Accueil » Oshkosh 2019, tout en démesure, et au-delà !

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Oshkosh 2019, tout en démesure, et au-delà !

Le 50e rassemblement annuel de l'Experimental Aircraft Association sur l'aéroport de Wittman à Oshkosh dans le Wisconsin a rencontré un nouveau succès éclatant.

4.08.2019

Les avions de lutte anti-incendie étaient aussi en vedette comme ce CL-215 appartenant à Viking et immortalisé pendant un show nocturne. © Damien Defever

Le « Fly In » a encore rassemblé plus de 10.000 avions. L’aérodrome de Wittman a d’ailleurs enregistré 16.807 mouvements durant les 11 jours de l’évènement, c’est à dire la bagatelle de 1.528 par jour, ou 127 atterrissages ou décollages chaque heure pendant la journée.

On comptait parmi eux 1.057 appareils de construction amateur – c’est l’objet de l’EAA – 939 appareils d’avant-guerre « Vintage », 188 ultra-légers, 62 avions de voltige, 105 hydravions ou amphibies. Et 400 Warbirds ! Où est-il possible dans le monde de voir évoluer au même endroit un B-29, un Mosquito, un Fairey Firefly, un XP-82 et rien moins que 26  P-51 Mustang de toutes les versions ?

Un Twin Mustang a volé… et ce n’était pas prévu !

L’Air Force a aussi délégué ses présentateurs F-22, F-35A et A-10. La Navy était présente, entre-autres, avec des T-45, des EA-18 Growler et un F-35C.

F-35 A Lightning II : la foudre va frapper dans les « airshows ».

Au total, 642.000 visiteurs venant d’au moins 93 pays ont été encadrés par 5.500 bénévoles qui ont assuré 250.000 heures de travail.

Les appareils de l’EAA ont assuré nombre de baptêmes de l’air : 3.051 passagers pour le Ford Trimotor, 3.173 pour les Bell 47 et 669 pour le B-17 Aluminium Overcast.

2,8 millions $ ont été levés au cours de l’annual event pour financer l’ensemble des actions de promotion de l’aviation menées par l’EAA.

A noter que les riverains et les habitants d’Oshkosh pouvaient bénéficier d’une entrée gratuite pour une journée afin de les récompenser de leur soutien à l’évènement. 8.700 d’entre eux sont donc venus au moins une journée voir les avions… soit 13% de la population de la ville ! En 2017, les retombées financières de l’évènement avaient été estimées à 170 millions $ pour les villes environnantes.

Démesure, quelqu’un a parlé de démesure ?

Frédéric Marsaly

 

 

A propos de Frédéric Marsaly

chez Aerobuzz.fr
Frédéric Marsaly, passionné par l'aviation et son histoire, a collaboré à de nombreux média, presse écrite, en ligne et même télévision. Il a également publié une douzaine d'ouvrages portant autant sur l'aviation militaire que civile. Frédéric Marsaly est aussi le cofondateur et le rédacteur en chef-adjoint du site L'Aérobibliothèque.

5 commentaires

  • Pierre H

    Bonjour,
    J’y ai passé la semaine entière ! Extraordinaire !
    Mais… en classant ce WE mes photos, j’ai été pris d’un doute : 10 000 Avions ? Ca me semblait beaucoup, après avoir sillonné de long en large le site toute la semaine.
    Me basant sur mes photos personnelles prises depuis le survol du site en B-17, plus d’autres disponibles sur Inernet, je me suis mis à les compter, en découpant le terrain en 16 zones différentes pour faciliter le décompte.
    Cela correspond, certes, à compter les avions présents à un instant ‘T’. Mais la plupart ne bougent visiblement pas de la semaine. J’obtiens le nombre de 1800 avions. Je me donne une marge d’erreur de 20% sur la partie analysée, pour cause de manque de netteté sur certaines parties de photos comprenant les petits avions. pas toujours nettes, avec un risque d’oubli ou de comptage en double.
    Non prise en compte par manque de photos assez nettes, toute la partie des exposants professionnels organisé en stands, avec des ULM, petits autogyres, … non quantifiable. Mais bon, quelques centaines au maximum. On est loin du compte.
    Quelqu’un d’autre a eu la même idée saugrenue ?

  • Adrien

    Le genre de rassemblement aérien qu’on aimerait voir en France… Pourtant c’est pas la place, les terrains d’aviations, l’argent, les passionnés et bénévoles possible, qui manquent ! Mais comme d’habitude, en France, chacun fait son train train et veut sa part de « gloire » et peu, très peu, décide de se réunir au même endroit au même moment, pour offrir un show digne de ce nom, digne d’une forme d’Union européenne de l’aviation et de la démonstration en vol.

    • stanloc

      Il faut arrêter de comparer la France aux Etats Unis. Ce qui est envisageable avec 360 millions d’habitants ne l’est plus avec 65 millions et je ne parle pas des surfaces des pays ni de leur PIB respectif. Il y a environ 200 000 pilotes aux USA pour 30-40 000 en France ETC.

  • Hugues CHOMEAUX
    Hugues CHOMEAUX

    Je n’en ai compté que 20 ou 30 en même temps, mais c’est déjà impressionnant, et j’ai peut-être mal vu ou mal compté.
    Et je rejoins ton commentaire, c’est fascinant, géant et aussi assez fatiguant !
    L’an prochain je vais acheter un petit fauteuil pliant, ça s’impose !
    Et quelle organisation, peu de queues, des places de parking proches, moins d’attentes que pour le Bourget ou La Ferté Allais !

  • Kuzniewski

    J’y étais… C’est vraiment fascinant!
    On est toujours la tête en l’air, il y a toujours un « truc » qui vole, quelque soit le moment de journée… un après midi, il devait y avoir entre 40 et 50 avions en l’air en même temps, P51, T6, T28, C47…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.