Accueil » Le système astucieux de batteries modulaires de H55 expliqué par André Borschberg

Le système astucieux de batteries modulaires de H55 expliqué par André Borschberg

A la tête de H55, André Borschberg vise la certification de son système de propulsion électrique (moteur et batteries) fin 2023 et une certification de l'avion électrique B23 Energic de Bristell qui en est la première application commerciale, en 2024. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

L'avion biplace B23 Energic développé par Bristell et H55 s'inscrit dans le prolongement de l'avion solaire Solar Impulse. Sauf qu'ici, l'énergie électrique est fournie par un ensemble de 320 modules répartis dans les ailes et sous le capot moteur. Des cubes de 10 cm de côté délivrant une puissance de 49 kWh et qui sont le "cœur de la technologie" de H55.

Pour électrifier le Bristell B23, la startup suisse H55, héritière de Solar Impulse, a choisi un système de batteries innovant qui repose sur des cubes de 10 cm de côté, pesant 800 grammes. Chacun renferme 9 cellules cylindriques du type 21700 au lithium, avec une faible résistance interne. Ces 320 cubes sont connectés les uns aux autres, en série ou en parallèle, en fonction du besoin de voltage ou de puissance. « C’est le cœur de notre...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.