Accueil » Tassement des ventes de turbopropulseurs Daher en 2019

Tassement des ventes de turbopropulseurs Daher en 2019

2020 sera l'année de l'intégration du constructeur américain Quest Aircraft dans le groupe Daher. © Daher

Daher enregistre les ventes de 68 avions à turbopropulseurs TBM 910/940 et Kodiak 100 II en 2019, soit au total 5 de moins qu’en 2018 tous modèles confondus.

Suite au rachat du constructeur américain Quest Aircraft au cours de l’année 2019, Daher présente pour la première fois des résultats commerciaux globaux pour sa famille de turbopropulseurs élargie. Les 68 ventes enregistrées par le groupe français se répartissent entre 48 TBM dans les versions TBM 910 et TBM 940, et 20 Kodiak 100 série II. En 2018, Daher avait livré 50 TBM et Quest, 23 Kodiak.

Les livraisons d’avions utilitaires Kodiak ont ​​été principalement effectuées en Amérique du Nord...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

6 commentaires

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • ils sont juste en train de faire du buzz en prévision d’un plan social… des retombées presse sur des difficultés commerciales, ça aide à faire passer le message aux syndicats…

    Répondre
    • Jene suis pas certain, à la vue de la diversité des productions de Daher, que la baisse des livraisons de quelques unités ait un tel impact sur les équipes…
      Ma réflexion à 2 balles, accoudé sur le zinc du bar du commerce.

      Répondre
      • le site de Tarbes perd des millions chaque année, en vendant moins d’avions, cela va creuser les pertes. A 4 millions d’euros par avion, quelques unités commencent à compter ! Les programmes sur lesquels travail le groupe daher par ailleurs sont soit en perte de vitesse, soit sans grande valeur ajoutée car les workpackages ne sont pas très compliqué à produire (que des pièces inertes). Ils devraient faire du ménage…Le zinc…c’est là que l’on est le mieux!

        Répondre
  • Le risque zéro n’existe pas.

    Répondre
  • En attendant un TBM950 ? avec Autolanding comme le CirrusJet, le M600 puisque ces avions partagent la même plateforme G3000..
    On l’espère pour la sécurité et les clients..

    Répondre
    • Contrairement à ce que laissent croire les vidéos promotionnelles, l’Autoland n’est pas encore certifié (et encore moins en service) sur les SF50 et M 600.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.