Accueil » Une remise à niveau réussie du DR400

Une remise à niveau réussie du DR400

New Robin Aircraft présente à Aero 2014 (Friedrichshafen, 9-12 avril) le DR401, un DR400 qui bénéficie d’une nouvelle cabine plus confortable mais aussi plus spacieuse.

9.04.2014

Vue de l’extérieur, la différence ne saute pas aux yeux. Mais, c’est assis à bord, que le changement devient évident. « Nous avons gardé ce qui était le meilleur et nous avons changé le reste », résume Guy Pellissier de New Robin Aircraft. Le constructeur de Darois a effectivement corrigé de nombreux points pour améliorer le plaisir du pilote et son confort.

En devenant le DR401, le DR400 reçoit une nouvelle verrière qui vient se plaquer sur un arceau plus large de 10 cm, d’où un gain d’autant en largeur au niveau des épaules. Au passage, cette nouvelle verrière galbée (qui ne change pas la silhouette de l’avion), offre une meilleure visibilité vers l’avant, aussi bien pour les pilotes que pour les passagers assis à l’arrière.

L’emblématique commande de volets, située historiquement entre les deux sièges avant a disparu, ainsi que le trim. Les volets deviennent électriques et sont commandés par un sélecteur placé sur le tableau de bord. Quant à la commande de trim (électrique aussi) est sur le manche, dont l’ergonomie a été redessinée.

Sur le stand de New Robin Aircraft, à Aero 2014 où sont présentés deux DR401, les visiteurs jouent au jeu des différences. Nouvelle poignée de verrière, nouvelle commande de réglage des sièges avant, poignée pour entrer et sortir de la cabine, … Mises bout à bout, toutes ces améliorations, plus ou moins significatives, vont rendre la vie des pilotes et leurs passagers plus agréable.

A noter que le constructeur n’a pas profité de cette remise à niveau pour revoir ses tarifs. Les prix catalogue restent inchangés, affirme Guy Pellissier. Le DR401/120cv de base (hors option) est proposé à 160.000 € HT. Le modèle haut de gamme, équipé IFR, atteint 300.000 € HT.

Les deux modèles exposés à Friedrichshafen sont équipés du moteur diesel Centurion de 155 ch. Bien évidemment, le DR401 existe aussi, en version essence, avec le moteur Lycoming, de 120 à 200 ch. A noter, à ce propos, que les moteurs Lycoming sont désormais autorisés à fonctionner au MoGas, autrement dit à l’essence sans plomb 98. Le coût du retrofit est compris entre 5 et 10.000 € HT.

Le DR401 de New Robin Aircraft est une des bonnes nouvelles de cette édition 2014 d’Aero qui s’est ouverte, ce matin à Friedrichshafen, sous le soleil.

Gil Roy

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

18 commentaires

  • tout frais

    Une remise à niveau réussie du DR400
    L ‘avenir ( ? ) passe peut être par une extension des ventes en proposant un KIT plus ou moins avancé, mais compétitif en prix, la finition coûte cher, c’est de la M.O.
    ce qu’il faut, c’est solutionner le problème du KIT de base, pourquoi ne pas voir chez les voisins d e Bar sur Seine ou un un peu plus loin à coté de Strasbourg,et pour faire plaisir à un certain ministre, toujours en France !
    ils ont des solutions économiques, tout en utiliant le carbone.
    Un DR 501, plus ou moins modifié, en KIT , cela serait très bien,je suis certain que des clus seraient intéréssés ! et nos montagnards également !
    qui va se remuer  » un peu  » ou beaucoup ! contrairement à certaines idées, cela ne fait pas de l’ ombre à la construction CDN…denandez à Pierre Robin par quoi il a commencé !
    un DR 501 qui reprendrait les avantages du DR 140( ou abeille ) c’est peut être une idée ! et même si en France, on a de plus en plus deux mains gauche, nos amis British ou Allemand et un peu plus loin Canadien, seraient certainement preneurs !
    il reste aussi à faire de la pub dans les LEP ou CIFA, sans oublier les compagnons :
    tout un programme, si bien orchestré, peu apporter beaucouop…le RSA pourrait être le  » chef d’ orchestre  »

  • nico - dijon

    Une remise à niveau réussie du DR400
    tiens une retouche du DR400 , c est plutôt heureux , ça reporte a un peu plus tard la mort des DR ? Une petite survie , le mieux de la fin ? j espère que non , on souhaiterait aussi un DR 501 , un haut de gamme bienvenu, tant mieux pour les DR et leurs fans dont je fais partie, si on pouvait retrouver dans les années qui viennent une entreprise qui reprenne le dessus et qui tournent comme dans les années 70- 150 à 200 avions par an , on est tombé bien bas ! la on doit tourner a 7 ou 8 robin et 5/6 APM !!!souhaitons qu ‘ il y ai un peu d espoir coté dynaéro ? et que les dirigeants de ces entreprises fassent les bons choix bonne chance a nos coucous nico -dijon

  • Xavier RICHARD

    Une remise à niveau réussie du DR400
    Excellente nouvelle et, me semble t’il, belle réussite technologique Française et pour reprendre les propos de »Gogo », quid du système de verrouillage de la roue avant ?
    A quand une présentation officielle sur le sol français ?

    • Mehdi Soukehal

      Une remise à niveau réussie du DR400
      Bonjour,

      Robin Aircraft sera présent avec le DR401 à Lognes le 17 mai à partir de 11h et jusqu’à 14h.
      Renseignement: Mehdi Soukehal, Aéroclub d’Aéroports de Paris.
      mehdi.soukehal@free.fr

  • Fred

    Une remise à niveau réussie du DR400
    L’arrivée d’un diesel puissant monomanette et d’un presque GlassCockpit fait rudement envie !
    Vivement que je puisse remettre le pied à l’étrier, enfin une nouvelle machine intéressante 🙂

  • Vorona

    Une remise à niveau réussie du DR400
    Quand on découvre en même temps le PIPER DX et le DR401 155CDI, motorisés pareillement, il n’y a pas photo : le DR401 a de l’avenir ! C’est flag ! Design, perfs, coût, c’est les frenchies qui gagnent à tout point de vue !
    J’ai même l’impression que le DR401 vient de tuer le DR500 !
    Bonne chance à l’équipe de Darois !
    Autre chose : c’est tout subjectif ce que je dis mais qu’est-ce qu’ils sont BEAUX les 2 DR401 du salon !!!

  • Christophe

    Une remise à niveau réussie du DR400
    C’est à tout point de vue, une excellente nouvelle !

    L’aviation française peut être fière de cette production qui fait les belles heures de nos aéroclubs.

    Bravo à Robin New Aircraft ! 🙂

  • Pilotaillon

    Une remise à niveau réussie du DR400
    Attention, qu’un moteur soit autorisé à utiliser du MOGAS est une chose, qu’un avion certifié équipé de ce moteur puisse voler en utilisant de la MOGAS en est une autre, il faut que ça soit inscrit dans le manuel de vol.
    D’autre part Lycoming autorise l’utilisation de MOGAS pour certains de ses moteurs, il s’agit d’une autorisation mondiale mais l’essence doit répondre à certains critères (AKI mini, vapor Pressure mini en fonction des saisons) qui élimine d’office certains carburants.
    Compte tenue de la composition des carburants livrés en France et des critères il est, pour l’instant impossible d’utiliser du SP95, encore moins du SP95-E10, même la SP98 reste inutilisable eu égard à la SIBN°1070S (note Lycoming sur l’utilisation de la MOGAS) et à l’EN 228 (norme MOGAS)
    Je doute donc que, pour l’instant, New Robin Aircraft autorise l’utilisation de la MOGAS pour ses avions.
    C’est bien dommage que les choses n’évoluent pas plus vites!

  • hotel bravo

    Une remise à niveau réussie du DR400
    Excellente nouvelle
    et du made in France.

  • Petercles

    Une remise à niveau réussie du DR400
    La nouvelle verrière est-elle enfin montée sur un rail à roulements ? Comme n’importe quel tiroir de cuisine…

  • eouletabille

    Une remise à niveau réussie du DR400
    Par ailleurs, il serait précisé que les Lyco peuvent focntionner au SP 98 , voir au SP 95 , et d’après certains, au SP95-E10, cela reste à confirmer, mais si c’était exact on pourrait se poser la question de l’ intérête, ou du non intérêt du moteur diesel, même si le Centurion a une meilleure fiabilité que le Thielert, il reste que les frais de maintenance sont nettement plus élevés

    le véritable intérêt serait de pouvoir utiliser le bioethanol 2 qui va être fabriqué prochainement dans la région de Reims ( il n’y a pas que le champagne !) mais avant que Lyco autorise ce carburant ( qni ne présente que des avantages ) sur ses moteurs , les poules auront des dents ! dommage…dommage !

  • eouletabille

    Une remise à niveau réussie du DR400
    on peut se poser la question de savoir pourquoi ne pas avoir pris comme base la cellule du DR500..on aurait eu un vrai pulmann…à priori, la fabrication ne doit pas couter beaucoup plus cher…puisque le moteur 200 cv. lyco est proposé, ce serait très bien.
    il faudra peut être encore une dizaine d’ années pour avoir le DR 501…dommage !

  • Julien

    Une remise à niveau réussie du DR400
    Bonjour,
    est ce que le site du fabricant est http://www.robin-aircraft.com/? Si oui, ça casse quand meme beaucoup l’image du produit. On a fait bien mieux comme vitrine (voir les concurrent).

    C’est dommage la machine a l’air très bien, mais on ne peut pas en savoir plus concernant la maintenance, la dispo des pièces détaché etc.. ce qui fait défaut sur l’avion d’ancienne génération comparé aux américains.

    A+

  • Gogo

    Une remise à niveau réussie du DR400
    Bonjour,
    Beaucoup de bonnes améliorations, c’est bien.
    Au risque de paraitre critique pourquoi n’avoir pas revu le vrai point faible de cet avion qui cause des sorties de pistes sur les pistes en dure : Le système de verrouillage de la roue avant ?
    L’autre interrogation porte sur le choix de l’avionique, tous les grand constructeur adoptent le G1000, pourquoi ne pas le proposer au catalogue 2014 ?
    Quant au parachute, une option dans les cartons peut être ?
    Le Robin reste cela dit un super avion !

  • Gregory

    Une remise à niveau réussie du DR400
    Bonjour à vous,

    Quelle bonne nouvelle de voir sont avion école modernisé, l’aspect extérieur est bien plus aérodynamique d’apparence, mais j’ai l’impression que la verrière est plus basse, difficile pour les gens de grande tailles ? L’intérieur me parait bien organisé surtout entre les deux sièges. N’ayant jamais utilisé de trim électrique ni de volet électrique je ne sais pas si cette évolution est bien vu en tend que DR401 école. Enfin ce qui me saute au yeux c’est la disparition des rangements latéraux très cher et pratique a mon organisation à bord ! Tous se passe vraiment sur les écrans maintenant ? Bonne journée 🙂

  • mille

    Une remise à niveau réussie du DR400: le MoGAS? aérodynamque?
    MOgAS ne sous-entends-t-il pas SP95 et/ou SP98 à la fois? Le SP95 restant moins cher que le SP98, même s’il disparait de plus en plus de nombreuses stations services,(remplacé par le SP95-E10 (ethanol 10%) ou l’E85 (ethanol 85% très différent), le SP95 pourrait alors faire son apparition sur les stations des terrains d’aviation??

    Nouvelle verrière plus « bulbeuse » doit-on comprendre, mais peut-être aussi des sièges permettant une verrière plus basse? Elargir tout en abaissant permettrait de conserver le même maître couple aérodynamique voir le diminuer pour améliorer encore les performances??? soigner les poignées, les antennes et toutes les excroissances étant déjà il est vrai un net gain aérodynamique, celà va sans dire…

    Reste le tarif, à équipements équivalents (4 places), et en made in france où se situent les concurrents?? (APM?)

  • Elie

    Une remise à niveau réussie du DR400
    Excellente nouvelle made in France véritable. Longue vie au 401

  • jc

    Une remise à niveau réussie du DR400
    Du Made-in-Dijon qui fait vraiment plaisir !
    Enfin Monsieur GP…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.