cfadelaerien

Accueil » Aviation Générale » L’hélice certifiée Flair-2 de Duc Hélices clouée au sol

L’hélice certifiée Flair-2 de Duc Hélices clouée au sol
premium
libre

Suite à la perte de l’une des cinq pales de l’hélice Flair-2 sur un remorqueur DR400-180R au décollage, Duc Hélices a émis un bulletin de service interdisant l’utilisation de cette hélice jusqu’à nouvel ordre. 14 avions sont concernés.

La perte d'une pale est due à une rupture du moyeu aluminium localisée au niveau du logement du pied de pale des 2 demi-moyeux aluminium. © DR

L’incident qui fait l’objet d’une enquête du BEA s’est donc produit le 16 mai 2017 à Vinon-sur-Verdon (83), lors du décollage d’un DR400-180R qui remorquait un planeur. Une pale de l’hélice s’est désolidarisée lors de la montée. Le pilote qui a eu le bon réflexe, a arrêté le moteur et s’est posé sans autre problème.

Rupture du moyeu d’aluminium

Dans son Bulletin Service BS-2017-001, Duc Hélices précise qu’il s’agit d’« une rupture du moyeu aluminium localisée au niveau du logement du pied de pale des 2 demi-moyeux aluminium ». La perte de la pale a entrainé « la cassure du cône carbone localisée au niveau de l’ouverture du pied de pale et la dégradation d’une autre pale ». Toutes les hypothèses sont étudiées : « défaut dans la matière première, défaut d’usinage, défaut de montage, sur sollicitation de l’hélice en surrégime, … »

Dans l’attente d’une explication Duc Hélices a donc décidé d’interrompre immédiatement l’utilisation, au sol comme en vol, de l’hélice 5-pale Flair-2 certifiée. Il demande aux utilisateurs de lui retourner leurs hélices afin de réaliser « un contrôle approfondi de la structure ».

Un précédent en 2013

L’hélice Flair-2 a été certifiée le 7 juillet 2016 par l’EASA, en même temps que la Flash-R tripale. Duc Hélices en a livré 14. En 2013, un incident analogue à celui de Vinon s’est produit à Megève, avec un Jodel D140C Mousquetaire, équipé d’une hélice à cinq pales, non certifiée.

Cet événement qui n’a fait heureusement aucune victime, arrive à un moment crucial du développement de l’hélicier français. Duc Hélices connaît un fort développement de son activité qui s’est traduit, en 2016, par une augmentation de 20% de son chiffre d’affaires (1,5 M€ en 2016) et le transfert, en décembre 2016, de ses installations sur l’aérodrome de Villefranche-Frontenas (1.700 m2 avec accès direct à la piste).

Des STC en perspective

La certification de l’hélice Flair-2 sur l’avion-remorqueur DR400-180R est l’aboutissement de longues années de recherche menée en collaboration avec l’Onera notamment. Lors de notre rencontre au salon Aero de Friedrichshafen, en avril 2017, Vincent Duqueine, gérant de Duc Hélices, nous a précisé qu’il travaillait sur la certification de cette hélice sur le MS893 (remorqueur), le Cessna C172 et le Piper PA28 qu’il espérait, alors obtenir, dans le courant 2017, pour ensuite embrayer sur la gamme Robin (120 à 160 cv) avec l’hélice Flash-R tripaleL’hélice tripale Flash-R a été choisie par Nogaro Aviation qui travaille actuellement à l’avionnage du nouveau moteur Rotax 915iS de 135 cv à injection, sur une cellule de Robin DR400.. L’événement de Vinon risque de bouleverser ce calendrier.

Gil Roy

A propos de Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

7 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

44ba6f300b222f91c0dd2e88216a401aQQQQQQQQQQQQQQQQQQQQQQ