Accueil » Que devient le programme Turbo Skylane JT-A de Cessna ?

Que devient le programme Turbo Skylane JT-A de Cessna ?

Annoncé à Oshkosh en 2012, le Cessna 182 équipé d'un moteur diesel SMA devait être certifié au deuxième semestre 2013. Depuis l'incident moteur qui, lors d'un essai en vol en août 2013, a contraint le pilote a effectuer un atterrissage forcé en plein champ, le constructeur ne communique plus sur ce programme qu'il annonçait être en passe de révolutionner l'aviation générale.

14.01.2014

Cessna avait fait sensation en annonçant en 2012 à Oshkosh qu’il proposerait une version de son célèbre 182 avec un moteur diesel en première monte. Et pas n’importe quel moteur : celui du français SMA, filiale de Safran. Dans la foulée Cessna a passé une commande ferme de 40 moteurs SR305-230E-C1 à SMA pour équiper le C182NXT qui deviendra par la suite le Turbo Skylane JT-A.

Avec le moteur SMA, Cessna fait le pari du diesel, à tel point que le constructeur arrête la production de la version AVGAS du 182. Qui plus est, la maintenance des moteurs SMA sera assurée par… Lycoming qui équipait jusque-là les C182, le Skyhawk et le Turbo Stationair parmi les 5 avions à piston produits par Cessna. D’ici à imaginer que SMA pourrait équiper en diesel toute la gamme des monomoteurs à pistons de Cessna il n’y a qu’un pas. Un pas que le motoriste esquisse en présentant son SR406 sur le salon de Friedrichshafen en avril 2013, un moteur de 6 cylindres dérivé de son moteur diesel qui pourrait très bien équiper le Stationair.

Mais, alors que l’on attendait une certification conjointe de la FAA et de l’EASA en octobre 2012 et une première livraison en mars 2013, le programme du Turbo Skylane JT-A prend du retard. A Friedrichshafen en 2013, SMA espère une première livraison à Oshkosh en juillet de la même année. Mais, en août 2013, lors d’un vol de certification, l’avion subit une avarie moteur et doit atterrir d’urgence. Depuis, Cessna entretien le silence radio, laissant planer le doute sur le calendrier de son programme.

Le Turbo Skylane JT-A tenait ses promesses jusqu’à cet incident. Mêmes performances que le Lycoming au décollage pour seulement 5 kg de plus et 227 chevaux, ses performances sont meilleures en croisière avec une consommation inférieure d’un tiers et l’altitude maximale est portée à 20 000 ft. Tout se passe de manière optimale durant près de 200 heures de vol cumulées, jusqu’à ce jour d’août 2013 où le pilote d’essai est contraint de poser l’avion en plein champ, suite à un problème moteur. Il déclare à l’ATC que le moteur s’est arrêté, puis atterrit sans dommage et sort indemne de cet incident.

Depuis cet événement, près de 6 mois après l’incident, Cessna n’a pas communiqué sur la suite du processus de certification. Le moteur ne semble pourtant pas remis en cause par l’avionneur, qui n’a pour autant pas souhaité faire de commentaire ni répondre à nos questions.

Fabrice Morlon

A propos de Fabrice Morlon

chez Aerobuzz.fr
Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé l'agence de communication Airia en 2013. Pilote privé, il a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Fabrice Morlon a, principalement, en charge l’aviation légère, l’avionique et les équipements.

10 commentaires

  • BAUMGARTNER

    Que devient le programme Turbo Skylane JT-A de Cessna ?
    Attention, bientôt les gros monos et certains bi pourront
    être dotés du futur GRAFLIGHT V-8 diesel 350 hp.
    TBO 3000 h -certif attendue 2016.
    A suivre!
    Cordialemet

  • guitard

    Que devient le programme Turbo Skylane JT-A de Cessna ?
    Bonjour
    Toute considération technique a part, ne peut-on pas faire un parallele avec le skycatcher qui devait voler avec un moteur rotax -au gros defaut de ne pas étre issu des USA?

    • rouletabille

      Que devient le programme Turbo Skylane JT-A de Cessna ?
      navré, si le proto du skycatcher avait un moteur rotax, Cessna était très vite passé au moteur telédyne 0-240 de 125 cv le même groupe étant propriétaire de Textron ( télédyne ) et de Cessna…pas question de monter autre chose.
      une fois analysé les accidents, peut être reverra t- on le skycatcher, si toutefois ils arrivent à maitriser les coûts.

  • rouletabille

    Que devient le programme Turbo Skylane JT-A de Cessna ?
    pour information, un nouveau carburant éthanol va être fabriqué courant 2014 dans une usine près de Reims ( c’est un brevet de global bioenergies ) qui n’a plus les inconvenients du précédent, il a un indice energétique equivalent au super auto, admet un taux de compression très supérieur, et n’a pas d’ action corrosive sur les divers éléments des moteurs et les péréphériques
    une autre usine verra le jour en Allemagne courant 2015, car c’est un constructeur automobile allemand qui finance ! en France, on a des idées, mais plus d’ argent.
    bien entendu, c’est TRES bon pour l’ environnement.
    on peut se poser la question si les diesel, TRES nocifs pour nos poumons ( comme le tabac ) ont encore leur raison d’ être…sauf pour les camions qui on un meilleur rendement, et sont équipés ( pas les avions ) pour traiter les gaz d’ échappement.
    à chacun de réfléchir !

  • CHABASSIER Marc

    Que devient le programme Turbo Skylane JT-A de Cessna ?
    Pour être propriétaire d’un Cessna 182 SMA depuis 2006, machine en panne et clouée au sol depuis Septembre 2012 et en procès avec SMA, je ne dirai qu’une chose:
    l’illusion SMA est la:
    performance et économie de carburant MAIS un manque total de fiabilité d’où un cout d’exploitation anormalement élevé … sans commentaire. Pour nous, très mauvais choix

  • rouletabille

    Que devient le programme Turbo Skylane JT-A de Cessna ?
    toujours l’ arlésienne !
    lorsque les propriétaires d’avions diesel de tous poils, font les comptes, on s’ aperçoit que l’ économie tout relative sur le carburant ne compense pas le coût supplémentaire à l’ achat, le poids supplémentaire, et l’ entretien qui est sans comparaison avec un moteur bien connu fonctionnant à la 100 LL

    La vraie solution consisterait à utiliser des moteurs essence de dernière génération automobile dont la fiabilité est reconnue depuis longtemps
    Et que nos pétroliers fournissent de la 100 LL ou un équivalent à un prix normal, les histoires pour un prix surfait ne reposent sur rien
    Audi et une société française dont l’ usine sera à Reims et prochainement opérationnelle sera en mesure de fournir un carburant de haute qualité…à un prix automobile.
    Seul problème très regretable, tatol a la main mise sur plus de 85% des aerodromes, peut être aura t-il la courtoisie de passer la main…ou de revoir ses prix !

  • MOTTELER

    Que devient le programme Turbo Skylane JT-A de Cessna ?
    Etant propriétaire d’ un tout premier DA40 TDI neuf en 2003, j’ ai moi-même à l’ époque  » essuyé les plâtres  » du moteur THIELERT qui avait été changé après les premières 40 heures de vol pour le remplacer par un moteur  » plus ancien « , mais qui avait été modifié & vérifié à l’ usine DIAMOND AUTRICHE. Cette opération avait duré un peu plus de deux mois, sans aucune compensation de la part de DIAMOND !!
    Je venais de faire confiance au constructeur par l’ acquisition d’une machine neuve, ça surprends & inquiète également.
    Par contre, je dois dire que après une utilisation a titre privé & pendant une période de 6 années, je n’ ai jamais eu de souci majeur sur ce moteur.
    Certes, la consommation était faible, 18 à 20 Litre/heure
    à 120 knts, mais le coût de l’ entretien était hors de prix.
    De ce fait, je vole sur un C182T très récent et je suis bien-sûre avec attention l’ évolution du moteur SMA sur le 182, car il faut bien dire que les moteurs à piston fonctionnant au JET A1 sont je pense l’ avenir de notre aviation de loisirs du fait de la faible consommation.
    J’ espère d’ ailleurs a ce titre que CESSNA & SMA trouverons la solution et je leur souhaite une réussite de ce programme d’ avenir.
    Sinon y aurait-il une solution MISTRAL Engines ??
    Bons vols à tous.
    JCM

  • Gabriel

    Que devient le programme Turbo Skylane JT-A de Cessna ?
    Le modele reste dans le catalogue du constructeur et les dealers acceptent des commandes. Certes, il y a du retard dans la certification et les livraisons. N’impeche qui est inquiétant ce silence sur cet arret moteur en plein vol de certification. Ni Cessna ni SMA donnent la moindre explication sur cet arret moteur. A ecarter le montage d’une version Continental, SMA a un accord avec Lycoming qui est TEXTRON donc aussi proprietaire de Cessna.

  • JMB

    Que devient le programme Turbo Skylane JT-A de Cessna ?
    « Les américains n’ont pas encore franchi le cap du diesel chez eux, culturellement parlant… »
    En effet, mais surtout dans l’automobile; en aviation, les couts comparés de la 100LL et du Jet A1 vont être de puissants motivants.

  • michel

    Que devient le programme Turbo Skylane JT-A de Cessna ?
    on pourrait penser que Continental, après avoir racheter la licence SMA, et en avoir modernisé la base au point de ressembler au Gen.2 SMA (d’ou certaines frictions entre eux et SMA parait-il) ne vienne troubler le jeu avec un produit identique, et surtout, « made in USA », plus vendeur chez eux….
    Les américains n’ont pas encore franchi le cap du diesel chez eux, culturellement parlant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.