Accueil » Boeing lance le jet d’affaires au plus long rayon d’action

KOPTER SH09

Boeing lance le jet d’affaires au plus long rayon d’action

A l’occasion du salon de l’aviation d’affaires de Dubai (MEBAA), Boeing présente le BBJ777X, la version « affaires » de son 777X. Jusqu’à 21.570 km d’autonomie.

10.12.2018

L’expression « palais volant » pourrait prendre toute sa signification avec le BBJ777X et sa cabine de 342 m2… © Jet Aviation 

11.645 NM ou 21.570 km : c’est en théorie un peu plus de la moitié du tour de la Terre. C’est aussi la distance de franchissement promise par Boeing pour la version « Affaires » de son 777-8, le petit nouveau de la famille BBJ (Boeing Business Jet), avec la 777-9 (11.000 NM ou 20.370 km). Une telle autonomie se traduit par de très longs voyages et de nombreuses heures passées à bord. On se rassurera en imaginant que les conditions de vie en vol n’auront rien à voir avec celles d’un avion de ligne, même celles des 161 passagers de l’A350-900ULR de Singapore Airlines.

L’aménagement de la cabine des futurs BBJ777X dont la superficie peut dépasser 340 m2 sera confié à trois spécialistes, Greenpoint Technologies, Jet Aviation et Unique Aircraft Design, qui vont rivaliser d’imagination.

4 commentaires

  • bdd13
    bdd13

    Il y a vingt ans, je trouvais ces photos merveilleuses. Aujourd’hui, je les trouve indécentes…
    Et dans vingt ans ?

    • Jean-Mi

      Il y a 30 ou 40 ans on ne connaissait pas l’existence de tels avions… Ca ne gênait donc personne… Mais ils existaient…
      On savait éventuellement que quelques milliardaires possédaient ce genre de palaces volant et ça faisait rêver. Maintenant on sait aussi que des entreprises possèdent ce genre de palace volant (et non le patron milliardaire lui-même) et là, ça fait moi rêver…
      Pendant ce temps là, ça fait travailler des gens pour dessiner, fabriquer, entretenir ces avions à très haute valeur ajoutée… Ces travailleurs ne sont généralement pas mal payé, c’est le prix de la qualité et de la discrétion… Un copain à moi travaillait en France à la création d’aménagement pour les palais saoudiens… Il s’éclatait et ça générait pas mal de boulot ! Les ouvriers du bâtiment pakistanais qui montaient les bâtiments, eux, rigolaient pas du tout et tout le monde s’en fout. Ca, c’est révoltant.
      Rien n’est jamais tout blanc ou tout noir…
      Dans 20 ans des personnes ayant réussi dans la vie auront toujours envie de se faire plaisir dans la luxure, avec une Ferrari, un château, un jet privé… Dans 20 ans des entreprises gérant de très gros contrats mondialisés auront toujours envie et besoin de faire plaisir à leurs client en allant les chercher au bout du monde en palace et en leur offrant de belles soirées à Monaco pour fêter la signature des contrats De Maesmaker. Les affaires sont ainsi, chacun à son niveau financier.
      Et alors ? Du moment que derrière des employés en retirent quelques miettes…
      La répartition des richesses, là est toujours le problème… 😉

  • TGVF

    Génial! Voilà une info qui devrait intéresser les Gilets Jaunes…

  • BOUR

    Bonjour
    En cette fin d’année mouvementée, un peu de légèreté !
    Avec un tel espace et confort, Boeing prépare les hommes d’affaires à aller faire leurs emplettes sur Mars (6 mois de vol aller) donc 1 ans sans PDG dans la boite ! Dommage que Carlos Ghosn n’y ai pas pensé !
    Cordialement
    Michel BOUR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.