Accueil » Siemens fait voler un Extra 330LE à moteur électrique

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Siemens fait voler un Extra 330LE à moteur électrique

Le 4 juillet 2016, Siemens a fait voler pour la première fois en public son Extra 330LE équipé d’un moteur électrique de 260 kW. L’avion de voltige a décollé à une masse de près de 1.000 kg.

5.07.2016

Walter Extra aux commandes de l'Extra 330LE et Frank Anton, directeur du département eAircraft de Siemens, lui-même voltigeur

Comme l’avait annoncé au salon de Friedrichshafen, fin avril 2016, Frank Anton, le directeur du département avion électrique du centre de recherche de Siemens, l’avion de voltige Extra 330LE propulsé par un moteur électrique a volé en début d’été. Son premier vol a eu lieu le 24 juin 2016, sur l’aérodrome de Hünxe, dans le nord de l’Allemagne. Il a duré une dizaine de minutes.

L'Extra 330LE est un banc d'essais volant capable de soumettre la motorisation électrique à de forts facteurs de charge

L’Extra 330LE est un banc d’essais volant capable de soumettre la motorisation électrique à de forts facteurs de charge

Jusqu’à la présentation publique du 4 juillet sur l’aéroport Schwarze Heide, près de Dinslaken (Allemagne), l’appareil a enchainé plusieurs vols d’essais. Il est équipé d’un moteur électrique SP260D, pesant 50 kg, développé par Siemens en collaboration avec le constructeur aéronautique allemand Grob. L’impressionnante série de batteries qui l’alimente ont été fournies par le constructeur slovène Pipistrel. Il s’agit de deux packs de comprenant chacun 14 modules Li-Ion de 18,6 kWh et pesant au total environ 300 kg. La masse au décollage de l’avion électrique est légèrement supérieure à celle de l’avion à moteur à essence.

L'Extra 330LE à moteur électrique Siemens possède une masse maximale au décollage voisine de 1.000 kg

L’Extra 330LE à moteur électrique Siemens possède une masse maximale au décollage voisine de 1.000 kg

L’électrification du plus performant avion de voltige du moment s’inscrit dans un partenariat mis en place, en avril 2016, par Siemens et Airbus, dans le but de déboucher, à l’horizon 2030 sur un premier avion de transport régional à propulsion hybride capable de transporter 100 passagers sur 1.000 km. La puissance électrique visée est de 10 Mega Watts.

L'Extra 330LE est équipé d'un moteur électrique pesant 50 kg et d'une hélice tripale MT-Propeller

L’Extra 330LE est équipé d’un moteur électrique pesant 50 kg et d’une hélice tripale MT-Propeller

Le moteur électrique SP260D de 260 kW et ses batteries (300 kg) qui propulsent l'Extra 330LE de Siemens

Le moteur électrique SP260D de 260 kW et ses batteries (300 kg) qui propulsent l’Extra 330LE de Siemens

L’intérêt de l’Extra 330 est sa masse maximale au décollage qui avoisine les 1.000 kg d’où une charge utile conséquente susceptible qui offre la possibilité de tester des moteurs puissants et les batteries qui lui sont associées. Un cadre tubulaire a été implanté en avant de la cloison pare-feu pour faciliter les montages expérimentaux. La cellule étant certifiée pour résister à des facteurs de charges élevés (+/- 10g), l’Extra 330LE va permettre également de pousser les tests des différents composants de la motorisation électrique.

Philippe Chetail

A propos de Philippe Chetail

chez Aerobuzz.fr
Président d’Airshow, spécialiste de l’organisation de manifestations aériennes, Philippe Chetail a organisé plus de 230 meetings aériens depuis 1973. Egalement co fondateur de France Spectacle Aérien, il est l’un des meilleurs connaisseurs européens de tous ceux qui gravitent autour des spectacles aériens. Il a rejoint Aerobuzz en juillet 2011. Philippe Chetail couvre, en particulier, l’aviation de collection et les évènements aéronautiques.

11 commentaires

  • TD

    Bonjour, je suis nul en calcul, mais combien de kilos de batteries faut-il pour propulser un Airbus A 320 pendant 4 heures a 8000 mètres d’altiTude ?

  • fred

    belle machine et un moteur de taille ridicule (40 x 40 cm et 15 cm de profondeur)
    deux rac de modules (un à la place du moteur thermique) et un en place avant.

    l’idée sur du l’aviation d’affaire est semble t’il d’utiliser un APU pour fournir le coutant et des batteries en tampon.

  • ratel

    Siemens fait voler un Extra 330LE à moteur électrique
    d’accord pour la recherche de l’extra 330 L E, mais pour l’autonomie en vol !!!!!! il va falloir attendre un peu!!!!! surtout en voltige aérienne!!!!! il faut être très humble sur le sujet. nous sommes en phase de recherche!!!!!

  • philouze44

    Siemens fait voler un Extra 330LE à moteur électrique
    je suis surpris du poids très important des batteries, 300 kg pour 18,6 kWh, contre 290 pour 27 ( 22 utiles pour préserver le cyclage) d’une Zoé , techno 2012 et déjà pas la plus performante à l’époque en densité énergétique.
    Avec une batterie de Tesla, à 330 kg de cellules pour 85kWh, cette même batterie de 18.6 kWh pèserait 72 kg hors accastillage et refroidissement. Avec des batteries au format 18650 disponibles sur étagère, pas un matériel de science-fiction.

    • vincent

      Siemens fait voler un Extra 330LE à moteur électrique
      Une vidéo (YouTube) d’un représentant de siemens semble indiquer qu’il s’agit pour eux d’une plateforme de tests.
      Ainsi ,ils vont tester le moteur électrique « a ses limites » et ce avec plusieurs configurations de batteries.
      Je suppose qu’il s’agit ici d’une configuration ou l’autonomie maximale n’est pas recherchée, mais qui offre une capacité de puissance délivrée plus importante (test moteur)

  • SPLS

    Siemens fait voler un Extra 330LE à moteur électrique
    Une question aux génies elec qui lisent ce blog : 14 modules de 18,6 kWh pour 300 kg cela fait 868 Wh par kg. Cela ne fait pas un peu beaucoup pour des batteries li-ion ? Notons aussi que 300 kg (voire 270kg pour un Nynja) c’est la masse d’un ULM biplace de 100cv avec parachute…

    • philouze44

      Siemens fait voler un Extra 330LE à moteur électrique
      Tu as visiblement fait une grosse erreur de calcul.
      C’est précisément tout le contraire (mon précédent post sur le sujet n’a pas été publié)
      on est plus sur 62 Wh/kg ce qui est largement moins bon que les batteries actuellement disponible sur étagère, comme celles de la Tesla, mais même sans aller jusque là, celles d’une « bête » Zoé..

    • SPLS

      Siemens fait voler un Extra 330LE à moteur électrique
      J’ai lu trop rapidement ! Il y a en effet deux packs donc 28 modules, mais je maintiens ma question aux spécialistes des batteries embarquées !

  • Moltobaleze
    Moltobaleze

    Siemens fait voler un Extra 330LE à moteur électrique
    Un superbe projet et un pas de plus vers une aviation « plus » électrique.
    .
    Une question à Philippe Chetail : êtes-vous certain que l’énergie embarquée repose sur 2 packs de 14 modules de 18,6 kwh (chacuns …) ?
    Sur les photos, nous voyons 8 modules, il y en a probablement plus … mais 28 modules au total , le chiffre semble élevé vu la taille des modules visibles.
    Quand à l’énergie totale embarquée : 18,6 kwh semble peu pour 300 kg mais 28 fois 18,6 kwh semble vraiment beaucoup … pour le besoin (alimenter pendant quelques dizaines de minutes un moteur de 260 kw) et pour la masse annoncée.
    Comment pouvez-vous nous donner plus de détails ?

    • a.moutet@free.fr

      Siemens fait voler un Extra 330LE à moteur électrique
      8 modules visibles plus 6 en dessous et le système électronique qui va avec le pack juste derrière le moteur et un autre pack visible sous la verrière devant le tableau de bord.
      Quand a l’énergie embarquée je dirais deux packs de 18,6 Kwh soit 37,2 Kwh ….

  • Alain

    Siemens fait voler un Extra 330LE à moteur électrique
    On serait curieux d’entendre son bruit…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.