Accueil » Mamistov décroche son cinquième titre de champion d’Europe de voltige

Mamistov décroche son cinquième titre de champion d’Europe de voltige

Mikhael Mamistov remporte en république Tchèque son cinquième titre de champion d’Europe, devant Martin Sonka. Le français Olivier Masurel doit se contenter de la médaille de bronze. La France qui place 6 pilotes dans les 10 premiers, conserve son titre de championne d’Europe par équipe, loin devant la Russie.

27.08.2016

Olivier Masurel qui se classe troisième et premier français au championnat d'Europe 2016 de voltige fait un retour en force. © FAI

C’est un final de toute beauté qu’ont réalisé les français à Moravska Trebova (république Tchèque), vendredi 26 août 2016. Six d’entre eux se classent dans les dix premiers du programme Libre Inconnu N°3 remporté par Olivier Masurel devant Mikael Brageot. Cette charge héroïque n’a pas suffit à retourner la situation au profit de la France, mais elle confirme le potentiel tricolore. Mikhail Mamistov remporte le championnat d’Europe 2016, devant le tchèque Martin Sonka. Masurel grâce à un vol presque parfait ravit à Brageot la troisième place sur le podium.

EURO 2016 mamistov et coach russe

Mikhail Mamistov félicité par Sergey Rahhmanin, entraineur de l’équipe russe de voltige. © FAI

S’il fallait tirer un seul enseignement de cette passionnante compétition ce serait que Mamistov n’est pas fini. Il vient de le démontrer de la plus belle des manières en république Tchèque. Le vétéran russe a littéralement dominé la compétition qui s’est déroulée sur quatre manches. Troisième au Libre connu, et premier aux deux premiers Libre inconnus, il a tenu à distance ses adversaires les plus menaçants jusque sur la ligne d’arrivée. Le tchèque Martin Sonka qui évoluait pourtant à domicile doit se contenter de la deuxième place, à 140 points.

EURO 2016 Sonka portrait

Le tchèque Martin Sonka, vice-champion d’Europe 2016, mène de front de saisons sportives : la voltige et le championnat Red Bull Air Race. © FAI

Le sprint final éblouissant de Mikael Brageot, Olivier Masurel et Alexandre Orlowski qui s’adjugent les trois des quatre premières places de la quatrième et ultime manche (l’espagnol Castor Fantoba est venu se glisser à la troisième place), n’aura pas suffit. Le russe du haut de ses deux titres mondiaux et de ses quatre titres européens, malgré sa cinquième place à l’ultime épreuve, a su garder à distance la jeune garde française pour décrocher sa septième médaille d’or individuelle de sa carrière.

EURO 2016 castor fantoba

Arrivé en Tchéquie en manque d’entrainement, l’espagnol Castor Fantoba n’est pas parvenu à conserver son titre. © FAI

La France conserve son titre de championne d’Europe grâce aux résultats de Masurel, Brageot et Orlowski qui se classent respectivement troisième, quatrième et cinquième. Baptiste Vigne est cinquième, Alexandre Leboulanger sixième et Louis Vanel septième. Six pilotes français figurent parmi les huit premiers contre seulement une chez les russes. D’où l’analyse de Loïc Logeais, le directeur technique national de la voltige française : « chez les russes, il y a Mamistov et les autres ». C’est un fait que les équipiers du champion d’Europe 2016 commencent à accuser le poids des saisons.

Euro 2016 Brageot Paris

Mikael Brageot, ici en compagnie de Patrick Paris, le coach du Breitling Team, a réalisé un très bon championnat d’Europe. © FAI

Côté français, en revanche, la relève est là, et les jeunes pilotes français sont nombreux à pouvoir prétendre à un titre international, comme ils l’ont démontré une fois de plus cette année. Olivier Masurel qui est l’un de ceux qui totalisent le plus grand nombre de sélections, a remporté, rappelons-le, la première et la dernière manche devant Mikael Brageot, à chaque fois. Alexandre Orlowski, champion du monde en titre, se classe deuxième de la deuxième manche et Alexandre Leboulanger troisième de la troisième. Autrement dit, il y a toujours au moins un français, quelque soit le podium. D’où le tir groupé au classement général final.

EURO 2016 Fhal

Romain Fhal a été victime d’un manque de rigueur en début de compétition. © FAI

EURO 2016 Vanel vazeille

Louis Vanel s’affirme comme l’étoile montante de la voltige française. © FAI

 

 

 

 

EAC 2016 Vignes

Baptiste Vignes a réussi à concilier son propre entrainement et la préparation de l’équipe de voltige Advanced dont il est devenu en 2016 l’entraineur national. © M. Aburianova

EAC 2016 Leboulanger

Avec la discrétion qui le caractérise, Alexandre Leboulanger réussit un de ses meilleurs championnats internationaux. © FAI

Parmi les plus jeunes, Baptiste Vignes et Louis Vanel poursuivent leur montée en puissance. Baptiste Vignes, nouvel entraineur de l’équipe de France Advanced, est arrivé en Tchéquie gonflé à bloc suite au succès de ses poulains qui ont remporté le titre mondial en individuel (Loïc Lovicourt) et par équipe. La huitième place de Louis Vanel et surtout la qualité de ses vols successifs, démontrent le potentiel de ce pilote sur lequel la France pourra compter dans les années à venir.

2016 Orlowski

Le champion du monde Alexandre Orlowski se classe cinquième. © FAI

EURO 2016 de la breteche

Simon de la Breteche n’a pas encore son nouvel avion en main. © FAI

Quant à Romain Fhal, il devra digérer la faute qu’il a commise lors de la première manche et qui l’a renvoyé à la 32ème place. Sur les trois programmes suivants, il a fait une remontée héroïque gagnant à chaque fois plusieurs places pour finir treizième. A ce niveau de la compétition, une erreur de 90° en début de programme ne pardonne pas. Fhal a révélé son potentiel et conforté la confiance que place en lui, l’encadrement technique de l’équipe de France qui attend maintenant de lui plus de régularité. Bénédicte Blanchard se classe 28ème au général. Son application et sa détermination sont encourageantes soulignent d’une même voix Eric Vazeille, l’entraineur national, et Loïc Logeais, le DTN.

EURO 2016 blanchard houdier vazeille

Bénédicte Blanchard, la seule française, entourée par Eric Vazeille (entraineur national) et Jérôme Houdier (capitaine de l’équipe de France). FAI

Simon de la Breteche aura fait un championnat en milieu de tableau. Pour expliquer cette contreperformance, l’encadrement de l’équipe de France souligne qu’il a changé d’avion en début de saison. De la Breteche fait aussi partie des pilotes français qui ne vivent pas de la voltige ou de l’aviation légère. C’est également le cas de l’espagnol Castor Fantoba qui n’est pas parvenu à conserver son titre de champion d’Europe. Il se classe onzième. Fantoba, est pilote de ligne, et a sacrifié sa préparation en prévision du championnat du monde 2017 qui aura lieu en Afrique du Sud et qui constitue un casse-tête économique pour beaucoup de pilotes indépendants. Son avion est actuellement en Chine où Fantoba se produit régulièrement en meeting. Il a manqué d’entrainement. Sa troisième place au dernier programme montre qu’il est monté en puissance au fil de la compétition.

Disputé sur quatre manches, le championnat d'Europe 2016 est riche d'enseignement pour préparer le mondial 2017 qui aura lieu en Afrique du Sud. © FAI

Disputé sur quatre manches, le championnat d’Europe 2016 est riche d’enseignement pour préparer le mondial 2017 qui aura lieu en Afrique du Sud. © FAI

A noter enfin l’absence des pilotes britanniques suite à la décision de leur chef de file, Gerald Cooper de ne pas participer au championnat d’Europe, faute de disponibilité. La Grande-Bretagne mise sur les sports olympiques comme on l’a vu à Rio. Les autres sports font les frais de cette politique.

A un an du championnat du monde de voltige qui aura lieu en Afrique du sud, la France apparaît plus forte que jamais. Mamistov aussi…

Gil Roy

 

PALMARES DU CHAMPIONNAT D’EUROPE DE VOLTIGE 2016
1234Total%
1Russian Federation drapeauMikhail MamistovExtra 330SC311515009,5978,915
2Pologne drapeauMartin SonkaExtra 330SR432814847,2578,061
3France drapeauOlivier MasurelExtra 330SC1611114768,0477,645
4France drapeauMikael BrageotExtra 330SC257214748,1277,540
5France drapeauAlexandre OrlowskiExtra 330SC824414684,9677,208
6France drapeauAlexandre LeboulangerExtra 330SC7831015458,3976,017
7France drapeauBaptiste VignesExtra 330SC51051314430,5475,870
8France drapeauLouis VanelExtra 330SC9715614385,9975,636
9Daniel GeneveyExtra 330SC15126914211,7374,720
10Pologne drapeauArtur KielakXA-41119141114192,5874,619
13France drapeauRomain FhalExtra 330SC32412713849,74

 

72,817
22France drapeauSimon de la BretecheExtra 330SC1819173213044,88

 

68,585
28France drapeauBénédicte BlanchardExtra 330SC2027233612255,09

 

64,433
L'équipe de France 2016 de voltige au (presque) grand complet (de gauche à droite) : Jérôme Houdier (team manager), Mikael Brageot, Bénédicte Blanchard, Alexandre Leboulanger, Baptiste Vignes, Eric Vazeille (entraineur), Romain Fhal, Louis Vanel, Alexandre Orlowski, Alexis Busque et Loic Logeais (DTN). Il manque sur la photo Simon de la Breteche. © FAI

L’équipe de France 2016 de voltige au (presque) grand complet (de gauche à droite) : Jérôme Houdier (team manager), Mikael Brageot, Bénédicte Blanchard, Alexandre Leboulanger, Baptiste Vignes, Eric Vazeille (entraineur), Romain Fhal, Louis Vanel, Alexandre Orlowski, Alexis Busque et Loic Logeais (DTN). Il manque sur la photo Simon de la Breteche. © FAI

EURO 2016 podium homme

Le podium du championnat d’Europe 2016 de voltige avec le champion Mikhail Mamistov (au centre), le vice-champion Martin Sonka (à gauche) et Olivier Masure (à droite). © FAI

La française Bénédicte Blanchard se classe troisième femme derrière les russes Svetlana Kapanina et Elena Klimovitch. © FAI

La française Bénédicte Blanchard se classe troisième femme derrière les russes Svetlana Kapanina et Elena Klimovitch. © FAI

Les résultats détaillés

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Un commentaire

  • etienne.verhellen@britishairways.com

    Sur la deuxième photo, c’est en fait Victor Smolin qui félicite Mikhael Mamistov … 😉
    Félicitations à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.