Accueil » La Sécurité Civile engage ses Milan sur le front du Covid-19

La Sécurité Civile engage ses Milan sur le front du Covid-19

Même si son fonctionnement normal est singulièrement perturbé par les évènements actuels, la Sécurité Civile participe à l'effort national de lutte contre le Covid-19. Les Dash 8 sont mis à contribution pour le transport de matériel médical.

23.03.2020

Milan 73 à Marseille en 2008. C'est dans cette configuration, sans sa soute de largage, qu'il opère actuellement en soutien à la lutte contre la pandémie.© F. Marsaly/Aerobuzz.fr

Le « Milan 73 » a ainsi effectué plusieurs mission entre Paris, Strasbourg ou la Corse pour acheminer du matériel médical, essentiellement des masques et produits de désinfection. Pour l’occasion l’avion était en configuration mixte. Si les 19 places passagers n’ont pas été utilisées, la zone fret peut ainsi accueillir jusqu’à 9 palettes.

Pour les équipages comme les personnels au sol, ces missions n’ont rien d’évident puisqu’il faut prendre en compte les précautions actuelles, donc les fameux « gestes barrière » comme le précise un des pilotes : « Pour l’équipage nous avons mis en place des mesures et des protections vis à vis des personnes rencontrées sur les différents aéroports et, entre nous,  de nombreuses contrainte comme la désinfection du cockpit et de la cabine qui prend du temps et demande d’être méticuleux. « 

Le caractère polyvalent de ces appareils est donc ainsi parfaitement mis en avant. Un bémol toutefois. Les Q400-MRE (Multi Role Enhanced, le nom de la version des appareils livrés selon le contrat de 2018), et en particulier le Milan 75 qui a été livré ainsi, disposent d’une configuration « Evasan » (évacuation sanitaire).

La configuration Evasan du Q400-MRE « Milan 75 » ne peut encore être utilisée faute de validation des procédures opérationnelles. © Conair

Même si les civières ne sont clairement pas aussi équipées que les kits « Morphée » de l’armée de l’air utilisés sur les MRTT et les C-135 et sans doute pas adaptées aux malades en réanimation, elles pourraient être aussi utilisées pour acheminer/relocaliser des malades moins touchés.

L’Armée de l’air entre en guerre contre le coronavirus

Las, les procédures opérationnelles de cette configuration n’ont pas encore été validées par la DGA et les Dash ne peuvent transporter aujourd’hui que du fret ou des passagers assis. Mais le contexte actuel devrait accélérer ce processus.

Un seul appareil, sur les quatre que comporte la flotte actuellement, peut être utilisé pour ces missions. Le 74, est aujourd’hui en grande visite, et les autres (75 et 76) sont en configuration d’alerte anti feux de forêt.

Frédéric Marsaly

Le Milan 73 de la Sécurité Civile prêt à l’action à la Réunion

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Frédéric Marsaly

chez Aerobuzz.fr
Frédéric Marsaly, passionné par l'aviation et son histoire, a collaboré à de nombreux média, presse écrite, en ligne et même télévision. Il a également publié une douzaine d'ouvrages portant autant sur l'aviation militaire que civile. Frédéric Marsaly est aussi le cofondateur et le rédacteur en chef-adjoint du site L'Aérobibliothèque.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.