Merci à Aerobuzz tout de même qui finalement autorise ce grand débat..large (j’ai failli écrire déballage)et qui montre sa relative indépendance vis à vis des « grands de ce monde »
    Cela reste donc un espace de liberté dans lequel je prends beaucoup de plaisir.
    Mon plaisir serait total si Moltobalèze, fidèle de la fréquence nous apportait la position Airbus dont il semble proche…..
    Philippe le rapport entre cristaline et l’ électrique est peut être que ça coule de source….Lol
    amicalement à tous, ne changez rien, je vous apprécie

    • Moltobaleze
      Moltobaleze

      L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
      De retour sur la fréquence …
      Moi proche d’Airbus ? Quelle idée !
      Alors oui … je connais bien Airbus, notre industrie aéronautique, celle de l’aviation générale et ses différents partenaires, y compris Pipistrel …
      Et je m’en voudrais de priver Gérard de ce plaisir (épistolaire et aéronautique) total ….

      Que peut dire l’observateur que je suis, de la position d’Airbus ? Rien d’autre que ce qui a déjà été rapporté : Airbus oeuvre au développement d’un avion école (l’EFAN 2.0) tout électrique, dans un grand dessein (celui d’une possible future aviation commerciale électrique – ce qui ne veut pas nécessairement dire « sur batterie ») et que dans ce scénario l’EFAN 1 est à la fois un banc de test de différentes solutions techniques mais aussi un joli support de communication.; et que de ces deux points de vue, cela marche plutôt bien.
      Que les autorités Françaises (DGAC, Région, Ministères, …) apportent leurs soutiens pour tenter de participer à créer une filière industrielle où la France dispose de réelle chances.
      J’observe aussi que certains des intervenants sur ce blog, n’y croient pas et imaginent une folie uniquement destinée dépenser de l’argent. Il n’y a rien à leur dire d’autre que d’attendre la certification d’un avion école full électrique, destiné à réaliser tous les vols de moins d’une heure de la formation du PPL pour un coût horaire inférieur à celui que nous connaissons dans nos clubs.
      Et si cela se produit (et j’y crois, même si je n’en suis pas certain) alors démonstration sera faite que tout cela n’est pas que de la poudre aux yeux.
      En attendant, tous les grands spécialistes qui s’expriment ici et qui savent déjà ce qui est possible et impossible ont raison par définition … face au silence et à « l’effet tunnel » des travaux de R&D d’Airbus et de ses partenaires …
      Pour l’instant, en étant à l’extérieur, nous sommes dans le domaine de la confiance.
      Et j’ai confiance dans ce scénario pour apporter une véritable rupture dans l’aviation générale; mais je comprends aussi que cette confiance puisse ne pas être partagée.

      J’ai dit que je connaissait aussi (un peu) Pipistrel …
      Que dire de leur tentative de traversée de la Manche à quelques jours de la date annoncée par Airbus ?
      Que c’est pitoyable de bêtise !
      Car enfin, s’il ne s’agissait d’une course au premier arrivé comme Anne Lavrand le rappelle dans un autre post, comme il y a 100 ans, alors pourquoi vouloir justement voler 2 jours avant Airbus et pas bien plus tôt (c’est Pipistrel qui déclare qu’ils ont préparé cette traversée depuis la fin de l’année dernière).
      Mais non, car il ne s’agit pas de démontrer que l’Electro Alpha est le premier (ce qui n’est d’ailleurs pas non pas le cas non plus : interrogez google sur le « Solar Challenger « ….) mais de parasiter l’événement médiatique monté par Airbus et de tenter de tirer profit de la couverture médiatique du constructeur Européen.
      Mais voilà, ça n’a pas marché car la Direction de Pipistrel a (voulu) ignorer que la vie industrielle est faite de rapports de forces et que jamais Siemens ne laisserait son moteur être instrumentalisé (au propre comme au figuré) pour ennuyer Airbus.
      Je n’ai aucune information spécifique sur la question, mais contrairement aux affirmations de Pipistrel (qui n’ont donc toujours pas compris ces rapports de force) qui affirme qu’Airbus a du faire pression sur Siemens, je crois que Siemens est un acteur industriel suffisamment mature pour comprendre rapidement comment gérer sa relation avec ses différents clients.
      Quelle folie que celle de Pipistrel d’ignorer ces règles de base !
      Quand la grenouille veut se faire aussi grosse que le bœuf, ça se termine mal … pour la grenouille.
      Alors ça laisse un petit peu de place à Pipistrel pour hurler à la forfaiture !
      Mais ça ressemble plutôt à l’arroseur arrosé; et le fait qu’ils soient (significativement) plus petit qu’Airbus ne leur donne pas raison pour autant.
      J’espère que cela ne va pas les mettre à genoux et qu’ils arriveront à récupérer la relation avec Siemens, car le marché a besoin de compétiteurs sérieux.
      L’Alpha Electro est un beau proto, qui se situe aux antipodes de ce que propose Airbus avec l’EFAN 2.
      Il a déjà largement diffusé une image positive d’un vol électrique simple et accessible avec notamment de belles videos largement diffusées sur le web.
      Mais contrairement à ce que Pipistrel affirme l’Alpha Electro n’est qu’un proto et non pas un produit industriel.
      D’ailleurs quel Président de club voudrait d’un avion de 550 kg (MTOW) non certifié (et ce en dépit du joli mensonge de leur site international qu affirme que l’avion est certifié en France … l’importateur ne leur aurait donc pas expliqué la différence entre un laisser-passer et une certif – qui ne peut être qu’Européenne et non pas Française ?).
      Que faire avec cet OVMI (Objet Volant Mal Identifié) ?
      Une seule chose : le faire certifier en Europe selon la CS-LSA (tout est prêt, les textes ont même prévu la motorisation électrique !) et/ou le présenter à la FAA pour lui permettre de voler sous le régime des LSA-FAA.
      J’imagine que Pipistrel qui connait toutes ces démarches (ils sont partie-prenantes des différences instances qui travaillent sur ces spécifications de certification) et a déjà enclenché toutes ces démarches.
      Bon, pour être honnête, j’en doute un peu, car connaissant la grande capacité de Pipistrel à communiquer, j’imagine que s’ils avaient initié une démarche type DOA, certif, … nous en aurions entendu parlé !

      Car là, il y a une véritable course industrielle; et non pas purement symbolique comme la traversée de la Manche :
      Non pas sera le premier; mais qui ira jusqu’à la certif de son avion électrique ?
      Airbus a fait des annonces claires sur ce thème et a choisi un partenaire aux compétences indiscutables pour conduire ce projet (Daher-Socata).
      Pipistrel n’a (encore) rien annoncé.

      Pour terminer, un coucou en passant à Hugues Duval qui a fait un joli pied de nez à tout le monde et qui permet de d’apporter un peu de sourire à cette longue partie industrielle.
      Dommage pour les grands spécialistes qui discutent sur la traversée (ou pas) du cricri électrique, car en bon technicien, Hugues sait combien sont « coûteux » les kW.h du décollage et de la montée initiale ce qui l’a conduit a préférer utiliser la Navette Bretonne.

      Bons vols à toutes et tous

    • Totoro

      L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
      je trouve ce chapitre de Moltbaleze assez Navrant, pour tout dire il me rappelle un reportage sur les gérants mafieux des casinos, qui légitiment leur position actuelle du simple fait d’être déjà puissants, je cite :

      « Mais voilà, ça n’a pas marché car la Direction de Pipistrel a voulu ignorer que la vie industrielle est faite de rapports de forces et que jamais Siemens ne laisserait son moteur être instrumentalisé pour ennuyer Airbus.  »

      comprendre : je trouve normal qu’un fournisseur de matériel limite le périmètre d’usage de son matériel légalement acheté / fourni / prété, même pour des raisons qui n’a rien à voir avec des questions d’ingénierie, comme par exemple mes rapports avec mes autres clients.

      « ../.. contrairement aux affirmations de Pipistrel (qui n’ont donc toujours pas compris ces rapports de force) qui affirme qu’Airbus a du faire pression sur Siemens, Siemens est suffisamment mature pour comprendre comment gérer sa relation avec ses différents clients.  »

      comprendre : « Je me répète, Siemens a choisi de protéger un gros client au détriment d’un plus petit, c’est bien normal ma pauvre lucette » (en fait je pense même « et c’est bien fait pour eux, je m’en explique plus bas) »

      poursuivons :

      « Quelle folie que celle de Pipistrel d’ignorer ces règles de base ! »

      comprendre : « quoi, une bande de minus a voulu faire mieux qu’airbus pour moins, cher, ils ont pas compris que c’était dangereux de s’attaquer à plus gros que soi ? ils pensent que c’est une guerre de techniciens ou quoi ?  »
      mais je n’aurais pas du traduire puisque l’auteur ponctue d’un édifiant :

      « Quand la grenouille veut se faire aussi grosse que le bœuf, ça se termine mal … pour la grenouille. »
      Un vrai argument d’ingénieur ! on perçoit bien la saine émulation de la compétition d’ordre technologique, tout ce que j’aime lire quand je parcours les veilles techno ou Aérobuzz. on espère y détecter des choix techniques intéressant, on se délecte à lire le point de vue éclairé de M. Guimbal sur les rotors carénés, mais ça fait du bien, parfois, de réviser ses basiques, tels « la grenouille et le boeuf »

      finalement on poursuit d’un :

      « Alors ça laisse un petit peu de place à Pipistrel pour hurler à la forfaiture ! »
      Ah c’est sûr, un aéroport fermé et un moteur retiré par le fournisseur, ça laisse pas beaucoup de place…

      Et par un subtil retournement sémantique, le sophisme de l’argument d’autorité, utilisé à tort et à travers plus haut se change enfin en assertion logique :
       » le fait qu’ils soient (significativement) plus petit qu’Airbus ne leur donne pas raison pour autant.  »

      Nous pouvons préciser à l’auteur que l’inversion est valable

  • Dany Buck

    L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
    J’ai bien aimé le commentaire
    « Pour le grand public, qui n’avait pas accès à l’événement, des maquettes des versions de l’E-Fan étaient installées sur le parking de l’aéroport de Calais »

    Il est bien loin le temps ou les foules étaient associées aux exploits de nos ancêtres volants.
    Ca coutait quoi de plus de mettre le grand public dans la médiatisation, un grand écran, quelques petits gâteaux et cacahouètes pour donner le sentiment de « vous aussi vous faites partie de la fête » car c’est aussi vous qui payez et qui allez en bénéficier plus tard….

    Des défis, il y en a, car des traversées (survol de mer), il y en a plein.
    France Continentale Corse, Corse Sardaigne, et l’on peut poursuivre Sardaigne Tunisie, France Sardaigne, France Baléares, la Roland Garros (traversée de la Méditerranée entière)
    Sinon il n’y a qu’a avoir un peu d’imagination…
    et savoir médiatiser…
    A qui le prochain….

  • ratel

    L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
    dans toute cette affaire, la traverssée de la manche avec l’avion solaire airbus, c’est sympa!!!!
    j’ai une maxime pour l’aviation, bien faire et laisser dire!!!! car dieu sait la critique sur le sujet
    amicalement à tous!!!!

  • Philippe

    L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
    Bonjour à tous.
    Pour info le cricri de duval n’a pas effectué une traversée entière mais a été largué par le broussard au milieu de la manche. Ca je peux le faire sur un robin sans une goutte d’essence. Vous me larguez à 6000 ft et je vous atteins calais en plané. L’avion qui a traversé les alpes est un planeur. C’est à dire qu’il n’a utilisé son moteur que pour décoller après il a utilisé les ascendances, le vol de pente pour monter à 6000 m puis traverser les alpes. Des planeurs font ça tous les jours. On peut traverser la France en planeur. Dommage pour pipistrel mais ça montre bien que les gens cherchent d’autres solutions. Il faut tous les encourager. L’électrique pur n’est peut être pas une solution pour l’aviation légère mais l’hybridation peut être. Comme ça l’est pour l’automobile. Airbus l’a assez rappelé, l’efan actuel est un démonstrateur, comme l’a été le green cri cri (soit dit en passant bien plus évolué que le cricri de duval : hélice push pull, pas variable, fadec, matérieux composites). Le but est de tester des solutions, des équipements, des procédures qui seront utilisés demain dans les gros porteurs ou sur les avions de club. Sinon je me demande ce que cristalline peut bien faire comme communication avec son cricri électrique. Je vois pas trop le rapport entre de l’eau minérale et un cricri électrique.

  • Alain

    L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
    Mon humble avis est que dans la vie il faut toujours prendre ce qu’il y a de bon et ne pas s’arrêter sur le moins bon. De ce point de vue, ce que les uns appellent battage médiatique est EXCELLENT pour notre aviation car tout est communication dans notre société. Si on peut parler un peu de notre secteur du loisir aérien, on ne va pas s’en plaindre.

    Au risque de paraitre moralisateur, je dirais donc: ne pas dépenser son énergie dans des batailles de clochers mais penser que tous les acteurs sont comme vous et moi, c’est à dire mû par la passion de l’aéronautique. Chaque coup de rame vers l’avenir est bon à prendre et si quelqu’un amène un moteur de hors bord, c’est tant mieux pour les rameurs.

    Enfin quitte à discuter, puisque c’est dans nos gènes latines, je dirais qu’il faut toujours tenir compte de l’emploi dans nos analyses. Notre économie est en berne, notre secteur est très mal en point, alors quiconque trouve un moyen de créer de l’emploi devrait être remercié. Oui, en France plus la structure est petite, plus la création d’emploi est valeureuse. Oui des réformes fiscales seraient les bienvenues, mais ne dressons pas acteurs les uns contre les autres, ce serait se tromper de combat. Rappelons nous la genèse du transport aérien français avec l’épopée Daura, Latécoère… Pensons avant tout à nos enfants qui cherchent du travail dans ce secteur. Soyons opportunistes.

    Merci à tous ces acteurs Airbus, Duval, Pipistrel, et les autres!!! pour faire parler de notre aviation chacun à leur manière. La communication fait tout.
    Bons vols à tous

  • pierre

    L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
    Airbus avaient annoncé cette traversée dans des communiqués de presse, pourquoi le ou les concurrents ne l’on pas fait un mois ou six mois avant, plutôt que de vouloir le faire au même moment?Et il faudrait quand même arrêter de critiquer méchamment Airbus sous prétexte que leur avion électrique et mis plus avant que les autres, etc. Ils se font de la pub et ce n’est pas bien grave, surtout que les avions électriques actuelles n’ont aujourd’hui aucun intérêt, sauf à faire parler de soi.Airbus est quand même une entreprise qui fait travailler beaucoup de personnes, on est bien loin d’un besoin de reconnaissance de pilote de meeting qui veut faire parler de lui, ce n’est pas méchant de ma part ce n’est qu’un avis
    personnel, comme vos avis d’ailleurs.

  • jean

    L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
    C’est dommage de dénigrer tout cela même si ça reste du prototype avec un avenir incertain, je trouve surtout très pathétique le soi disant pied de nez un jour avant du cricri,
    besoin de prouver quoi, qu’on est plus fort qu’un grand groupe industrielle, super, chacun se fait sa pub à sa manière ceci dit!On est quand même loin, très loin des grands exploits et pilotes du passé, c’est bien dommage.

    • Battler Britton

      L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
      C’est la « méthode » , la façon de faire, qui est ici critiquée, pas le reste du bazar qui de toutes façon , a déjà été fait plusieurs fois , et est à la portée de déjà pas mal de monde, ce qu’a simplement voulu démontrer Hugues et son équipe!
      la « communication » Airbus est étrange , depuis qq temps!

  • rouletabille

    L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
    je souhaite que mon precedent message puisse paraitre
    2 – seuls les chiffres parlent, quel poids poids pour le cri-cri ? quel temps de traversée ?
    sans sortir la calculette, je dirai qu’il n ‘ y a pas photo !
    et je ne parle pas du problème  » gros sous !  » dont une partie sont à la charge des contribuables ( pour l’ E-fan )
    pour faire une comparaison, ce sera comme l’ avion rallye que l’on a imposé aux aero-club à coup de subventions.
    la concurrence , aussi bien technique, que prix, c’est quoi ?

  • rodjeur

    L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
    Bonjour à tous,
    il n’y a pas un avion électrique à panneau solaire (solar quelque chose) qui a fait Pontoise – Manston il y a quelques années ?
    Mais bravo, je n’avais pas pensé à intégrer le sens du vent quand j’ai fait mes premiers tours de pistes il y a …. bien trop longtemps.
    Il faudra penser à mettre les pistes en herbe sur des plateaux tournant comme ça on pourras profiter du vent , et dans le dos en plus.

  • JoJo

    L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
    Oui vraiment triste… surtout qu’il y a 2 jours… un avion électrique a réalisé la traversée des alpes sur 320 kM !!! l’E-Genius
    Désolé, mais oui les 45 km à ras du sol, sont un peu ridicule…

    http://www.laliberte.ch/news/un-avion-electrique-traverse-les-alpes-sur-320-kilometres-291383#.VaCfYPli98s

    Mais bon, c’est AIRBUS, eux sont grands et ils savent faire…

  • Battler Britton

    L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
    oui, je suis assez déçu, également , par le battage autour de cette petite chose accouchée d’ un géant…
    un grand bravo à Hugues Duval et à sa (certainement) très grande équipe d’ingénieur, de préparateurs physique ou mental, voir , météo, des équipages de suivi,au dessus de l’hostilité de la manche… au fait, dans quel sens, la traversé du Cricri? DANS LE VRAI SENS HISTORIQUE ?

    Une pensée ,également, pour l’équipe Pipistrel,gentiment laché en route par son motoriste
    sur l’autel de la politique…

    Quelqu’un a écrit, il y a trés longtemps
    à vaincre sans péril on triomphe sans gloire… Corneille, je crois

  • SPLS

    L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
    En 1979 un avion à pédales a fait la même chose dans le même sens ! C’est quand même plus écolo (les cuisses d’un cyclo) que l’EFan et ses batteries LiPo-machin-choses ! Et bravo à M. Duval pour sa traversée un jour avant avec son cricri (pas un mot à la TV…le budget com’ doit pas être pareil…).

  • Passant44

    L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
    Ah cet esprit de défaite qui domine dans notre pays… Cette adhésion émotionnelle qui encense le « petit » et méprise « le grand ».

    Pourtant, comment ne pas voir que le Cricri électrique n’incarne aucun avenir pour l’aviation générale ? C’est un joli projet, amusant et… sans conséquence ! Sa traversée de la manche n’est pas plus un exploit que celle de l’Efan dont le vol était de nature strictement « symbolique ». Le vol du Cricri, n’est rien d’autre qu’un dérisoire parasitisme médiatique !

    Alors oui, il y a le Pipistrel qui aurait pu aussi sans difficulté faire le même vol (mais qui n’avait pas annoncer l’entreprendre le premier) et c’est une bonne analyse de l’entreprise que d’avoir renoncer à tirer profit de l’évènement conçu par d’autres.

    Mettre un moteur électrique à la place du moteur thermique en conservant les solutions d’un avion conçu pour d’autres contraintes est un peu court et ne constitue pas une « disruption » vers un nouveau système.

    Ce qui compte c’est que nous déchiffrons à l’occasion de ce vol les tout premiers prémices d’une autre aviation qui apprendra à s »insérer sans nuisance dans son environnement et qui redonnera une nouvelle vie à bien des plateformes menacées.

    Mais ne soyons pas angéliques. Si l’aviation légère en profitera peut-être, elle n’est pas la cible d’Airbus qui explore simplement de nouveaux « systèmes » dans lesquels il n’est pas sûr que les pilotes professionnels conserverons leur place. :-/

  • rouletabille

    L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
    pas un mot sur le cri-cri qui avait fait egalement ( la veille ) la traversée, il est vrai que les moyens ( publicitaires et autres ) et financiers ne sont pas les mêmes
    suivant que vous serez puissant ou misérable….
    ceci que l »‘on doute que la formule E-fan soit la meilleure. .Pipistrel risque de nous le prouver !

  • Robert22

    L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
    Triste de voir un si long article pour l’efan qui est l’avion électrique le moins performant et le moins aboutit du marché… comparé à une simple brève pour Hugues Duval qui a lui conçu une machine aboutit.
    Egalement comparé à une simple brève pour le décès de Monsieur DELEMONTEZ qui lui a réellement contribué à faire avancer et démocratiser l’aviation légère.
    Aerobuzz ne semble finalement pas être un site de journaliste…

    • xave

      L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
      Pas de soucis. Adieu Robert 22 !

    • Gilles Léonard

      L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
      Il est probablement vrai que d’autres ont plus de mérite. Personnellement, je pense qu’Airbus ou pas, ça fait avancer l’aviation. Ce sont tous des événements qui ont lieu et qui ont eu lieu mais qui font qu’aujourd’hui, on a la chance d’avoir des appareils fiables et performants. Donc moi, j’applaudis quand même.

  • VOYE

    L’E-Fan réussit sa traversée de la Manche
    Bravo pour le vol d un cri cri electrique sur la meme
    zone peu avant l exploit d AIRBUS

    Bravo a un fabricant aeronautique avec CAO ,ingenieurs aero, bureau d etude capable de concevoir un A350, de faire voler dans le sens du vent par beau temps
    un bimoteur electrique sur 40 km !!!
    Quel exploit
    Ou prendre les gens pour des C..
    Pourquoi deux moteurs (double consommation d’une energie embarquee rare) ?
    53 mn avec reserves ? par temps chaud ? radio-transpondeur ? pleine charge ?
    poids des pax ?
    Hydride veut peut etre dire double de poids ( 2 moteurs, batteries, reservoir carburant)
    pas vraiment en accord avec le concept d avion ecologique.

    Imaginer un vol ecole ( 2 pax costaud) en plein ete chaud sur terrain controle avec
    radio-tx obligatoire, un peu de roulage , un peu d’attente , en remise de gaz et
    deroutement… Laisser votre place aux grand pilote d AIRBUS …. et demander au
    media de venir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.