Accueil » Premier vol d’un moteur Rotax alimenté par du carburant synthétique

Premier vol d’un moteur Rotax alimenté par du carburant synthétique

Le vol a eu lieu le 2 novembre 2021 sur l'aérodrome de Costwold, dans le Gloucestershire. © Rotax

La Royal Air Force (RAF) britannique a récemment annoncé qu’elle avait réalisé (2 novembre 2021)  le premier vol au monde utilisant un carburant 100 % synthétique. L’ULM utilisé est un Comco Ikarus C42 propulsé par un moteur Rotax. Le carburant synthétique a été fourni par Zero Petroleum.

« Le carburant synthétique a été fabriquée dans l’archipel des Orcades (Ecosse), en extrayant l’hydrogène de l’eau et le carbone du dioxyde de carbone atmosphérique, et en combinant ces éléments à l’aide de l’énergie éolienne, des marées et des vagues générées localement« , explique Zero Petroleum. « Ce procédé peut également être utilisé pour créer une gamme de carburants « drop-in », qui remplacent les carburants d’aviation d’origine fossile et ne nécessitent aucune modification du moteur. » Paddy Lowe, directeur de l’exploitation de Zero...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Un commentaire

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(1270) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Hâte d’en savoir un peu plus sur ce carburant prometteur, et d’avoir des perspectives plus précises sur les prochaines phases d’industrialisation de ce procédé innovant.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(1270) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.