Accueil » Aviation Générale » La France aligne trois équipages au Championnat du Monde de Rallye aérien 2022

La France aligne trois équipages au Championnat du Monde de Rallye aérien 2022

Le championnat du monde de rallye aérien c'est de la précision jusqu'à l'atterrissage… FFA

37 équipages ont rendez-vous du 13 au 20 novembre 2022 sur le terrain de Brits Airfield, situé à une centaine de kilomètres au Nord de Johannesburg en Afrique du Sud, pour le 22ème Championnat du monde de Rallye aérien. Trois équipages français, soit six pilotes, participent avec l'ambition de faire mieux qu’au dernier mondial, en 2018, en Slovaquie.

C’est le grand retour du Championnat après quatre années d’absence pour cause de pandémie et une annulation en 2020. Au total, 74 participants vont se retrouver sur le Brits Airfield, situé dans la banlieue Ouest de Pretoria. La France ne sera représentée « que » par 3 équipages. « Avec les reports des compétitions pour cause de pandémie, le championnat du monde de pilotage de précision s’est déroulé à Albi en France en Août dernier, et s’est retrouvé à quelques mois de celui du Rallye aérien. Nous avons donc limité les moyens avec une délégation plus modeste. », explique Loïc Logeais (Directeur Technique National de la Fédération Française d’Aéronautique).

Autour de Philippe Muller (Team Manager) et de l’entraineur Eric Saphy, six pilotes français (soit 3 équipages) défendent les couleurs de la France en Afrique du Sud. La FFA mise sur Jérôme Jireau (navigateur) et Olivier Rivière (pilote), l’équipage le plus expérimenté. Elle compte aussi sur le duo Alexis Fuchs (pilote) et Jean-Baptiste Trouche (navigateur), champion de France de la discipline, en 2022. Enfin, il s’agira de la toute première participation pour Hugo Muller (pilote) et Hervé Mouterde (Navigateur). « Ils offrent une belle marge de progression, ils pourraient créer la surprise », précise Loïc Logeais.

Face à la France, les concurrents « à prendre au sérieux » sont la Pologne, championne du monde en titre (5 équipages), la République Tchèque (7 équipages et 3ème en 2018) et l’Afrique du Sud (9 équipages soit la plus grande délégation), chez elle où le vol de brousse et la navigation sur ces magnifiques terres à pertes de vue sont légion. Les autres nations en lice sont l’Autriche, Chypre, la Norvège, la Lituanie, l’Allemagne, l’Espagne et… la Namibie voisine avec un seul équipage. « Nous aurons au final peu de marge de manœuvre car le classement par équipe se fait avec les deux premiers équipages de chaque pays » nous explique Loïc Logeais.

L’équipe de France de Rallye aérien 2022 : (de gauche à droite) Loic Logeais (DTN), Philippe Muller (Team manager), Alexis Fuchs, Jean Baptiste Trouche, Hervé Mouterde, Hugo Muller, Jérôme Jireau, Olivier Rivière, Eric Saphy (Entraineur). © FFA

Les équipages français voleront sur Cessna 172, « des machines à ailes hautes, privilégiées pour la visibilité, mais aussi pour leur train d’atterrissage costaud. » En outre, le Cessna 172 avec ses 180 cv est mieux adapté que l’habituel Cessan 152 (110 cv), moins puissant ; le terrain de Brits se situe à une altitude de 1.140 mètres et à cette époque en hémisphère Sud, c’est la saison estivale avec des températures de l’air élevées.

L’équipe de France en Slovaquie en 2018, le sourire aux lèvres ! © Groupe équipe de France de Rallye aérien FFA

Les avions sont loués sur place. « Un convoyage couterait bien trop cher » précise le DTN de la FFA. L’organisateur se charge de mettre en relation les délégations avec les loueurs. En revanche, les licences européennes de pilote privé n’étant pas reconnue en Afrique du Sud, les concurrents européens devront effectuer un vol de lâcher avec un instructeur local pour valider leur participation au championnat sur ces appareils.

Le Rallye Aérien consiste à préparer une navigation, à la suivre en vol avec précision en respectant des heures de passage aux points tournants, à observer l’environnement (reconnaissance de photos), puis à atterrir au moteur avec précision. Chaque navigation est couplée avec une épreuve d’atterrissage de précision route. Une épreuve est prévue chaque jour. Le titre va donc se jouer sur quatre épreuves.

La France a déjà été trois fois championne du monde en individuel, la dernière étant en 2016 où elle remporta également le titre individuel. Fera-t-elle aussi bien cette année. Nous le saurons, le 18 novembre. La compétition pourra être suivie sur le site officiel du WRFC 2022.

Jérôme Bonnard

Jérôme Bonnard

Journaliste polyvalent, à la fois rédacteur et vidéaste, Jérôme a couvert tous types d'actualités en France comme à l'étranger et a été co-finaliste du Prix Albert Londres en 2012 pour sa couverture du conflit Libyen. Il est surtout passionné par tout ce qui vole depuis son plus jeune âge et pilote sur ULM 3 axes. Il écrit pour Aerobuzz.fr depuis 2018 et consacre la plus grande partie de ses activités au monde aéronautique en réalisant aussi des films.

2 commentaires

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • à l’attention de Jérôme BONNARD
    Inversion des noms pour Hervé MOUTERDE (à gauche) et Hugo MULLER (à sa droite) sur la photo des 6 membres de l’équipe de France au championnat du monde de rallye aérien en Afrique du sud
    Hugo formé à LFAD et toujours membre de notre aéroclub, ingénieur maintenance Chez Air France secteur 777, ATPL en poche
    Hervé ingénieur a été chargé du développement du Rotax 915 chez Elixir Aircraft

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.