Accueil » Aviation Générale » Premier vol de l’hybride électrique Eco Caravan d’Ampaire

Premier vol de l’hybride électrique Eco Caravan d’Ampaire

Un bloc de batteries rechargeables en vol est logé sous le fuselage afin de préserver la capacité du Grand Caravan que ce soit pour le transport de passagers ou l’emport de fret. © Ampaire

L'Eco Caravan d'Ampaire a effectué son premier vol le 18 novembre 2022, à Camarillo (Californie). L’avion de neuf places est propulsé par un système hybride-électrique entièrement intégré. Ampaire qui défend son choix de l’hybridation vise la certification en 2024.

Le premier vol de l’avion hybride électrique Eco Caravan a duré 33 minutes. Il a porté sur les vérifications initiales du système de propulsion. Avec le pilote d’essai Elliot Seguin aux commandes, l’avion a décollé de l’aéroport de Camarillo, au nord de Los Angeles, à 7 h 49, heure du Pacifique. Il est monté à 3.500 pieds à pleine puissance, en combinant la puissance du moteur à combustion et celle du moteur électrique. Le pilote est ensuite passé en mode croisière, réduisant la charge sur les deux sources d’énergie.

Il a évolué environ pendant 20 minutes au cours desquelles il a testé différents réglages de puissance tout en surveillant les températures et autres paramètres avant d’effectuer une descente et une approche finale vers Camarillo à faible puissance. « Le système de propulsion de l’Eco Caravan a fonctionné comme prévu« , a déclaré Elliot Seguin. « Il était doux et silencieux. Toutes les lectures de température et de puissance de sortie étaient normales.« 

Ampaire vise pour l’Eco Caravan une réduction de la consommation de carburant jusqu’à 70 %. Les émissions sont quasi nulles avec du carburant aviation durable. © Ampaire

L’avion hybride-électrique (un moteur thermique associé à un moteur électrique) conserve l’autonomie et la capacité d’emport du Grand Caravan, et peut en fait voler plus loin que le Grand Caravan avec huit passagers. Ampaire annonce une autonomie maximale supérieure à 1.000 miles.

L’Eco Caravan peut recharger ses batteries en vol ou dans des stations de recharge au sol. Comme l’infrastructure de recharge sera limitée pendant quelques années, la capacité de fonctionner indépendamment de la recharge au sol est essentielle pour préserver le plein potentiel de l’Eco Caravan, insiste le constructeur.

« L’autonomie et la capacité d’emport de l’Eco Caravan contrastent fortement avec les conceptions tout-électrique, hydrogène-électrique et même hybride-électrique proposées. »

Ampaire

 » L’aviation est l’industrie la plus difficile à décarboniser « , a déclaré Kevin Noertker, PDG d’Ampaire. « Les avions entièrement électriques ont une autonomie limitée en raison du poids et de la capacité énergétique de la génération actuelle des batteries. En revanche, les avions hybrides peuvent préserver l’autonomie et l’utilité des avions actuels. C’est pourquoi nous nous concentrons sur la propulsion hybride-électrique pour une série d’avions régionaux de plus en plus performants. C’est un moyen pour le secteur aérien de se décarboniser plus rapidement et de bénéficier également de coûts d’exploitation plus faibles. « 

Ce premier vol de l’Eco Caravan intervient dans le sillage d’une récente série d’annonces de partenariats noués par Ampaire, et portant notamment sur le support client et sur une solution de financement proposée aux opérateurs. En octobre, c’est, en effet, avec Air France Industries KLM Engineering and Maintenance (AFI KLM E&M) que le constructeur a signé un accord portant sur une gamme de services de maintenance et d’activités de soutien à l’échelle mondiale. En octobre également, Ampaire a reçu une commande de Monte, un investisseur spécialisé dans les technologies d’aviation régionale durable, pour un maximum de 50 Eco Caravan.

Elliot Seguin, le pilote d’essais du premier vol de l’Eco Ampaire et Kevin Noertker, CEO d’Ampaire. © Ampaire

« Aussi fiers que nous soyons de l’Eco Caravan, nous considérons qu’il s’agit d’une première étape vers des systèmes de propulsion hybrides-électriques plus grands et, à terme, des systèmes à émission zéro, à mesure que la technologie de stockage de l’énergie progresse« , a déclaré Kevin Noertker. Ampaire assure que l’Eco Caravan réduit la consommation de carburant et les émissions jusqu’à 70 %. Les émissions seront quasiment nulles lorsqu’il sera possible d’utiliser du carburant aviation durable. « Le coût d’exploitation est réduit de 25 à 40 % selon la structure des routes aériennes. Le coût par siège-mile disponible est proche de celui de la voiture. »

Premier sur le marché, Ampaire travaille déjà avec la FAA pour certifier l’Eco Caravan en 2024 dans le cadre d’un certificat de type supplémentaire (STC). L’approche d’Ampaire diffère des autres porteurs de projets en ce qu’elle ne nécessite pas un programme complet de certification de l’avion.

« Le lancement de l’aviation hybride-électrique n’est pas une tâche simple, mais nous l’avons facilitée en équipant un avion déjà certifié« , a déclaré Kevin Noertker. « Nous allons arriver plus rapidement sur le marché et permettre aux compagnies aériennes du monde entier de commencer à acquérir une expérience opérationnelle avec ce nouveau type de propulsion. Et nous travaillerons avec elles sur les modèles suivants pour répondre aux exigences de leur réseau.« 

Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable est reconnue. Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.