Accueil » La suite G500 TXi de Garmin arrive en Europe

La suite G500 TXi de Garmin arrive en Europe

Alors que Garmin a reçu l'approbation conjointe de la FAA et de l'EASA pour sa nouvelle suite avionique tactile en mars 2018, le fabricant américain présente pour la première fois sur un salon en Europe le G500 TXi qui remplace l'ancienne version. Modularité et connectivité sont au cœur du système développé par Garmin qui propose trois écrans différents dont l'un dédié aux paramètres moteur.

19.04.2018

La nouvelle version du G500 passe au tactile avec le Txi. Une version hélicoptère a également été présentée début 2018 © Garmin

Dix ans après le lancement du G500, Garmin a fait passer son avionique au tactile avec la version TXi dévoilée en octobre 2017. L’équipementier augmente progressivement la cadence des livraisons en fonction de la disponibilité des G500 TXi : une cinquantaine de systèmes ont été livrés au cours du premier trimestre 2018 sur la région Europe, Moyen-Orient, Afrique et 50 autres sont en attente. Sur la même période en 2017, 70 G500 classique ont été livrés.

Une suite avionique dédiée à l’IFR

Le G500 TXi intègre un nombre conséquent d’améliorations et de nouveautés et remplace l’ancienne génération qui n’est plus fabriquée. Dédié aux avions classés en CS-23 en Europe (moins de 5,7 t de masse maximale au décollage), une version pour les hélicoptères légers rentrant dans la catégorie U.S. PART 27 a également été dévoilée en mars 2018.

Evidemment présent à l’Aero de Friedrichshafen (18-22 avril 2018), Garmin présente le G500 TXi pour la première fois dans un salon en Europe. Le fabricant d’avionique va à la rencontre du cœur de cible de ces afficheurs tactiles de dernière génération : les aéroclubs axés sur la formation IFR et les propriétaires d’appareils haut de gamme.

Configurations en 10,6 pouces

Ce qui fait l’intérêt du G500 TXi est sa modularité avec de multiples combinaisons possibles à partir de trois types d’écrans différents. Un écran large de 10,6 pouces (26,92 cm de diagonale) et deux écrans de 7 pouces (17,78 cm de diagonale), l’un en format paysage et l’autre en portrait.
En fonction du type d’avion et des besoins des pilotes, il peut être envisagé une configuration de base avec uniquement l’écran de 10,6 pouces, jusqu’à une configuration reposant sur quatre écrans.

Si le propriétaire décide de monter sur le tableau de bord de son avion un seul écran de 10,6 pouces, celui-ci servira en premier lieu de PFD (Primary Flight Display ou afficheur primaire de vol), qui indique l’attitude de l’avion, sa vitesse, son altitude, la position sur un guidage ILS, la position des volets etc.
En plus des informations du PFD, l’écran peut également afficher une « fenêtre » en mode écran partagé qui présentera les données d’un MFD (Multi-Function Display ou afficheur multi-fonctions) permettant de visualiser des cartes, les informations recueillies d’un radar météo etc.
Enfin, sur ce même afficheur unique, l’écran peut également intégrer en option un EIS (Engine Information System ou système d’informations moteur), à la place des informations du MFD, pour l’affichage des paramètres du ou des moteur ainsi que leur consommation en temps réel. L’afficheur peut ainsi passer d’un mode à l’autre en cours d’utilisation avec un écran partagé en deux volets, en offrant toujours une place plus importante aux informations primaires.

En choisissant une configuration à deux écrans de 10,6 pouces, le pilote peut afficher respectivement les informations d’un PFD et d’un MFD. Pour les tableaux de bord de taille généreuse, une configuration à trois écrans de même taille permettra d’afficher un PFD, un MFD et un EIS, chacun des écrans ayant ainsi une fonction dédiée.
Avec un écran de 10,6 pouces en guise de PFD, il est également possible d’ajouter, par exemple, un écran de 7 pouces qui pourra afficher un MFD ou qui sera dédié à l’affichage des données moteur.

Configurations en 7 pouces

Une autre possibilité, moins coûteuse et plus économe en encombrement, est d’utiliser un écran de 7 pouces. De la même manière que son grand frère de 10,6 pouces, celui-ci peut être dédié à la fonction de PFD, MFD ou EIS.Ainsi,  un unique écran de 7 pouces pourra afficher un PFD.
A la différence de celui de 10,6 pouces, l’écran de 7 pouces est limité à une fonction exclusive : il ne peut afficher en écran partagé un MFD ou un EIS en plus du PFD.
Deux écrans de 7 pouces pourront avoir les fonctions respectives de PFD et de MFD ou d’EIS. Une configuration à trois écrans de 7 pouces permet d’afficher un PFD, un MFD et un EIS de manière distincte.

Si tous les écrans 10,6 ou 7 pouces peuvent être paramétrés comme des EIS, l’écran de 7 pouces en version paysage est quant à lui dédié exclusivement à l’affichage des paramètres moteur(s).

Alors qu’il a été lancé depuis seulement quelques mois, les clients actuels s’orientent, pour le moment, vers une solution à un ou deux écrans.

Connectivité et compatibilité

Adaptable sur les mono et bimoteurs, l’EIS TXi est compatible avec les moteurs Lycoming ou Continental de 4 ou 6 cylindres. Lorsqu’il est connecté à un GTN 650/750 (GPS, COMM, NAV), les informations de l’EIS peuvent être envoyées sans fil vers un appareil mobile. Les données du ou des moteurs peuvent être sauvegardées sur un serveur ou sur une carte SD offrant ainsi la possibilité d’un suivi précis pour la maintenance.
Le pilote peut également préparer sa navigation sur son appareil mobile via l’application Garmin Pilot ou ForeFlight puis la transférer via le GTN 650/750 dans son avionique : il récupérera ainsi les waypoints préparés en amont.

Le G500 TXi est compatible avec une large gamme de produits Garmin mais aussi avec ceux d’autres constructeurs d’avioniques. Il peut être associé à un pilote automatique GFC 600, à un transpondeurs ADS-B, à un radar, un système d’alerte trafic… de manière à offrir des informations supplémentaires sur le vol, le trafic et le terrain.

Affichage et démarrage rapides

Le PFD affiche un HSI (Horizontal Situation Indicator) sur un fond de carte et donne également des informations météo, de trafic (ADS-B et FIS-B), de proximité du terrain (TAWS) de manière graphique. Un processeur à deux cœurs offre à la fois précision et rapidité d’affichage.
L’interface utilisateur a été repensée pour être la plus simple possible. Utilisant la capacité tactile ou deux boutons pour l’écran 10,6 pouces et un seul pour le 7 pouces : le pilote peut ainsi accéder rapidement à l’information à travers un interface simple.

L’écran de 7 pouces est vendu 12.000 € et le 10,6 pouces 16.000 €. L’ancienne génération du G500 était sensiblement au même tarif. Il faut compter 5.000 € supplémentaires pour transformer l’un des deux afficheurs en EIS, nécessitant l’ajout de capteurs au moteur.

Fabrice Morlon

Garmin côté hélicoptères légers

A propos de Fabrice Morlon

chez Aerobuzz.fr
Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé l'agence de communication Airia en 2013. Pilote privé, il a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Fabrice Morlon a, principalement, en charge l’aviation légère, l’avionique et les équipements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.