Accueil » Sonaca Aircraft arrête la production du Sonaca 200

Sonaca Aircraft arrête la production du Sonaca 200

Malgré les ambitions de Sonaca Aircraft de développer sa gamme de biplaces, la maison mère a décidé d'arrêter la production du Sonaca 200. © Fabrice Morlon / Aerobuzz.fr

C'est un coup de tonnerre dans le milieu de l'aviation générale européenne. Le groupe belge Sonaca a décidé de ne plus financer les activités déficitaires de sa filiale Sonaca Aircraft. L'avionneur cesse donc la production du Sonaca 200. Seules les activités des services après-ventes demeurent.

L’unique constructeur belge d’avions légers cesse son activité de production. Le conseil d’administration du groupe Sonaca s’est réuni le 23 mai 2022. Face à « l’impact prolongé de la crise du Covid » et parce que la production du Sonaca 200 est déficitaire, le groupe, maison mère de Sonaca Aircraft, a décidé l’arrêt de la production du biplace.

Si Sonaca Aircraft cesse de produire le Sonaca 200, l’avionneur conserve toutefois un financement de la part...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

2 commentaires

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par Christian LECLERC

    C’est bien dommage. D’abord parce que cet appareil présente beaucoup d’atouts, et aussi parce que cette décision intervient au moment même où les ventes d’avions légers semblent reprendre des couleurs.
    Sans doute pas facile à vendre parce qu’un peu cher sur son segment, l’appareil a connu récemment un crash qui lui a certainement porté tort. Mais il semble tout de même que le groupe Sonaca (4000 salariés) n’a pas tenté grand chose pour sauver l’aventure.

    Répondre
  • Une pensée pour ceux qui viennent d’acheter cette machine au son d’une communication offensive (grand diseux), et qui sont lâchés au milieu du gué par le constructeur (petit faiseux). A qui accorder sa confiance aujourd’hui ? Bien triste.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.