Accueil » Le patron de la DGAC se mouille pour l’hydravion

Le patron de la DGAC se mouille pour l’hydravion

La DGAC vient de produire une vidéo de 20 minutes intitulée « De la naissance à la renaissance de l’hydraviation française ». Un message fort adressé à ceux qui militent pour la relance de cette forme d’aviation en France.

19.02.2011

Si l’hydraviation ne parvient pas à redécoller en France, ce ne sera pas de la faute de Patrick Gandil, l’actuel directeur général de l’aviation civile. A son initiative, la DGAC vient de produire un documentaire d’une vingtaine de minutes [DVD en diffusion limitée. Pour tout renseignement, s’adresser à [evelyne.jouffreau@aviation-civile.gouv.fr[/note]pour rappeler que l’hydraviation est née en France au début du vingtième siècle et que les paquebots du ciel « made in France » sont à l’origine du transport aérien. L’aspiration de ceux qui veulent redonner vie à cette forme d’aviation est légitime, d’autant qu’ailleurs en Europe, elle a subsistée et qu’elle est devenue une activité de loisir à part entière.

Patrick Gandil fait un véritable plaidoyer pour « l’hydravion nature », à la mode canadienne ou scandinave, en expliquant, notamment, qu’il n’abîme pas les fonds, ni ne cause de perturbation en surface. Il n’oublie pas que la DGAC est rattachée au ministère de l’écologie et que les principaux obstacles à l’utilisation des plans d’eau par les hydravions sont environnementaux.

Le directeur de l’aviation civile explique aussi qu’il y a toute une organisation d’hydrosurfaces à mettre au point. Celle-ci doit s’inscrire dans une réglementation moderne qui permette à la pratique de l’hydraviation de se faire le plus facilement possible. Ce sont ses mots. La DGAC y travaille. Cette nouvelle réglementation pourrait voir le jour en 2011.

Sur la dernière image du film, Patrick Gandil confie que son « rêve est de faire Côme à Biscarrosse ». Un rêve que beaucoup de pilotes privés sont prêts à partager avec le patron de la DGAC. Et ça aussi, c’est nouveau !

Gil Roy

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

11 commentaires

  • Pk

    Le patron de la DGAC se mouille pour l’hydravion
    Ou peut on voir le film ?
    Merci

  • rouletabille

    Le patron de la DGAC se mouille pour l’hydravion
    une réglementation positive, nous l’ espérons, mais ne va t-elle pas être neutralisée par les propriétaires des plans d’ eau…et surtout des syndicats des eaux .

    Sans être péssimiste, tout porte à croire qu’elle risque de n ‘ être qu’un voeu pieux et que ceux qui veulent faire de l’ hydro devront se contenter des plans d ‘ eau existants…qui se conptent sur les doigts d’une main !

    chacun sait ( ou pas ) que tout propriétaire est maitre chez lui et que les syndicats des eaux ont maintenant d’ énormes possibilités pour  » neutraliser  » toute intrusion sur les plans d’ eau…force est de reconnaitre que les nouvelles LOIS sur l’ eau apportent ( facilement ) de l’ eau à leur moulin…puisqu’ils n’ hésitent pas à faire procéder à une enquête d ‘utilité publique par le Prefet ad’hoc…qui, ayant ouvert le parapluie , ne pourra que signer…

    Qui interviendra pour abus de pouvoirs ? .. à condition que ce soit le cas !

    Et, dans ce cas, que faire de la nouvelle réglementation qui doit prochainement sortir et ne pourra rien imposer…lorsque l’ on connait les  » réticences  » de la DGAC pour intervenir contre les Préfets !
    Espérons que les bonnes promesses de Mr Gandil ne seront pas uniquement qu’un effet d’ annonce ! l ‘ espoir faire vivre…mais on serait très heureux d’ en savoir plus, et d’avoir des assurances, ou certitudes, ce serait mieux.

  • LAFON Jacques

    Le patron de la DGAC se mouille pour l’hydravion
    Superbe initiative du patron de la DGAC. Dans notre Club à AURILLAC nous avons depuis quelques année senti cette évolution et une demande de la part des pilotes français. En collaboration avec le Lycée Jean MONNET d’Aurillac les jeunes ont construit un appareil amphibie OSPREY2 il est pratiquement fini reste à faire l’entoilage et la motorisation. Nous avons un plan d’eau de 3 kms à coté de chez nous et l’initiative du du Directeur de la DGAC est un grand plus pour faire ouvrir cette hydrosurface

  • 91roro

    Le patron de la DGAC se mouille pour l’hydravion
    Bonjour à tous,  » l’objectif de sortir une nouvelle réglementation en 2011. » Pourvu que ce soit pas encore une usine à gaz cette nouvelle réglementation!

  • Olivier Ripoche
    Olivier Ripoche

    Le patron de la DGAC se mouille pour l’hydravion
    Oui, les choses avancent sur tous les fronts cités plus haut (et d’autres encore) avec l’objectif de sortir une nouvelle réglementation en 2011.
    Le principe même est de permettre les voyages d’une hydrosurface (ou hydrobase) a une autre.
    L’association France Hydravion travaille au sein du Groupe de Travail Hydro – DGAC.
    Si vous voulez être automatiquement tenu au courant des dernieres evolutions, il vous suffit de vous inscrire gratuitement sur le site http://www.francehydravion.org.

    Nous remercions Aerobuzz pour son soutien

  • rouletabille

    Le patron de la DGAC se mouille pour l’hydravion
    ouvrir d ‘autres hydrobases et , ou, hydrosurfaces, c’est prévu, encore faut-il que la réglementation sorte RAPIDEMENT, et surtout que les différents gestionnaires de plans d’ eau ne trainent pas les pieds pour signer les autorisations,
    la première des choses sera sans doute de  » coincer  » le grand patron de VNF pour lui faire comprendre, et qu’à la suite, il accepte de le faire comprendre à ses directeurs régionaux, qui, le moins que l’on puisse en dire, ne sont pas très coopératifs !
    En ce qui concerne le prix indiqué par un autre intervenant, lorsque vous allez dans un club, volez-vous obligatoirement sur l’ avion le plus cher ?
    il existe des ULM hydravions qui volent très bien, que ce soit des 3 axes ou des pendulaires, ces derniers avec un canot genre Zodiac, et je peux vous dire que c’est TRES BIEN, en toute sécurité, ce qui permet de faire de l’ hydro au prix d’ un ULM standard.
    il ne faut donc pas voir plus grand que ce que l’on peut s ‘offrir ! ..tout le monde ne roule pas en Ferrari…donc, ne pas prendre le prix le plus elevé pour éloigner ceux qui sont intéréssés,
    On ne peut qu’ appaudir la démarche de Monsieur Gandil, mais encore faut-il que la suite vienne TRES rapidement, comme dirait un bon cuisto, il ne faut pas laisser refroidir !

  • steph

    Le patron de la DGAC se mouille pour l’hydravion
    Bon courage à lui…si c’est pour faire que des tour de lac à Biscarosse c’est une activité inutile…c’est impossible d’ouvrir de nouveaux lac d’amerrissage : Dommage.
    Hydravion ==> 170€/h mini
    Il devrait plutôt réfléchir sur comment sauver l’aviation générale populaire de France plutôt…il n’y a pas du tout de relève!

  • fifibd

    Le patron de la DGAC se mouille pour l’hydravion
    Est il possible de trouver cette vidéo en ligne ?

  • guitou

    Le patron de la DGAC se mouille pour l’hydravion
    La Sécurité Civile utilise un nombre incalculable de plans d’eau (lacs, fleuves, mer,etc..) pour les besoins d’extinction des feux de forêt.
    Sans plus de polution voilà des surfaces qui pourraient être utilisées pour développer l’hydravion en France comme cela se fait au Canada par exemple.
    C’est une autre activité à prendre en compte pour l’aviation générale.

  • rouletabille

    Le patron de la DGAC se mouille pour l’hydravion
    développer Biscarrosse, c’est une excellente initiative, mais ce ne doit pas être le seul objectif, en France, les plans d’ eau ne manquent pas , et tout porte à croire que malgré une réglementation qui tarde à venir, il va y avoir une réticence ‘( voir plus ) des organimses chargés des plans d’ eaux à travers la France, à commencer par VNF qui ne semble pas très chaud pour ouvrir aux hydravions les plans d’ eau dont elle a la responsabilité , j’en connais quelques exemples.
    comme ils commencent à  » bétonner  » je peux vous dire que leur premier argument est que  » s’il y a problème , il va y avoir polution par l’ huile moteur et le carburant  »
    j’ai déjà répondu….quand une voiture tombe à l’ eau, vous faites quoi ?
    il est certain que, comme pour toute chose, le risque zéro n’ existe pas , si en fonction de cet argument, c’est tout le monde au lit…manque de chance, c’est l’ endroit où il y a le plus fort taux de mortalité !
    Il faut donc commencer à  » travailler  » les adminsirations à même de refuser les autorisations, de façon, à ce qu’elles ne peuvent pas refuser, sauf pour motif très légitime et justifié…n ‘oublions pas qu’il est ( en principe ) intedtit d’ interdire…dans le pays champion de la démocratie ! et à l’ origine des droits de l’ Homme !
    tout un programme, et il n’ y aura pas de trop de la pugnacité de Monsieur GANDIL pour faire admettre sa réglementation…lorsqu’elle sera  » active » …quand ?

  • Anonyme

    Le patron de la DGAC se mouille pour l’hydravion
    Merci, comment peut-on visualiser cette vidéo ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.