Accueil » Aviation Générale » Le premier bombardier d’eau Beriev 200-ES algérien sort d’atelier en Russie

Le premier bombardier d’eau Beriev 200-ES algérien sort d’atelier en Russie

Le premier Beriev 200 algérien sort du hall de construction de Beriev en janvier 2023. © Beriev

A la suite des feux de Kabylie en 2021 qui ont nécessité l'envoi de renforts européens, notamment de deux CL-415 de la Sécurité Civile française par le biais du dispositif RescEU, l'Algérie a passé commande de Beriev 200 pour étoffer son dispositif de lutte contre les incendies de forêts qui continuent de dévaster le pays et de faire de nombreuses victimes. Le premier de ces bombardiers d'eau vient de faire son "roll- out".

Quatre avions de ce type doivent être livrés à l’Algérie en 2023 et les équipages de l’aviation militaire, qui sera en charge de l’exploitation de ces jets, sont déjà en cours de formation. Une option pour deux à quatre Beriev supplémentaire a été annoncée mais non confirmée à cette date.

La construction rapide de ce nouvel appareil est une surprise à plusieurs égards. Les Beriev sont produits en Russie, à Tarangog située sur la mer d’Azov, à 100 km de Marioupol, où se sont déroulés de violents combats en mai 2022. A cette même époque, l’usine du motoriste ukrainien Motor-Sich à Zaporijjia a également été bombardée. Or les Progress D-436TP qui équipent les Beriev 200 sont des produits de Motor-Sich. D’où viennent les réacteurs qui équipent le premier avion algérien et comment est assurée la maintenance et le suivi des turbines qui équipent les avions aujourd’hui en service ? La question reste en suspens.

Au cours de l’été dernier, le Beriev 200 RF-32768 du ministère Russe des catastrophes naturelles (Emercom) a été engagé notamment en Kabylie ou, à nouveau, des surfaces importantes ont été dévastées par les flammes. La nécessité de disposer de plusieurs bombardiers d’eau s’est imposée lorsque mi-août, l’avion a été indisponible pendant trois jours en raison d’une panne. Lors de cette absence, plus d’une vingtaine de victimes a été alors à déplorer !

FrM

Frédéric Marsaly

Frédéric Marsaly, passionné par l'aviation et son histoire, a collaboré à de nombreux média, presse écrite, en ligne et même télévision. Il a également publié une douzaine d'ouvrages portant autant sur l'aviation militaire que civile. Frédéric Marsaly est aussi le cofondateur et le rédacteur en chef-adjoint du site L'Aérobibliothèque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.